The Knick : la série va vous charcuter en Blu-Ray

Jacques-Henry Poucave | 10 septembre 2015
Jacques-Henry Poucave | 10 septembre 2015

L’an dernier, Cinemax, filiale de HBO, frappait un grand coup avec The Knick. Diffusée en France sur OCS, mais assez peu médiatisée, la série débarque chez nous en Blu-Ray, quelques semaines avant de proposer sa saison 2.

 

K.O TecKNICK

The Knick prend place en 1900, dans les couloirs de l’hôpital New Yorkais Knickerbocker, dont le surnom offre son titre à la série. Clive Owen y est Thackery, chirurgien chef brillantissime, désireux de propulser son art dans la modernité et de révolutionner la médecine. Mais entre son orgueil délirant, ses addictions à la cocaïne et aux opiacés, son tempérament de rock star et une jeune infirmière irrésistiblement attirée par son versant ténébreux, sa vie menace à chaque instant d’exploser.

On a déjà parlé ICI de cette série impressionnante, derrière laquelle se cache un Steven Soderbergh au sommet de son talent, mais le présent Blu-Ray est l’occasion d’en remettre une couche. Radiographie impitoyable des maux qui secouent encore aujourd’hui les sociétés occidentales, The Knick frappe fort. Esthétiquement, l’œuvre impressionne et dépoussière le genre « historique » avec la même intelligence que le Michael Mann des grands jours.

On reste scotchés par la portée thématique de l’ensemble, sa façon d’interroger les notions de progrès, son amour immodérés de personnages imparfaits, excessifs, parfois suicidaires et la lucidité terrible que porte le scénario sur le parcours de ses protagonistes et leur condition humaine.

Retrouver cette première saison en Blu-Ray est donc un petit bonheur, tant le show gagne à être ainsi découvert. Car ne nous leurrons pas, entre les téléchargeurs impénitents et les légalistes non détenteurs d’offre HD, les spectateurs à avoir découvert The Knick dans des conditions optimales ne sont pas si nombreux.

 

MANQUE QUELQUES SUTURES...

Et tous ceux-là feraient bien de se ruer sur la présente édition. Elle demeure encore le meilleur moyen de profiter du colossal travail accompli par Soderbergh en termes de mise en scène. Sans parler de la photo et de ses nombreuses expérimentations, capables de transformer une séquence ultra-réaliste en pur délire impressionniste. De même, voilà un support qui permettra de profiter au mieux du sound design et de la bande-originale phénoménale de Cliff Martinez.

En revanche, les spectateurs en quête de bonus risquent de rester sur leur faim. A moins d’attendre avec impatience les commentaires audio d’une partie du casting, qui s’avèrent plutôt vivants et pas inintéressants, la partie éditorialisée de cette édition s’avère assez pauvre. En sus des commentaires, il n’y aura guère à se mettre sous la dent qu’une poignée de modules en forme de résumés/bandes-annonces de chaque épisode.

Rien sur le phénoménal boulot de mise en scène, même pas une petite featurette sur la reconstitution, ou la fabrication de la série au sens large. C’est bien dommage. Néanmoins, on ne va pas se gâcher le plaisir de voir la série nous arriver via un support physique qui rende parfaitement hommage à l’œuvre.


The Knick Season 2 Teaser 1 par Ecranlarge

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire