Mad Max : Fury Road - Blu-Ray : on teste le phénomène médiatique de l'année

Florian Descamps | 14 octobre 2015
Florian Descamps | 14 octobre 2015

Véritable phénomène du début d'année, Mad Max : Fury Road sort aujourd'hui en vidéo. Après avoir vaincu Immortan Joe au ciné, Max Rockatansky nous offre-t-il un joli Blu-Ray ?

Quelques mois après sa sortie en salles, revoir Mad Max : Fury Road en Blu-Ray confirme le retour de George Miller sur le devant de la scène. Après avoir consacré ces dernières années à l'animation avec Happy feet et Happy feet 2, l'Australien nous revient en effet avec ce film événement, 4ème opus d'une saga qu'il a instauré en 1979 et probable nouveau maître étalon du film grand-spectacle.

Filmant l'action comme personne, avec une maestria et une science du cadre rarement atteintes avant lui, il a revigoré une licence encore trop mésestimée, s'imposant pour l'occasion au souvenir d'une industrie en cruel manque d'identité. L'occasion avec ce Blu-Ray de s'attarder sur le disque le plus attendu de la rentrée.

Cliquez sur les captures pour les afficher en haute résolution


Et bien que l’on n'en doutait guère, Warner a vu les choses en grand. Tourné avec les meilleures caméras du marché (deux Arri Alexa M et Plus et une BlackMagic Cinema Camera sur certains plans), le film jouit d’un transfert aux allures de démo technique. Le piqué est précis, le niveau de détails ciselé et les couleurs et contrastes saisissants de profondeur. Qu’on ne s’y trompe pas : l’impressionnante photographie de John Seale y est fidèment restituée et l’expérience copie conforme à celle perçue en salle. Côté son, c’est désormais une habitude de l’éditeur et VF et VO sont une nouvelle fois logées à la même enseigne. Toutes deux bénéficient donc des joies du Dolby Atmos au travers de jolies pistes Dolby TrueHD 7.1 et ronronnent en des spectacles sonores tonitruants.  Les voix sont claires, les dialogues intelligibles, tandis qu'explosions et cris résonnent eux de toutes parts.

Au rayon des suppléments, on regrettera en revanche ce qui nous est proposé. Si on se satisfera globalement des quelques modules, des trois scènes coupées intéressantes vis à vis de l’univers aux cinq featurettes dédiées aux cascades, l’ensemble parait en effet un peu unilatéral. On apprécie évidemment les interventions de Miller, qui qualifie ici son film de « cinétique », autant que les quelques explications livrées autour de son choix de la Namibie pour le tournage (les trois précédents opus ayant pris place en Australie).

Mais quid de sa mise en scène, que l’on sait habilement storyboardée ? Pas non plus de trace de la musique, pourtant essentielle à la réussite du métrage. Tout juste en ressort-on en fait le module The Road Warriors : Max and Furiosa (11min), centré sur les deux personnages et où l'on apprend le regard que posent leurs comédiens sur les manières de les interpreter. Ne boudons toutefois pas notre plaisir : en dépit de ces quelques réserves éditoriales, il s'agit bien là du meilleur Blu-Ray de la rentrée.

captures supplémentaires

Résumé

Malgré de légères réserves autour de ses bonus, cette édition de Mad Max : Fury Road s'avère donc solide. Disponible dès aujourd'hui en Blu-Ray et DVD.

commentaires

Florian Descamps - Rédaction
16/11/2015 à 04:50

Il s'agit d'un test fait à partir du disque 2D et VO et VF sont bien présentes en Dolby TrueHD 7.1 ;)

Jjluffy
30/10/2015 à 22:10

Il y a une erreur. Sur le blu Ray 3D. La VO est en dolby digital plus et non en true HD comme sur la VF. Je n'ai pas vérifié le blu Ray 2D.

titibud
14/10/2015 à 11:16

there is no business like show business ! pour ceux qui n'avaient pas encore compris, il n'existe pas de film réalisé, produit à des fins non commerciales, tout chef d'oeuvre qu'il est, Mad max n'échappe pas à cette règle ! donc on peut attendre tranquillement la version uncut remasterisée dolby atmos thx quandriphonie où que sais-je encore !

RCXIII
14/10/2015 à 10:59

Pas de trace non plus de la version noir-et-blanc avec piste musicale isolée souhaitée par Miller. Dommage...à moins que ce ne soit pour une future réédition vidéo. Foutu marketing, on a déjà attendu 1 an avant de pouvoir se prendre le Blu-ray du dernier X-Men juste pour avoir le director's cut (pour ceux qui étaient au courant, les autres se sont retrouvés malins avec leur première édition), faudrait pas que ça devienne une habitude.

votre commentaire