Le Hobbit : La bataille des cinq armées, version longue - Blu-Ray : Tour d'honneur pour Peter Jackson

Florian Descamps | 24 novembre 2015
Florian Descamps | 24 novembre 2015

Près d'un an après sa sortie en salle, la version longue de Le Hobbit : La bataille des cinq armées est enfin disponible en Blu-Ray. Que vaut cette édition ?

Au moment de sa sortie en salle, Le Hobbit : La bataille des cinq armées fut certainement l'épisode le plus clivant de la saga. Alors que certains y voyaient Peter Jackson revenir à ses premières amours, beaucoup grondèrent ainsi contre les nombreuses coupes de sa bataille finale, tout comme sa menace Smaug résolue avant même l'écran-titre. À l'heure où arrive dans le commerce sa version longue, c'est donc avec grand intérêt que nous nous y sommes intéressés et, pour notre plus grand plaisir, le miracle a bel est bien lieu : malgré ses seules 20 minutes supplémentaires au compteur, le nouveau montage s'avère engageant et incroyablement salvateur.

Cliquez sur les captures pour les afficher en haute résolution


Sans surprise, on retrouve donc l'essentiel des modifications portées sur l'acte final, principal catalyseur des griefs en salle. Exit donc les armées Elfes arrivées par surprise ou une cohérence temporelle suppliciée : grâce à d'habiles transformations narratives, qui voient certaines scènes allongées ou entièrement repensées, l'ensemble gagne enfin ses galons de guerre épique et funestement sanglante. De même, on retrouve sur le premier tiers de l'histoire deux ajouts primordiaux pour le métrage : la soixantaine de secondes accordée à l'emprisonnement de Gandalf par Sauron, où l'on apprend enfin le pourquoi de la confrontation et la justification du bâton dysfonctionnel de Radagast, qui trouve ses réponses lors d'un échange entre lui-même et le sorcier. 

Reste la facture technique du disque, sur laquelle il parait inutile de s'attarder : identique au Blu-Ray déjà solide paru en début d'année, La Bataille des cinq armées - Version Longue jouit d'une édition au master impeccable et aux bandes sonores DTS-HD Master Audio 7.1 (VF et VO) de premier ordre.

Annexes et suppléments

Il sera alors temps de s'intéresser aux suppléments, que l'édition scinde ici en 3 Blu-Ray. En premier lieu, on s’arrêtera donc sur le passionnant commentaire audio (sous-titré !) de Peter Jackson/Philippa Boyens et sur la dernière partie du spot promotionnel La Nouvelle-Zélande - Pays de la Terre du Milieu présents sur le disque du film, avant de s’attarder au gros oeuvre gargantuesque offert par l'édition : Les Annexes - Partie 11 - La tempête menace et Les Annexes - Partie 12 - Ici, à la fin du voyage.

Sur près de dix heures, Peter Jackson et ses équipes nous y font voyager comme eux seuls nous y ont habitués. On les suit en postproduction avec Benedict Cumberbatch expérimentant le Noir Parler, dans les succursales Londoniennes de Pinewood pour un dernier tour d'honneur de Christopher Lee et évidemment en Nouvelle-Zélande où, entre deux scènes d'amourettes platoniques, Cate Blanchett et Ian McKellen se livrent sur l’amitié qui les lie l’un à l’autre. À la fois bien faits, généreux, passionnants et incroyablement informatifs, ces ensembles de modules rendent l'achat de cette édition tout bonnement indispensable.

captures supplémentaires

Résumé

Édition magistrale, à la facture technique solide et aux suppléments passionnants, Le Hobbit : La bataille des cinq armées - Version Longue s'avère un achat indispensable.

commentaires

Bolderiz
25/11/2015 à 16:37

Que du bonheur cette trilogie...

Tony
24/11/2015 à 21:00

Aux top la triologie...Fodrai faire une histoire sur le avant et lhistoire de sauron!!!

diez
24/11/2015 à 17:33

Loul, tu verras Alfrid dans une scène tres particulière qui ridiculise allègrement Gandalf, ou quand le burlesque atteint ses limites au beau milieu d'une guerre...

Il lui faut en effet une version courte et garder de la VL le final qui manquait à la version cinéma. Plus quelques éléments qui fluidifient la narration.

J'avais adoré le premier film et la premiere partie de la VL du 2 qui réhabilite Beorn, mais pour le reste la saga m'a énormément déçu et Jackson et cie ont joué les enfants gâtés en développant les facultés super heroique de Legolas, en parodiant sans aucun sens avec un personnage comme Alfrid, ...

Jackson a conscient des limites de son oeuvre, je suis persuadé qu'il peut remonter une version de 4 ou 5 heures de sa trilogie. Et comme on est chez Warner qui aime multiplier les éditions, y a moyen d'espérer. :)

loul
24/11/2015 à 13:36

J'en attends beaucoup... La version ciné m'avait pas mal déçu... Une fin baclée mais du Alfrid insupportable en pagaille et des déclarations gratuites (merci la maman de légolas) ou des scènes vulgaires indignes d'un Jackson. Soit la version longue envoie du très lourd, soit le film mériterait également une sorte de version courte ^^

stivostine
24/11/2015 à 13:01

la bataille commence a 1h10 jusqu’à la fin non stop : un régal

Panatrog
24/11/2015 à 12:53

La scène avec le char nain est peut-être la scène coupée la plus jouissive de toute l'histoire du cinéma. Je me l'a suis mise 4 fois de suite tellement elle balance du lourd.

Bolderiz
24/11/2015 à 11:43

La version courte était géniale (pour ma part), je languis vraiment de voir cette version longue mais il faut , avant, que je me re-regarde les deux premiers en vL. Et, ensuite, les 3 LOTR, en VL aussi. Joie, bonheur.

Zapan
24/11/2015 à 11:33

Si toute la nouvelle trilogie avait pu être comme cette VL. C'est un vrai plaisir coupable...

votre commentaire