Semaine du 6 novembre 2019

Box-office France : La Belle Epoque prend la tête, Joker passe un nouveau cap, Midway ne décolle pas

Mathieu Jaborska | 14 novembre 2019 - MAJ : 14/11/2019 16:32
196
Affiche officielle

Le premier long-métrage à détrôner Joker est un film français. Mais pas de panique : le génie du crime n'est jamais très loin.

La Belle Epoque est le seul nouveau film du top 5, et c'est aussi celui qui est sorti dans le moins de salles, 549 pour être précis. Néanmoins, il parvient tout de même à faire chuter le roi de la colline et à s'emparer de la première place, avec 565 429 entrées. Distribué par Pathé, il fait donc un démarrage plus qu'honnête, et la suite de sa carrière soulève toutes les questions.

Le bouche-à-oreille, très positif, lui permettra-t-il de survivre à l'arrivée de J’accuse et Le Mans 66 cette semaine ?

 

photoDaniel Auteuil et Guillaume Canet, toujours dans les bons coups

 

Pour Nicolas Bedos, ça n'augure que du bon. Son précédent et premier film, Monsieur & Madame Adelman avait été moins bien distribué et avait donc logiquement moins attiré les foules. Il avait fait 126 787 entrées pour 266 salles à sa première semaine. Peut-être ce petit succès est dû à l'attention portée au cinéaste aujourd'hui : celui-ci a été choisi pour réaliser le 3e opus des aventures d'OSS 117 : OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire.

Derrière, comme au box-office américain, le carton absolu Joker descend enfin d'une place après 5 semaines à l'affiche et commence à montrer de premiers signes de fatigue. Les 754 copies du drame de Todd Phillips ont été vues par 463 547 personnes, c'est-à-dire 40,2 % de moins que la semaine dernière. C'est loin d'être honteux, mais ça commence à mettre légèrement à mal la légendaire régularité du long-métrage. Cela ne l'empêche tout de même pas de franchir un nouveau cap : celui des 5 millions. Joker cumule 5 074 165 entrées depuis le début de son exploitation, un chiffre vertigineux pour une oeuvre interdite aux moins de 12 ans.

 

photo, Frances Conroy, Joaquin PhoenixArthur Fleck et sa maman

 

On manque de matériel avec lequel le comparer, tant il a déjà battu de records. On racontait la semaine dernière qu'il était devenu l'adaptation de DC Comics la plus vue en France. Aujourd'hui, on note qu'il est quand même 12e dans le classement des adaptations de BD en France (si toutefois il appartient bien à cette catégorie), genre particulièrement populaire en nos contrées. Il risque dès la semaine prochaine de dépasser le 11e, qui n'est autre que... Avengers : Infinity War (5 141 500 entrées). Joker est bien le seul film Warner à tenir tête aux films Marvel chez nous.

Hors Normes, lui, continue son petit bonhomme de chemin. Aidé par les 156 salles qui sont venues s'ajouter à son circuit de distribution, il ne perd que 27,5 % de spectateurs et gagne une place, pour finir 3e. Le film de Eric Toledano et Olivier Nakache fait 382 646 entrées pour 719 copies. Il commence à amasser une petite somme, puisqu'à sa 3e semaine, il cumule 1 529 131 entrées.

 

photoVincent Cassel dans Hors Normes

 

Il est certes encore loin des 3 millions d'entrées de Le Sens de la fête et Samba et à des années-lumière des 19,4 millions d'entrées d'Intouchables. Il vient cependant de battre Nos jours heureux, qui avait attiré 1 473 273 spectateurs. Cependant, ce dernier avait tout de même été bien moins distribué. À sa 3e semaine, il n'était vu que par 141 515 spectateurs répartis dans 374 salles. Hors Normes fait donc un plutôt bon score, mais n'atteint pas les plus gros succès d'une filmographie plus que rentable.

Au bout de quatre semaines d'exploitation, Maléfique : Le Pouvoir du mal est loin de connaître en France le même sort qu'aux États-Unis. Le film Disney gagne 39 salles et ne perd qu'une place pour se retrouver à la 4e position. Certes, il enregistre une baisse de fréquentation de 46,7 %, mais réussit tout de même à réunir 295 221 spectateurs dans 575 salles, ce qui lui permet tranquillement d'atteindre les 2 402 411 entrées cumulées. Le long-métrage de Joachim Rønning avait pâti du score phénoménal de Joker, sorti juste avant, et n'avait jamais atteint la première place.

 

photo, Elle FanningQuand l'herbe est plus verte dans le jardin d'à côté

 

Il n'empêche qu'il a convaincu pas mal de spectateurs, au point de déjà battre le premier volet et ses 2 046 776 entrées, et même Dumbo, un des derniers gros succès du studio, vu en tout par 2 394 304 nostalgiques. Les deux autres gros films estampillés Disney à être sortis cette année sont Aladdin, qui a fini sa carrière avec 2 509 590 entrées et l'irrattrapable Le Roi Lion, plus gros succès de l'année toutes catégories confondues grâce à ses 9 752 052 spectateurs.

Le 5e film de la semaine est Abominable, et il enregistre une baisse de fréquentation assez importante. Programmé dans 165 salles de plus, il perd 55,1 % de son public. Une telle chute lui fait perdre 3 places, mais quand même dépasser les 1,5 million d'entrées cumulées, 1 637 561 pour être précis. Le long-métrage d'animation de Jill Culton et Todd Wilderman a fait 262 442 entrées pour 742 salles.

 

photoOn doute de la réalité physique de cette séquence

 

L'autre gros film Dreamworks sorti cette année, Dragons 3 : Le Monde caché, avait attiré lui, à sa troisième semaine, 570 302 spectateurs dans 734 salles. Son successeur, sans une telle franchise derrière lui, est donc bien moins populaire et n'atteindra probablement jamais les 3 367 445 entrées de la conclusion de cette saga. Il bat au moins largement le film qui précédait le troisième volet de Dragons, le bien moins distribué Capitaine Superslip qui avait miraculeusement attiré 54,4% de spectateurs de plus à sa troisième semaine, ce qui revenait à... 71 663 entrées pour 443 salles. Un score pas difficile à surpasser.

L'autre grosse sortie de la semaine, le film de guerre américain Midway, premier au box-office américain, ne parvient même pas à se hisser dans ce top 5 et démarre à la 6e place du classement. Le défouloir bourrin de Roland Emmerich a beau avoir été distribué dans seulement 403 salles, il ne s'élève pas particulièrement économiquement avec 238 069 entrées.

Le cinéaste n'a en ce moment décidément pas beaucoup de chance dans nos contrées. Déjà pas un gros succès à l'international, son précédent film, Independence Day : Resurgence, n'avait pas non plus explosé des records dans les salles françaises, en attirant 666 332 spectateurs au démarrage, pour 606 salles tout de même. Espérons pour lui que Midway n'évolue pas de la même manière. Dès sa deuxième semaine, la suite d'Independence Day avait perdu 51,3 % de spectateurs, et n'avait pas fini de sombrer. Autrement dit, Roland Emmerich est désormais loin d'être une valeur sûre en France.

 

Affiche

# Titre Entrées Semaine Evolution Cumul Salles
1 La Belle Epoque La Belle Epoque Voir la bande-annonce 565 429 1 - 565 429 549
2 Joker Joker Voir la bande-annonce 463 547 5 -40,2 5 074 165 754
3 Hors Normes Hors Normes Voir la bande-annonce 382 646 3 -27,5 1 529 131 719
4 Maléfique : Le Pouvoir du mal Maléfique : Le Pouvoir du mal Voir la bande-annonce 295 221 4 -46,7 2 402 411 575
5 Abominable Abominable Voir la bande-annonce 262 442 3 -55,1 1 637 561 742

commentaires

Madolic
15/11/2019 à 15:00

@Mera
Midway ne fait pas tant sensation que ça sur le sol US non plus ...

Mera
14/11/2019 à 17:25

Midway marche relativement bien sur le sol US, il va faire son petit succès à la Fury mais bon, ça casse pas des briques, Emmerich est vraiment en souffrance au box-office depuis le gros carton de son "2012" (faire 770M$ sans 3D et la Chine en 2009, avec un blockbuster "original", c'est assez fort quand même), pas étonnant qu'il prépare justement un nouveau méga film catastrophe à la 2012 justement, avec Moonfall normalement en tournage dès avril prochain.

votre commentaire