Semaine du 12 février 2020

Box-office France : Sonic prend deux longueurs d'avance sur Le Prince oublié, Ducobu 3 se maintient

Marion Barlet | 20 février 2020
281
Affiche française

Le hérisson supersonique caracole en tête et ne laisse aucune chance à la concurrence française, qui se défend tant bien que mal.

On savait qu'il allait arriver fort, mais pas à ce point. Sonic le film a attiré 771 015 spectateurs cette semaine et met la misère à tout le monde. Comparons ce qui est comparable : ses homologues américains Le Voyage du Dr Dolittle et Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn se sont pris une grosse fessée, puisque le hérisson cumule plus d'entrées pour sa première semaine que les deux blockbusters en quinze jours.

Diffusé dans 622 salles, le film de Paramount a bénéficié en France de l'écho étatsunien, dont le box-office annonce un beau un succès. Même s'il bénéficie d'une presse médiocre (notre critique très critique ici), le film tiré des jeux vidéo Sega recueille d'excellents avis spectateurs (94% de recommandation sur Rotten Tomatoes). 

 

photoRécompense au box-office pour excès de vitesse

 

Le Prince oublié n'attire pas autant de monde pour sa première semaine, avec 457 031 tickets vendus. Cela lui permet d'atteindre la deuxième place, mais loin derrière Sonic, et l'écart n'est pas très rassurant. Avec un budget de 24,8 millions d'euros (environ 26,8 millions de dollars), on est loin des mégas budgets américains, mais quand même.

Pathé a misé sur la superstar française maintenant internationale Omar Sy (à l'affiche de L'Appel de la forêt), qui a tendance à drainer massivement le public français. Distribué dans 698 salles, le film souffre d'une presse mitigée qui n'annonce rien de bon pour le dernier Michel Hazanavicius, qui fait mieux que ces deux derniers films The Search et Le Redoutable, mais dont la comparaison est assez superflu tant les longs-métrages étaient plus auteurisant (passés par Cannes) et ne visaient pas le même public. En tout cas, on est loin du million de spectateurs à la sortie d'OSS 117 : Rio ne répond plus en 2009, dont le troisième volet prévu en 2021 est très attendu !

 

photo, Omar SyOmar Sy dans le rôle du prince (déjà) oublié

 

En troisième place, on trouve un élève pas très sage : Ducobu 3. Pour sa deuxième semaine d'exploitation, la comédie de et avec Elie Semoun maintient sa position sur le podium avec 385 170 curieux de pitreries juvéniles, et cumule 784 369 entrées avec une baisse de seulement 3,51% de fréquentation (merci les vacances). Le film fait preuve de constance et peut compter sur ses fans pour se rendre dans l'une des 520 salles (17 de plus que la semaine dernière) où le film est distribué. 

On ne peut pas en dire autant du Voyage du Dr Dolittle. Il passe de la tête du classement à la descente du podium, avec ses 348 802 entrées cette semaine pour un cumul de 764 982 billets vendus. Il enregistre une baisse de fréquentation très faible de 16,2% qui s'explique par l'ajout de 157 copies dans le circuit pour un total de 671 salles et les vacances scolaires également. Pour sa deuxième semaine, le film souffre principalement de l'arrivée de Sonic et d'une presse pas très enthousiaste (notre critique a taclé le film autant que Sonic, on n'allait pas faire de jaloux).

 

photo, Robert Downey Jr.Petite déconvenue en mettant le nez dans la compta

 

Le prix de la grande déception revient sans conteste à Birds of Prey et son titre à rallonge qu'on a coupé. Les aventures d'Harley Quinn n'ont intéressé que 303 575 spectateurs cette semaine, pour un total de 715 753 entrées, soit une baisse de fréquentation de 26,4%. Ces chiffres de la deuxième semaine n'annoncent rien de bon et le dernier DC de Warner va certainement dégager du top 5 la semaine prochaine. Le film a perdu 44 salles d'exploitation pour un total de 549, comme une anticipation d'un déclin doux, mais irrémédiable. Dommage, on n'a pas trouvé ça mauvais du tout.  

Enfin, on remarque que Le Lion dégringole de six places pour sa troisième semaine. La comédie d'espionnage avec Dany Boon et Philippe Katerine intéresse moins les Français et enregistre une baisse de fréquentation de 40,8%. Cette non-adaptation de Kessel cumule 423 772 entrées et nous interroge : Dany Boon toujours bankable et/ou gentiment sur le déclin ?

En revanche, très bonne nouvelle pour un autre film français (franco-tunisien plutôt) : Un divan à Tunis. Ce film psychanalytico-comique a intrigué 118 486 spectateurs pour sa première semaine alors qu'il n'est diffusé que dans 126 salles. Distribué par Diaphana, le métrage de Manele Labidi mélange Freud, Révolution arabe et Golshifteh Farahani, pour un résultat rafraichissant et pas prise de tête.

 

affiche

# Titre Entrées Semaine Evolution Cumul Salles
1 Sonic le film Sonic le film Voir la bande-annonce 771 015 1 - 771 015 622
2 Le Prince oublié Le Prince oublié Voir la bande-annonce 457 031 1 - 457 031 698
3 Ducobu 3 Ducobu 3 Voir la bande-annonce 385 170 2 -3,51% 784 369 520
4 Le Voyage du Dr Dolittle Le Voyage du Dr Dolittle Voir la bande-annonce 348 802 2 -16,2% 764 982 671
5 Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn Voir la bande-annonce 303 575 2 -26,4% 715 753 549

commentaires

Jacquesvieuxnazillon
24/02/2020 à 11:06

Jacques les blacks (tu peux nous appeler noir tu sais moi je t'appel pas white) tu peux racler tes fesses de nazillon sur le sol et sache que les blacks comme tu dis ils te mettent un gros doigt

Tes juste un haineux dénué d’intellect. Le genre de raciste qui se venge de ses frustrations sur internet. Je suis sur que tu pourrais me répondre ici mais si tu étais en face de moi tu me proposerais de me payer pour que je te tabasse pas

Omar Sy il est à l'affiche d'un film avec Harrison Ford qui à fait un bien meilleur démarrage que prévu ce week-end et il sera à l'affiche du prochain Jurrasic World qui sera un carton alors ferme un peu ta grande bouche puante

Miami81
21/02/2020 à 12:12

D'autant que je ne l'ai jamais vu craché sur la France.
Bref, pas grave. Grosse déception pour le Prince, c'est toujours triste quand un film d'envergure français qui s'essaye à autre chose ne décolle pas.

Simon Riaux - Rédaction
21/02/2020 à 10:27

@Jacques

Exception faite de Luchini, il n'existe pas de comédiens ou comédiennes "bankables" en France. Votre affirmation doit donc être grandement relativisée.

Une seule chose peut être affirmée avec certitude. Dans la "vie réelle", quel que soit le poste d'Omar Sy, il n'aurait probablement pas à souffrir les commentaires d'anonymes troublés par la couleur de sa peau, ses opinions, ou son adresse.

Jacques
21/02/2020 à 10:19

Dans la vie réelle ( monde du travail) Omar Sy serait au chômage vu les flops qu'il enchaîne mais bon il est black, crache sur la France dès qu'il peut et vit aux USA et la gauche l'adore.Il coche toutes les cases du système.

Simon Riaux - Rédaction
20/02/2020 à 14:16

@Kolby

Pas particulièrement, tout récemment, on a écrit du bien de films comme La Dernière Vie de Simon, Le Cas Richard Jewell, Un Divan à Tunis, JeSuisLà, Birds of Prey, The Gentlemen, Bad boys 3 ou Tu Mourras à 20 ans.

Mais plus généralement, on n'a pas de périodes positives ou négatives, on dépend de ce qui sort sur les écrans. Disons que traditionnellement, les 3 premiers mois de l'année sont rarement les plus riches en sorties majeures.

Mera
20/02/2020 à 14:13

Moins de 500 000 entrées / 1ère semaine pour Le Prince Oublié, carrément mauvais, le film coûte 24 millions d'euros, faut minimum 2,5 millions d'entrées pour devenir rentable sur le territoire français, alors ok, blabla les audiences TV, les ventes internationales blabla mais voilà, ça montre une fois de plus que Omar Sy n'a aucune valeur marchande (il enchaîne les flops en ce moment).

Kolby
20/02/2020 à 14:13

Vous taclez beaucoup les films en ce moment hein

Cinégood
20/02/2020 à 14:05

@ Opale

Et cette semaine c'est un chien numérique qui arrive avec l'appel de la forêt. La bataille va faire rage !

Opale
20/02/2020 à 12:41

Le public se ruant en masse voir un hérisson bleu en numérique... Vraiment on touche le fond là.

votre commentaire