2 Guns : critique simple

Simon Riaux | 12 juillet 2020 - MAJ : 15/07/2020 12:03
Simon Riaux | 12 juillet 2020 - MAJ : 15/07/2020 12:03

Il est des métrages qui débarquent sans prévenir, que l'on n'a pas vu débouler, malgré leur casting musclé et leurs ambitions d'actioner badass si chères à notre cœur de bourrin. 2 Guns de Baltasar Kormákur est de ceux-là.

LE GOÛT DES CHOSES SIMPLES

 

On ne s'attendait pas vraiment à retrouver Mark Wahlberg et Denzel Washington dans ce qui a tous les airs d'un gentil DTV des familles. Au programme : grosses répliques, gros flingues, petites pépées et violence à l'ancienne. Le plaisir passé devant un film tient parfois à peu de choses. Voire à quasiment que dalle dans le cas de 2 Guns. À première vue, absolument rien ne différencie ce gentil condensé de violence dominicale de la concurrence, et pourtant, notre attention ne faiblit jamais (ou presque), et l'ensemble se suit avec un plaisir certain. Pourquoi ?

 

 

photo, Mark WahlbergDenzel Washington et Mark Wahlberg

 

Parce que les clins d'œil de Marky Mark. Parce que la roulette russe sur les testicules prodiguée par Bill Paxton. Parce que les gunfights secs et sanglants. Parce que la voix gutturale et les grosses cojones de Edouard James Olmos. Autant d'éléments simples, d'ingrédients essentiels (un peu comme les patates dans la truffade), qui s'accordent harmonieusement et assurent à l'amateur de comédie flingante quelques 90 minutes des plus agréables.

 

 

Photo Denzel Washington, 2 GunsUn peu de Bill Paxton, ça fait toujours du bien

 

SIMPLE COMME BONJOUR

 

Ce qui, à la réflexion, tient tout de même du petit miracle, parce qu'il en faut du talent pour faire oublier au spectateur l'absolue débilité du script. On s'interroge encore sur le pourquoi du comment des motivations des personnages et on se demande par quel tour de passe passe ce petit monde se retrouve comme par magie réuni lors du climax. Les enjeux sont brouillons, l'écriture laisse la part belle au charme naturel des comédiens (pour le dire gentiment), sans compter que la chose s'avère trop longue d'un bon quart d'heure et pourrait encore être largement dynamisée. Il n'empêche, voilà un film qui n'est ni une suite, ni un prequel, ni un reboot et où personne ne se balade en collant, dont l'unique mission est de divertir « simplement » son spectateur. Pour un peu, on serait tenté de dire que cela faisait longtemps.

 

 

Affiche

Résumé

Sous ses airs fadasses et lourdauds, 2 Guns se digère très bien, sans régal particulier mais sans déplaisir non plus.

Lecteurs

(3.8)

Votre note ?

commentaires

Rudy Mako
14/07/2020 à 19:05

Bon film dans le genre série B. J'ai aimé le duo washwalh

Free Spirit
13/07/2020 à 15:54

voilà un film à l ancienne un régal; la première fois que je l ai vu; je croyais que c était le Génial TONY SCOTT qui l avait réalisé... un bon Bon Film...

sylvinception
08/03/2019 à 09:54

"Pour un peu, on serait tenté de dire que cela faisait longtemps."

Sauf que maintenant y en a un qui sort chaque semaine.
(soupirs...)

votre commentaire