Triple 9 : Critique armée

Geoffrey Crété | 16 mars 2016
Geoffrey Crété | 16 mars 2016

Après La Route et Des hommes sans loi, John Hillcoat réunit une nouvelle fois un casting de très haut vol (Casey Affleck, Woody Harrelson, Anthony Mackie, Chiwetel Ejiofor, Aaron Paul, Norman Reedus, Kate Winslet) pour orchestrer un affrontement sanglant entre les bons flics, les mauvais flics, et la mafia russe. 

Casey Affleck et Woody Harrelson s'étaient croisés il y a deux ans dans Les Brasiers de colère, une autre histoire de hors-la-loi, de policiers et de gueules cassées de l'Amérique, avec un casting massif et étincellant jusque dans ses seconds rôles. Au-delà de cette coïncidence, il y a surtout une impression : celle d'avoir déjà vu Triple 9 auparavant, sous une autre forme, avec d'autres acteurs. Pas que le film de John Hillcoat soit mauvais, puisqu'il est au contraire assez bien fichu, parfaitement mené et emballé. Mais jamais il ne parvient à réellement dépasser le cadre de l'exercice du polar classique.

 

Triple 9

 

DES HOMMES DE LOI

L'intrigue, qui tourne autour de policiers corrompus coincés dans un deal avec la mafia russe d'Atlanta, et l'arrivée d'un policier intègre susceptible de les faire tomber, fonctionne parfaitement. Sur le papier, mais également à l'écran : la mise en scène nerveuse de John Hillcoat donne une impulsion à l'histoire dès les premières minutes, et parvient à conserver cette tension pendant près de deux heures avec une efficacité assez redoutable.

 

Triple 9

 

Gonflé à bloc par un casting en or massif, le film révèle le meilleur d'Anthony Mackie, rappelle que Casey Affleck est un acteur solide, donne une partition décalée à Kate Winslet en mafieuse peroxydée, et remplit chaque scène avec une foule de visages connus (Chiwetel Ejiofor, Aaron Paul, Norman Reedus, Teresa Palmer, Gal Gadot). Mais avec la désagréable impression que certains nobles acteurs sont sous-exploités, Triple 9 rappelle qu'il a plus de moyens que ses ambitions ne nécessitaient.

 

Triple 9

 

Triple 9 saura satisfaire les amateurs du genre, avec notamment une poignée de scènes brillamment menées, pleines d'une électricité qui aurait pu en faire un très bon film si elle avait été omniprésente. Mais malgré ses indéniables qualités, il reste au final un modeste exemple de bon polar américain. Ni plus, ni moins.

 

Résumé

Casting de premier plan, intrigue solide, mise en scène nerveuse : Triple 9 est un thriller de très honnête facture, qui pourra faire office de modèle en son genre. C'est à la fois l'atout et la faiblesse de l'entreprise.

commentaires

diez
18/03/2016 à 11:53

Un thriller assez ennyeux qui brille par sa distribution et quelques rares belles sequences. Pour le reste c'est tellement banal est pas assez creusé pour être intéressant.

sess
18/03/2016 à 00:56

Vraiment raté... Ne perdez pas votre temps.

Satan la grosse teub
15/03/2016 à 11:34

On voit ses boobs à la Winslet ou bien ?

votre commentaire