C'est quoi sa guerre ? Avant Rambo : the Last Blood, on revient sur le premier film de la saga

Simon Riaux | 30 septembre 2019 - MAJ : 07/10/2019 15:39
Simon Riaux | 30 septembre 2019 - MAJ : 07/10/2019 15:39

commentaires

L'Indien zarbi à moitié a poil
01/10/2019 à 12:41

Simon Riaux
Calmez vous donc, jeune éphèbe poilu au regard si tendre.
Est ce que je suis vulgaire,moi ?
Bordel.

Simon Riaux - Rédaction
01/10/2019 à 12:10

@L'Indien zarbi à moitié a poil

La vie la pute.

L'Indien zarbi à moitié a poil.
01/10/2019 à 12:03

Merci pour le spoil sur Frankenstein, Mr Riaux,
C'est pas sympa.
Je ne vous salut pas, monsieur.

Coco
30/09/2019 à 21:25

Très envie de le revoir mais c Sur C8 toujours en retard sur leur programme!!!!! Demain je travail!!!!!! ALORS JE ZAP. MERCI CYRIL ANOUNA

Moonroe
13/09/2019 à 20:49

Pour certain arrêtez de faire les cinéphiles averti avec des critiques qui ne même pas plus large que ce que vous critiqués en mal.
Nous ne critiquons pas un film d’auteur là, ce n'est que du pure divertissement et j'ai été voir le premier opus au cinéma et me sis régalé.
Pour ce genre de film il faut l'avoir vu dans un vrai contexte des années 80' ou ce genre fascinait pas mal.
Tu mattes des films au cinosh en 2019, tu ne vois que décors bleus, rôles surjoués, etc...
Il a le mérite d'avoir été fait, le mérite d'avoir plu... Là j'ai l'impression d'avoir affaire à des pros du cinéma qui pourraient faire mieux si l'on leur donnait une caméra dans les pattes...

Aller Dav, ta critique à la noix sérieusement... Donne moi tes films préférés et on ne reparlera.
Ne regarde pas ce genre de nanars comme tu le dis et tape toi un réservoir Dog, un Albinos Alligator , LA confidentiel ou encore Memento ce sont de très bons film tu verras :)

Stallone c'est un acteur de toute un génération avec les Scharzi, Patrick Swayze, Eddy Murphie et j'en passe... Serte ils n'ont pas fait que des bons films, mais ils ont fait des années 80' l'une des plus belle période des ces dernières décennies.
Années 80' sont les années les plus riches en productions cinématographique et musicale.

Tu ne dois pas les avoir vécu quand je vois ce que tu écris. Ma fille de 17 ans m'envie d'avoir connu ces années quand je lui mets un Breakfast Club ou La Journée de Ferris Bueller...
Pourquoi je mets cela me diras tu et probablement que tu n'en as rien à faire me diras-tu...

Je mets cela car je veux que tu t'y plonges car on commence à en revenir dans les films des années 80'

exp : Stanger Thing (série Netflix qui cartonne), le dernier Tarantino Once Upon a Time… in Hollywood, Les Gardiens de la Galaxie avec leur BO avec le Walkman à cassettes de StarLord et d'autres viendrons crois moi ;)

ComprendsPas
09/09/2019 à 08:46

Peut-être bien le meilleur film de Stallone...

Baneath88
08/09/2019 à 21:10

Oui, un très beau film malgré la dureté de son propos. Rétrospectivement, il est encore plus émouvant car le voir aujourd'hui. Car c'est voir le symbole d'une génération meurtrie, balayée par les erreurs et le conflit. Un symbole qui va pourtant finir par être associé à l'exact inverse de ce qu'il brocardait (avec les hilarants et décérébrés Rambo 2 et 3). Heureusement que John Rambo remettait un peu de baume au cœur.

Starfox
06/09/2019 à 14:56

Oui c'est vrai qu'on oublie souvent de dire que Rambo est avant tout un homme brisé. Dans ce premier épisode, il est rejeté par l'establishment civil incarné par le policier incarné par Brian Dennehy (magnifique prestation au passage) et utilisé par l'establishment militaire (Richard Crenna, re-magnifique prestation au passage).

Et j'aimerai revenir sur la prestation de Richard Crenna. Jusqu'à tout récemment, j'avais toujours considéré qu'en tant qu'acteur il en faisait un chouille des caisses dans ce film. Je trouvais qu'il cabotinait, les mouvements de la tête, la façon dont il parlait, les rictus buccaux tout ça, ça m'énervait un peu.

Et en fait, je me suis rendu compte que ce surjeu traduisait une forme de fierté militaire d'avoir su former un soldat comme Rambo, sans se rendre compte qu'en formant un soldat quasi-indestructible, il avait détruit - brisé - un homme.

Et ce n'est donc à la toute fin qu'il se rend compte des dégats qu'il a occasionné sur un homme. De fait, le colonel Trautmann, même s'il fait ce qu'il peut pour épargner Rambo des griffes du Shérif Teasle, passe au final pour un personnage monstrueux au même titre que ce dernier.

Jean
01/09/2019 à 07:11

Le film rambo 1 montre bien la considération que l'administration avait contre les anciens combattants d'Indochine et du Vietnam à l'époque au l'œil du public mal traité et injurier après ce qu'il y avait en durée pour certains la dureté des combats et de captivité. J'ai aimé la base de l'histoire de rambo 1

MrGuy
01/09/2019 à 02:32

Ils me font bien rire ceux qui critique le premier Rambo.
Certainement les mêmes qui nourrissent la machine hollywoodienne en se gavant de transformers ou de remake en Images de synthèse des vieux classiques de Disney (qui n'a plus d'idée ceci dit en passant).
Le premier Rambo est un drame social, tout comme le premier Rocky d'ailleurs...

Plus

votre commentaire