Greystoke : meilleur film Tarzan ou mauvaise nostalgie des années 80 ?

Geoffrey Crété | 18 juillet 2020
Geoffrey Crété | 18 juillet 2020

Christophe Lambert est Tarzan dans Greystoke, le film de Hugh Hudson avec aussi Andie MacDowell et Ian Holm.

D'Elmo Lincoln dans Tarzan chez les singes en 1918 à Alexander Skarsgård dans le blockbuster Tarzan en 2016, en passant par l'incontournable Johnny Weissmuller qui a incarné le personnage dans une douzaine de films et Casper Van Dien qui s'y est essayé dans le navet Tarzan et la cité perdue, le héros créé par Edgar Rice Burroughs a une place centrale dans l'imaginaire collectif, quasiment depuis la naissance du cinéma.

Parmi les dizaines d'adaptations, plus ou moins réussies et mémorables, Greystoke, la légende de Tarzan a une place de choix dans le coeur nostalgique de bien des cinéphiles. Retour sur ce film ambitieux, mené par Christophe Lambert, et fruit d'une production très compliquée.

 

photo, Christophe LambertIl ne peut en rester qu'un

 

LES HONTES DE LA JUNGLE

Quand Greystoke sort en 1983, c'est un succès. Le film au budget d'environ 30 millions en encaisse plus de 45 côté américain, et rayonne à travers le monde. Il décroche trois nominations aux Oscars, dont meilleur scénario et meilleur second rôle masculin. Il révèle Andie MacDowell et propulse Christophe Lambert sur la scène internationale, avant Subway, Highlander ou Fortress. Et il reste encore aujourd'hui l'une des adaptations de Tarzan les plus connues, à force de multiples rediffusions à la télévision.

Mais derrière cette réussite populaire, il y a un enfer, avec des années de développement compliqué, un scénariste qui a renié le projet, une actrice redoublée en post-production, et un film largement tronqué par les producteurs.

Greystoke part d'une intention louable et naturelle : reprendre proprement en main le personnage d'Edgar Rice Burroughs, découvert dans le roman Tarzan seigneur de la jungle en 1912, et qui a sauté de liane en livre pendant tout le 20e siècle. Quand Warner Bros. récupère les droits du livre de Burroughs dans les années 70, Tarzan a été lessivé par des années de dérives et exploitations extrêmes.

 

photo, Tarzan, l'homme singe, Maureen O'SullivanJohnny Weissmuller, de nageur olympique à Tarzan incontournable

 

Au cinéma, depuis les années 20, il a eu droit à une quarantaine d'aventures aux titres dignes d'une collection Martine : Tarzan s'évade, Tarzan trouve un fils, Le Mystère de Tarzan, Tarzan et les amazonesTarzan et la femme léopardTarzan et les sirènes, Tarzan et la belle esclave, Tarzan chez les SoukoulousTarzan et le jaguar maudit... Parfois reprises des livres, parfois imaginées par des producteurs, ces multiples aventures sombrent dans la série B bas de gamme, avec un imaginaire réduit à peau de chagrin.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

commentaires

Kolby
20/07/2020 à 01:03

@Souleater
comparer celui de 2016 au Tarzan de van Dien, je préfère la daube de 2016 plein de CGI.
Tarzan et la cité perdue??? Quel calvaire? Pour te Rassurer, les gosses l'ont énormément aimé.

souleater34
19/07/2020 à 11:00

Vous avez oublié de citer Rocco qui a lui aussi interprété Tarzan et Miles O'Keeffe (qui ressemblait un peu au Tarzan de Frazetta).Il est vrai aussi que le Tarzan livresque (explorateur peu civilisé d'une Terre fantasmée) est fort différent du héros de BD (Homme naturel,suprémaciste blanc,maître de la Faune et des "Sauvages"autochtones). Revenons maintenant à Greystoke,peut-être le meilleur film de Lambert et aussi la meilleure interprétation du personnage. Son jeu d'acteur éclipse tous les autres (le bovin Weissmuller entre autre) et le scénario est original et romantique (exit les cordes-lianes et crocodiles en plastique).Pour moi,y a pas photo!
@Kolby :Tu parles bien de la daube pleine de CGI?Pire que celle avec Van Dien...

Kolby
19/07/2020 à 00:13

@crete
Je suis entièrement d'accord avec toi. Y a pas match...
Nous attendrons avec impatience ce long article, Sachant déjà votre point de vue sur celui de 2016.
Merci

Cklda
18/07/2020 à 19:52

Amusant que vous fassiez cette article maintenant. Une raison ? Je me suis pris d’une boulimie pour ce film la semaine dernière, maté deux fois, après ne pas l’avoir vu pendant 15 ans. Pour la première fois en VO, puisqu’avant ct en diffusion télé...L’occasion de découvrir la cohérence d’avoir pris Lambert avec un D’Arnot francophone et aussi l’étrange doublage d’Andy McDowel par Glen Close. Ce film est pour moi la chose la plus émouvante qui soit, une introduction forte à l’humanisme et qui survit encore 30 ans plus tard malgré les attaques que l’on pourra porter au sujet de base (tarzan, porte étendard de la white suprematie ?).

Numberz
18/07/2020 à 18:02

D'ailleurs, certains passages avec le tarzan australien en vedette dans ces films sont, comment pourrait on dire, seraient embêtant s'il devait être diffusé sur Disney ou HBO max.

Free Spirit
18/07/2020 à 16:32

c est un bon Film... Sinon le Meilleur TARZAN c est Le grand JOHNNY WEISSMULER...

Numberz
18/07/2020 à 14:53

D'accord avec les copains du dessous. Un film formidable que je n'ai pas revu depuis... 15 ans peut être. Mais quel souvenir. Bien au dessus fumé tout ce qui se fait sur ce personnage. Bon j'aime bien le Disney Perso. Et george de la jungle. Parce que Brendan Fraser.

Opale
18/07/2020 à 14:05

@Kyle Reese c'est marrant que tu cites La forêt d'émeraude car ce film, avec Greystoke, fait partie d'une sorte de "trilogie" très personnelle qui m'a complètement bouleversé et m'a donné l'envie d'en savoir plus sur le cinéma, l'autre film étant l'Etoffe des héros...

Davmey
18/07/2020 à 13:37

"Le meilleur Tarzan et le plus fidèle à l'oeuvre de E. R. Burroughs"

C'est une blague ? Tu as lu Burroughs ? Tous ces récits sont pulps et fantasy. Rien de tel dans ce film qui se veut réaliste.

Dirty Harry
18/07/2020 à 13:06

Filmer Tarzan comme si David Lean était à la réalisation....superbe film qui vieillit très bien, ancrage historique sérieux (du coup on croit à l'histoire) et acteurs somptueux (Lambert n'atteindra jamais ce niveau d'excellence).

Plus

votre commentaire