Fast & Furious : le réalisateur du premier film se plaint des films qui coûtent trop cher

Créé : 13 mars 2018 - La Rédaction
Photo Fast & Furious
33 réactions

Rob Cohen, initiateur de la saga milliardaire Fast & Furious, trouve que les blockbusters gâchent de l'argent.

En ce moment occupé à promouvoir son dernier film HurricaneRob Cohen s'est fendu d'un petit commentaire sur le caractère dispendieux de l'industrie hollywoodienne, ce qui peut sembler ironique quand on sait qu'il est l'homme responsable du premier Fast & Furious. Saga désormais bien installée dont les opus coûtent maintenant 250 millions et décrochent le milliard au box office, il faut savoir qu'en fait le tout premier film avait un budget somme toute assez moyen (pour un film américain) de 38 millions.

Hurricane, sa dernière réalisation, est d'ailleurs elle aussi tout à fait dans la moyenne avec ses 35 millions de dollars, et il semblerait que Rob Cohen ne soit pas peu fier de ses budgets dix fois plus modestes que ceux des mastodontes actuels :

 

Photo Vin Diesel"Mec, tu coûtes trop cher, tu comprends ?"

 

"Il y a un problème avec certains de ces films. Vous savez, quand vous regardez... je veux dire, j'ai été le parrain d'une certaine franchise avec des voitures. Ils dépensent 350 millions et, certes, il y a du grand spectacle à l'écran, mais il y une impression de gâchis. On a l'impression que certains trucs ont été perdus pour obtenir le spectacle. Vous savez, je crois que le public a un très bon instinct pour repérer un film sur-produit ou un film trop cru et n'ayant pas assez de moyens".

Une déclaration assez curieuse de la part de quelqu'un qui a déjà fait savoir qu'il aimerait réaliser le dixième et dernier Fast & Furious. Même si on comprend très bien sa fierté d'artisan fauché et de faiseur économe, pas sûr que les executives de la Universal et que le nerveux Vin Diesel, devenu producteur incontournable de la saga, ne soient convaincus de l'embaucher après ce qui pourrait être pris comme un petit tacle.

D'autant plus que les salaires des comédiens comme le belliqueux Vin Diesel (au hasard hein) sont probablement responsables pour une bonne part de l'inflation du prix des films Fast & Furious. Pour ce qui est de Rob Cohen, vous pouvez voir son dernier film Hurricane en salle, qu'on a d'ailleurs déjà critiqué ici.

 

Affiche

commentaires

zetagundam 13/03/2018 à 18:23

sans parler des budgets pharaoniques dédiés à la promo qui sont sûrement plus que difficiles à justifier

Grift 13/03/2018 à 16:19

Le bon équilibre (si on peut parler de bon équilibre pour une franchise comme celle la) etait je trouve atteint avec le 5eme opus.
Les suivants sont toujours sympathiques mais, en tout cas pour moi, sont effectivement too much dans le sens ou le rapport "moyen mise en oeuvre" / "fun produit", me semble moins bon.

votre commentaire