Le créateur des Simpson et Futurama va débarquer sur Netflix avec une nouvelle série, Disenchantment

Prescilia Correnti | 23 mai 2018
Prescilia Correnti | 23 mai 2018

Matt Groening est devenu le pape de l’animation. Après Les Simpson et Futurama, il revient avec un nouveau bébé : Disenchantment.

Rapidement, Les Simpson, c’est quoi ? Une série née en 1989 et devenue cultissime. Une peinture humoristique de la société américaine, et du monde. Des épisodes qui prédisent l’avenir. Une famille complètement délurée et barrée qui est devenu notre second foyer.

En même temps, avec ses 29 ans d’existence et ses 669 épisodes (un record), la fratrie Simpson, on a un peu grandi avec.

 

Homer tristeEt dire que ça risque de se termine un jour. Homer triste.

 

Néanmoins, malgré des débuts applaudis qui faisaient rire, qui dénonçaient, et détendaient le public, Les Simpson a perdu de sa force et sa pertinence. Récemment, la série s'est même retrouvée au cœur d'une discussion sur le racisme ordinaire avec l’un de ses protagonistes récurrents, l’épicier du coin Apu. Un personnage considéré comme une caricature raciste du fait de son accent prononcé notamment (Hank Azaria l'interprète).

Le documentariste Hari Kondabolu avait questionné cette caricature dans un documentaire sorti en novembre 2017, intitulé The Problem With Apu. Et un épisode a répondu à cette polémique, dans une scène où Marge discute avec sa fille. Perdue face à un sujet de société, la mère voyait alors Lisa lui répondre : "Quelque chose qui a commencé il y a des décennies et était applaudie et inoffensif, est maintenant politiquement incorrect. Que peut-on y faire ?".

Un message clairement adressé à Hari Kondabolu, qui avait trouvé la réaction très simpliste.

 

"Wow. politiquement incorrect ? C'est la chose que vous ayez retenu à propos de mon film et de notre discussion ? Mec, j'adorais vraiment cette série. C'est dommage. "

S'en suit alors une vague de protestations et d'insultes à l'encontre du comédien, jugé d'imbécile et d'abruti fini, à l'heure où tout débat sur les questions de racisme, féminisme et autres sujet sociaux crispent vite les esprits. 

 

photo Le futur des Simpson ?

 

Enfin bref, tout ça pour dire qu’il est peut-être temps de lâcher cette série, qui a longtemps été une poule aux oeufs d'or, mais qui a pour beaucoup perdu sa pertinence. Les Simpson ont provoqué diverses polémiques au fil des années, certes, mais la courbe des audiences est révélatrice : passée sous la barre des 5 millions de téléspectateurs en moyenne depuis la saison 27, alors qu'elle cotoyait jadis la vingtaine, la série s'éteint lentement, inexorablement, année après année. La Fox a néanmoins commandé de nouvelles saisons, jusqu'à 2019.

Probablement et tout naturellement en quête de nouveauté, Matt Groening, créateur des Simpson et Futurama, prépare visiblement la suite avec une nouvelle série : Disenchantment, sur Netflix.

 

 

Ce matin, Netflix France a relayé via Twitter de premières informations sur la nouvelle série animée de Matt Groening. Sans pour autant donner une date de diffusion, on y découvre un premier pitch et quelques visuels sur les héros. Et on reconnaît bien là la patte de l'artiste.

Disenchantment racontera donc les aventures d'une princesse alcoolique et ses amis, un Elfe et un démon, dans un monde médiéval qui, assurémment, sera azimuté. Billy WestMaurice LaMarche ou encore John DiMaggio, bien connus des fans de Futurama, sont attendus parmi les voix de la série.

On lui souhaite longue vie et prospérité. En tout cas plus qu’à Futurama, petit enfant parti tôt et qui a été ravivée plusieurs fois, et donné plusieurs films. C'est déjà pas mal vous nous direz.

 

 

un peu vénère

en pleine forêt

sur le trône

sur le nichoir

photo

photo

photo

commentaires

Longduzboub
25/01/2019 à 01:38

Quelle époque de merde et encore si il y avait que l'époque bref en tout cas je suis forcer à contre coeur de reconnaître que cette superbe série qui était les Simpson à l'époque à grandement perdue de sa splendeure et presque fide de sens il y certain épisode je n'comprends pas ce quil on voulut faire ou dire je me demande si il esseye ancor de cree de bon episode il fait dire aussi qu'il en on tellement fait mai bordel ces pas des mec qui on tous arvarde l'équipe des simpson bref par amour pour la seri je continue et continuerait a regardé jusqu'à la fin en espérant quelle ne se termine pas de si tôt .......

Tom
25/05/2018 à 16:51

Mechanic :
Mais ce que tu dis je le refute pas au contraire je te rejoins, je te l'ai dis dans mon message precedent en fait. Je fais et tu fais parti de tout ca. Je pige pas bien ton acharnement.

Mechanic
25/05/2018 à 00:51

@Tom

Pour faire court et simple : venir commenter d'un "Internet et Twitter ont ouvert les portes des Enfers j'ai l'impression" pour pointer du doigt ceux qui seraient à chialer ou râler, alors qu'on vient soi-même chialer et chouiner... ""La foule se prend pour un tribunal" alors qu'on se place soi-même en petit tribunal des plaintes qui seraient bêtes et de l'ordre de chialer et crier au loup... cibler les crises des autres qu'on estime stupides et "pas de vrais problèmes" alors qu'on vient soi-même commenter pour dire que l'avis de l'autre, si on s'en fout, serait un des grands soucis du siècle...
... c'est au mieux amusant, au pire parfaitement ridicule.
Oui oui je t'en prie, renvoie moi la balle, on illustrera de manière parfaite la connerie abyssale et vertigineuse de la situation. Je peux même en être responsable si ça en amuse certains, qui étaient venus à la base pleurer sur ce pauvre monde où on parlerait trop de discrimination, et où on utiliserait trop internet pour partager ses petites plaintes (ce qui marche dans les 2 sens du coup, c'est pas mal de toujours l'avoir en tête)

Tom
24/05/2018 à 21:09

Mechanic :
Tu peux m'y inclure hein, et toi aussi par la meme occasion, je pense pas avoir dit le contraire, et d'ailleurs je rejoins tout ce que tu dis, on est pas mieux que les autres. je vois pas bien ou tu veux en venir du coup.

Mechanic
24/05/2018 à 09:45

"Internet et Twitter ont ouvert les portes des Enfers j'ai l'impression"

La preuve ici d'ailleurs. Où on retrouve un peu les mêmes élément qui viennent résumer les choses, nous faire trembler sur la soit-disant horrible société "on peut plus rien dire" et autres censures de la dictature du politiquement correct.

Et pour l'habitué qui étale ses opinions politiques à chaque commentaire tous les jours, tout en se plaignant que la politique est trop présente et vantée par les films et séries : pour mentionner le "disparaître", faut peut-être prendre le paragraphe en entier, où "disparaître" est clairement lié aux audiences en chute libre. Même si pour l'argument du chouinage habituel "on peut plus rien dire, Orwell, lissage blabla", ça marche moins.

Dans les gens qui semblent exaspérés par le fait que ce réal ait osé dire ce qu'il pense et lancé une discussion, combien regardent encore Les Simpson, aiment la série, et la trouvent encore forte et réussie ?

D'ailleurs, je souris quand je constate qu'en gros, ce réal (qui ne dit pas que la série devrait disparaître, mais soulève des questions et donne son avis, c'est son droit comme c'est le nôtre de s'en foutre) devrait la fermer selon certains, qui pourtant se plaignent d'un monde où on pourrait plus rien dire, où la police de la pensée unique sévit, etc. Joli miroir inversé.

Altair
24/05/2018 à 09:37

@Zanta

Bien joué tu viens de définir la contextualisation ;)

Zanta
23/05/2018 à 19:30

Bien joué l'article sur la nouvelle série de Groening pour parler un poil à la bourre de l'affaire Apu dont l'épisode "excuses ratées" date de mi-Avril ;)

Dirty Harry
23/05/2018 à 17:38

Ah ben donc quand quelque chose fait de la "polémique" (chouinerie de fragile amplifiée par le mégaphone des réseaux asociaux et des médias complaisants) c'est qu'il/elle a fait son temps doit "disparaitre" (le mot à peine radical) ? Génial, avec des mentalités comme celle là, on va avoir droit à un monde lisse, propre ou rien ne dépasse (Orwell aurait adoré) et on risque de s'ennuyer mais grave (tout en étant tenu de respecter la "pensée parfaite" de l'époque sinon : "John spartan vous avez une amende d'un crédit pour infraction au code de moralité du langage...")

Tom
23/05/2018 à 17:33

Internet et Twitter ont ouvert les portes des Enfers j'ai l'impression. La foule se prend pour un tribunal, et peut importe le sujet, la photo, la video, la chanson, il y aura toujours quelqu'un pour chialer, crier au racisme (et par la meme occasion creer du racisme la ou personne ne le voyait)... En effet, periode de merde. Qui disait avec sarcasme qu'une 3eme guerre mondiale nous permettrait de nous concentrer sur de vrais problemes ? C'est pas tout a fait faux...

fedor85
23/05/2018 à 17:18

Homer, fainéant et alcoolique. Marge, mère au foyer. Bart garçon indomptable, ne fait que des bêtises. Lisa, a 8 ans est une surdoué, plus intelligente que ses parents, n'a pas d'amis. Maggie, un bébé.

Sans oublié, Burns, jamais assez riche, immorale, Wiggum, flic incompétent, Quimby, politicien véreux etc.....

TOUTE la série est une caricature, mais on est dans l'époque politiquement correct. période de merde.

votre commentaire