Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

La Rédaction | 30 novembre 2018 - MAJ : 30/11/2018 18:17
La Rédaction | 30 novembre 2018 - MAJ : 30/11/2018 18:17

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non-exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

 

Logo Netflix

 

INVINCIBLE

Ça parle de quoi ? Le coureur olympique Louis Zamperini, devenu pilote pendant la Seconde Guerre mondiale, est fait prisonnier par les Japonais et va devoir se battre pour survivre.

Pourquoi il faut la regarder ? Présenté comme un des grands favoris pour les Oscars 2015, Invincible d'Angelina Jolie (dont c'était le deuxième film à l'époque) n'a finalement rien pu faire face à Birdman, The Grand Budapest Hotel et Boyhood. Il faut dire que cette épopée manque cruellement d'inventivité et se révèle hyper classique dans son déroulé comme dans sa mise en scène. Reste malgré tout une fresque impressionnante portée par un superbe Jack O'Connell, et un bel hommage sincère voire émouvant au véritable Louis Zamperini. Car oui, si vous ne le saviez pas, Invincible est tiré d'une histoire vraie.

 

Invincible - Photo Jack O'connellJack O'Connell

 

MR. NOBODY

Ça parle de quoi ? Le dernier mortel dans un monde où les hommes sont devenus immortels, Nemo Nobody, âgé de 120 ans, passe sa vie en revue et se demande s'il a fait les bons choix.

Pourquoi il faut le regarder ? À la manière de L'Effet papillon, le film de Jaco van Dormael montre qu’une multitude de vies découlent de chaque choix que l’on fait et que, tant qu’on ne choisit pas, tout est possible.

Du drame à la comédie en passant par la science-fiction, le film fait évoluer une ribambelle d’histoires et d’hypothèses, et montre l’importance de l’imagination. Le spectateur, ne sachant plus où se trouve la réalité et où est la fiction, entrevoit le discours philosophique existentialiste qui se cache derrière. L'expérience est déstabilisante, et à certains égards, révèle de beaux moment de cinéma. Jared Leto, entouré de Diane KrugerSarah Polley et Linh Dan Pham, n'y est sans doute pas pour rien non plus.

 

Photo Mr. Nobody"J'aurai bien changé de chaîne pour aller sur Netflix mais mes bras sont pris"

 

LA REINE MARGOT

Ça parle de quoi ? Obligée d'accepter un mariage arrangé avec un roi protestant pour amener la paix, Margot tombe amoureuse d'un autre homme et déclenche des événements tragiques.

Pourquoi il faut la regarder ? On retient parfois du cinéma de Patrice Chéreau un souvenir d’austérité. La Reine Margot et son monstrueux ballet de mort, de passions, de meurtre et de folie vient corriger cette fausse perspective. Fresque sensuelle et brutale, menée par Isabelle Adjani et Daniel Auteuil, consacrée à un personnage honni du roman national et à la Saint Barthélémy, elle demeure un des plus spectaculaires accomplissements du cinéma français des années 90.

 

Image 666904"A genoux pour le roi Netflix qui nous accepte en son humble demeure"

 

SUR MES LÈVRES

Ça parle de quoi ? Une secrétaire sourde lasse d'être traitée comme une entité négligeable et corvéable à merci engage un voleur bel homme pour concocter sa vengeance.

Pourquoi il faut le regarder ? C'est le grand décollage pour Jacques Audiard, après Regarde les hommes tomber (trois César dont meilleur premier film) et Un héros très discret (Prix du meilleur scénario à Cannes 1996). Avec cette histoire de presque amour tordue entre une femme sourde et un homme sorti de prison, le fils de Michel Audiard s'impose définitivement comme un des auteurs les plus importants de sa génération. Il offre aussi à Emmanuelle Devos (César de la meilleure actrice) l'un de ses plus beaux rôles, qui échappe aux stéréotypes, entre douceur et violence, tendresse et antipathie. Plus que la partie polar, c'est la relation ambigüe entre ces deux marginaux, qui se retrouvent de manière presque absurde dans un coin où la société les a rangés, qui émeut et marque l'esprit.

 

Affiche

 

1983 SAISON 1

Ça parle de quoi ? Des décennies après un attentat terroriste, un étudiant en droit et un flic découvrent un complot qui a fortifié le rideau de fer et encouragé le répression en Pologne.

Pourquoi il faut le regarder ? Après sa première série allemande avec Dark, italienne avec Suburra, française avec la désolante Marseille, brésilienne avec 3% et bien d'autres... Netflix continue son tour du monde en passant par la Pologne avec 1983Réalisée par Agnieszka Holland, la série se présente comme une sorte de The Man in the High Castle. L'uchronie présentée ici sera sans doute le moyen, au-delà du cas polonais, de revisiter l'Histoire avec un grand H au coeur d'un thriller historique à la fois palpitant et intime. En attendant le retour des gros poissons de la plateforme, cette nouvelle création originale pourrait bien être une des bonnes surprises de la fin d'année.

  

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire