Le Spawn de Todd McFarlane donne des nouvelles et ça ne sent pas super bon

Christophe Foltzer | 24 mai 2019 - MAJ : 24/05/2019 09:56
Christophe Foltzer | 24 mai 2019 - MAJ : 24/05/2019 09:56

Allez, on va dire que cela fait quasiment trois ans que l'on entend parler du retour de Spawn au cinéma, après l'adaptation foirée de Mark Z. Dippé en 1997. Trois ans de teasing pour pas grand-chose au final.

Pourtant, vu l'échelle réduite du film et les gens impliqués, Spawn ne devrait pas connaitre trop de difficultés à voir le jour puisque sa méthode de production est à présent éprouvée de nombreuses fois : une dizaine de millions de dollars de budget, Jason Blum à la production et des acteurs relativement bankables pour porter le projet, comme Jamie Foxx et Jeremy Renner.

Au final, la seule grosse interrogation concerne son réalisateur, Todd McFarlane, le créateur du personnage qui mettra à cette occasion en scène son premier film. Un pari risqué mais qui n'est pas un cas isolé puisqu'il suffit de l'entourer des bonnes personnes pour palier ce manque certain d'expérience derrière une caméra.

 

photoMauvais souvenir

 

Annoncé comme un pur film d'horreur dont le super-héros ne serait qu'une figure menaçante en arrière-plan, Spawn ne fait plus beaucoup parler de lui actuellement et ce n'est pas forcément une bonne nouvelle, surtout après des semaines, voire des mois, où McFarlane nous teasait comme des malades.

Résultat des courses, on a un peu l'impression que le projet fait du surplace depuis un moment, ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle, et encore moins une erreur d'appréciation quand on découvre les propos récents de Todd McFarlane au micro de ComicBook.com :

"Oui, nous en sommes plus ou moins toujours au même point. Le financement est là, il attend sagement dans son coin, prêt à être versé. J'ai juste besoin que tous ceux qui investissent dans le film se mettent d'accord sur le script et se serrent la main. Comme vous pouvez l'imaginer, chacun à une idée différente de ce qu'il doit être dans sa tête. Il faut juste apaiser les doutes de chacun sans perdre de vue la vision que j'essaye d'imposer moi-même."

 

PhotoTrès mauvais souvenir

 

On le voit, McFarlane, après ses grandes envolées enthousiastes, se heurte à la dure réalité du milieu : qui investit dans un film a un droit de regard sur le résultat. Et, plus les partenaires sont nombreux, et plus il est difficile d'arriver à une vision commune. Une situation qui, si elle durait trop, pourrait avoir des conséquences catastrophiques sur le film.

"Si je devais trop modifier ce que j'ai en tête, je prendrai la décision de partir et de m'éloigner de tout ça."

En plus de ça, il semblerait qu'en deux ans de développement avec Blumhouse, le film n'ait toujours reçu le soutien d'aucun studio.

"On s'est dit qu'on allait voir Sony, Universal et Paramount, parce qu'ils n'ont pas de Marvel ou de DC dans leur catalogue (ndlr : ce qui est faux pour Sony), donc ça devrait beaucoup les intéresser. On pourrait leur proposer des idées pour la campagne marketing tout comme un créneau pour la sortie du film.

 

PhotoUn apprentissage à la dure qui laisse des marques

 

Certains nous ont répondu en fonction de leurs agendas mais on s'est dit qu'on ne devait pas sortir le film trois ou quatre mois après la période que nous avions décidé. Alors d'autres nous ont dit qu'ils pouvaient le sortir plus tôt mais qu'ils ne pourront pas mettre autant de budget dans la promotion que prévu. Donc on doit gérer avec tout ça et déterminer quelle proposition fait le plus sens."

On le voit, McFarlane apprend le métier à la dure et, le problème, c'est que, vu comme ça s'annonce, le projet, lui, en attendant, ne bouge pas d'un iota. Ce qui n'est jamais une bonne nouvelle.

 

Affiche officielle

commentaires

Steeve
03/08/2019 à 13:17

Trois fois " ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle" dans un article de quelques lignes... Apprenez à écrire ou relisez-vous avant de publier! Quelle tristesse.

Frédéric Chapalain
05/06/2019 à 00:12

En tout cas je m'en lasse pas de la série animée, elle est superbe, et au niveau de la BD je suis au volume 5, mais ce dont Todd Mcfarlane a l'intention de faire, fera vraiment référence à la série animée et non au film de 1997, car j'ai lu qu'il en était pas fier du résultat, mais J'espère que le nouveau film Spawn qui sera réalisé par son créateur verra le jour dans un thriller horrifique

Ankytos
24/05/2019 à 14:04

Il me semble qu'il était bien impliqué dans la série animée (il faisait une apparition en début d'épisode). Au cas où certains ne la connaîtraient pas je recommande chaudement la première saison de cette série ; l'animation est certes perfectible mais quelle ambiance !

Nico
24/05/2019 à 12:50

@Adam

Bien d'accord avec toi

Rorov94
24/05/2019 à 12:11

@adam
T'es pas sérieux là.

Adam
24/05/2019 à 10:58

Je pense que Todd peut faire du bon boulot derrière une caméra. en générale les dessinateurs de BD s'y connaissent en plan et en découpage de l'action.

votre commentaire