De Gaulle : le biopic sur le Général français se dévoile dans une bande-annonce intime et historique

Marion Barlet | 7 janvier 2020 - MAJ : 07/01/2020 18:13
Marion Barlet | 7 janvier 2020 - MAJ : 07/01/2020 18:13

De Gaulle outragé, De Gaulle brisé, De Gaulle martyrisé, mais De Gaulle réalisé par Gabriel Le Bomin

L'homme politique en temps de guerre redevient à la mode. En Angleterre, un autre grand homme de la Seconde Guerre mondiale a été célébré par Joe Wright dans Les Heures sombres et par Jonathan Teplitzky dans Churchill : Winston Churchill évidemment. Cependant, c'est au tour de la France, cette fois, d'apporter son biopic sur sa figure de la Résistance, la vraie : le Général Charles de Gaulle. La bande-annonce du prochain film de Gabriel Le Bomin vient de sortir. 

Lambert Wilson y incarne De Gaulle résistant de la première heure. Il est contraint de fuir à Londres, laissant ses deux amours : sa patrie et sa famille. Sa femme Yvonne, interprétée par Isabelle Carré, reste au pays avec les enfants. Des scènes de flammes, de fuite, et d'intérieurs en nuisette entourée d'Allemands paillards sont de mauvais augure. De même, De Gaulle fuit la France. Mais c'est pour mieux revenir. 

 

 

La bande-annonce fait voir la chute du Général et son exil à Londres, auprès d'un Churchill pas très conciliant. À la radio, on entend le discours du Maréchal Pétain. C'est le De Gaulle en lutte qu'on nous raconte, contre son administration, contre les collabos, pour trouver de l'aide. Aucune grande scène de guerre n'est promise. L'Allemagne nazie a vaincu. La violence sera pourtant de la partie : la déchéance de la nationalité, sa femme en mère courage, la France à sauver. L'art de ce film est l'arme de De Gaulle : "Les mots, ce sont les seules armées qu'il me reste"

Gabriel Le Bomin s'inscrit dans la suite des films de cet acabit. Les grands hommes et femmes de l'histoire politique sont dans le vent. On rappelle Le Discours d'un roi de Tom Hooper et dernièrement J’accuse de Roman Polanski, dont le commandant Picquart rappelle l'intransigeant De Gaulle. Dans les séries, le genre est incarné par The Crown sur Netflix. De Gaulle sera-t-il à la hauteur du personnage historique ? Le casting risque d'aider, avec Lambert WilsonIsabelle Carré et Olivier Gourmet. Trouvera-t-il le public friand du genre ? Où ira-t-il en conquérir un nouveau ?

Le film sortira en France le 4 mars prochain.

  

Photo Lambert Wilson

commentaires

niemans
09/01/2020 à 08:51

Marre surtout de voir toujours les mêmes acteurs sur les écrans.

décortiquage du trailer
08/01/2020 à 13:26

Le gars qui a écrit le script n'a jamais du lire de livre d'histoire, exemples de bordel, alors que les sources sont ouvertes et numérisées sur google book ...

- De gaulle qui tient les mains de sa femme :
mdr, le gars qui arrivait à se faire détester de ses subalternes par son attitude de connétable, même en camps de prisonnier pendant la 1er gm, qui faisait toujours en sorte de garder une distance se pensant au-dessus du reste avec une destinée, qui n'a jamais exprimé de sentiment à son fils en particulier quand il était en angleterre avec lui, pour ne pas interférer dans sa carrière militaire, vous croyez que le gars il est capable de se genre de sentiments niais ? Puis il est même probable qu'ils se vouvoie, étant donné la nature très spéciale de leur milieu sociale de l'époque.

- Conférence d'état pour savoir s'il faut capituler ou continuer la guerre :
L'ensemble des protagonistes étaient en état de burn out, reynaud a pleuré quand il a appelé à l'aide les usa, le trailer ne montre que des protagonistes dans un état lambda, genre c'est une conversation normale, churchill l'a indiqué lui aussi ...

- Veut pas dire mais lambert wilson ressemble plus à weygand qu'à de gaulle, en apparté

- de gaulle qui se clash avec reynaud pour continuer la guerre
mais reynaud veut la continué mais il est en minorité politique, c'est pas lui le "pb", enfin si c'est un pb, car il faut vraiment croire en sa bonne étoile pour penser que là, où il n'y a plus que le RU qui combat, que les usa refuse de s'engager, le RU sans armée de masse au passage puisque depuis 39 ils n'ont pas estimé nécessaire de mobiliser leurs troupes, tout comme le reste du commonwealth, ni leurs outils industriels, car en mai il était prévu que ce soit la france qui les aide à compléter les matériels qui leur manquait durant l'année, en juin la probabilité la plus forte du tournant de la guerre, c'est l'angleterre qui capitule et si on n'avait continué la guerre et qu'elle capitulait, on aurait été le butin pour leur préservation, c'est une donnée importante à prendre en compte dans la décision de continuer ou pas. Il faut arrêter avec ces modes de pensée d'école maternelle où tout le monde est noir et blanc et il faut être juste au boutiste, pendant la guerre froide les gouvernement était juste au boutiste et prévoyait de quitter le pays pour résister à outrance en cas de guerre avec l'urss et y'avait 60% de la population qui désapprouvait ça.

- churchill qui parle anglais à de gaulle ?
Erreur de montage du trailer, ou erreur de script ? Le gars parle français, ça l'amuse même de parler français dans un français totalement approximatif forcé, ça en toute occasion, il y'a même un livre sur google doc qui recense toutes ses conversations, où eden qui est totalement bilingue sans accent est souvent consterné, haha faut lire ce livre.

- Le ton de lambert
De gaulle se prend depuis son enfance pour un chevalier et à l'habitude de parler avec un ton élevé ou de dérision sarcastique, erreur de jeu manifeste par l'acteur, à croire qu'il est monojeu.

Et veut pas dire, mais sur france inter, il semble que le film portera plus sur Yvonne de Gaulle, que de gaulle, attention à une déception, ne partez pas dans l'idée de voir un film sur un perso alors que c'en est un autre qui sera à l'écran.

Pronostique de la réussite artistique et culturelle du film : chances d'échec d'intérêt historique 60%, chances d'échec de divertissement 40%

dgfdgdg
08/01/2020 à 12:08

depardieu en obélix ok ,mais lui en de gaulle,,,,,encore un flop pour wilson !!!

Jacques
08/01/2020 à 09:39

Lambert Wilson qui ne se donne même pas la peine d'avoir le timbre de voix du grand Charles.

Allili
08/01/2020 à 06:40

C'est le premier chef d'état occidentale a avoir valoriser le terrorisme selon M.Arkoune

Histoire du soir bonsoir
08/01/2020 à 00:27

Juste pour info son gosse ainé était dans les FNFL pendant la guerre, a terminé amiral, un autre descendant à été fait général plus proche de nos jours et milite au RN, parti que de gaulle méprisait dans la forme où il existait à l'époque. D'ailleurs il a été jeté des repas de familles et à interdiction de faire des comms sur les médias.
Quant au grade de de gaulle, de général il n'a pas été confirmé après guerre, et est donc officiellement colonel, avec distinction de général pour la 2e GM, à mon avis Dreyfus va finir général avant lui (y'a un projet de monter en grade posthume) haha ^^

non
08/01/2020 à 00:20

Lambert wilson qui n'a rien compris à l'histoire de france et à son hymne, incarne de gaulle, bah pourquoi pas ... vivement que la loi sur le suicide assisté soit votée un jour que je n'ai plus à voir ça.

Londres
07/01/2020 à 19:57

Et la partie où De Gaulle est en GB sera t elle censure ?

M
07/01/2020 à 19:55

Le héros de Macron en film il va être content déjà qu on mange du de Gaulles à chaque fois qu il parle

Dirty Harry
07/01/2020 à 19:31

@ The Big Keynote : c'est gentil de nous parler des années 60 mais il s'agit de la 2nde guerre mondiale dans ce film, écris ton scénario puis va le proposer plutôt si c'est ce sujet qui est le centre de tes occupations. De plus De Gaulle a remis en place en 44 le régime qui fera que l'homosexualité sera honorée dans les mairies donc quoiqu'il aient fait lui et Debré en 60 sur ce sujet : quel régime était different à cette époque sur ce point la ? Jugement anachronique quand tu nous tiens...
(de toute façon on aura toujours contre De Gaulle les 68ards/ post 68ards progressistes et une certaine extreme droite et pourtant ceux qui sauvent la France et ses meubles devant les dégâts de nos collabos - des bourguignons enclins aux anglais jusqu'aux vichystes, eux-mêmes composés à 85% d'hommes de gauche dont l'homosexuel Abel Bonnard - ont toujours été des catholiques français et pourtant ils se font cracher dessus par nos compatriotes en temps de paix mais d'une force...mes respects mon Général)

Plus

votre commentaire