Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

La Rédaction | 17 janvier 2020 - MAJ : 17/01/2020 18:49
La Rédaction | 17 janvier 2020 - MAJ : 17/01/2020 18:49

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

 

Logo Netflix

 

SEX EDUCATION SAISON 2

Ça parle de quoi ? Alors que les cours reprennent, la vie paisible de nos héros va être bouleversée par une épidémie de chlamydia au lycée Moordale.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que malgré son scénario pas toujours très attrayant, ses dialogues téléphonés et son manque de rythme, Sex Education continue d'étudier avec une belle sincérité et une vraie maturité de sujets puissants et souvent tabous sur le sexe. Après s'être intéressée à des thématiques profondes dans sa saison 1 (notamment au harcèlement, à l'avortement ou l'homosexualité), cette saison 2 reste dans la même lignée en se concentrant sur les agressions sexuelles, les identités sexuelles, la virginité, la pilule du lendemain...

Avec, en plus, un univers coloré et des personnages attachants campés par un joli casting (Asa ButterfieldEmma MackeyNcuti Gatwa), la série est un divertissement drôle, plaisant et évidemment pédagogique.

Notre critique de la saison 1

Notre critique de la saison 2

 

 

LA GRANDE MURAILLE

Ça parle de quoi ? En quête de poudre noire dans la Chine de la dynastie Song, des mercenaires européens découvrent une guerre épique entre les héros du pays et des monstres sanguinaires.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce qu'il s'agit d'une des premières et des plus évidentes tentatives hollywoodiennes de récupérer l'argent du public chinois. De fait, voir Matt Damon et Willem Dafoe s'intégrer à un univers assez éloigné des standards américains a quelque chose de fascinant. Et le résultat prend donc des airs d'expérience économique et culturelle ultra bourrine.

Forcément, d'un point de vue artistique, c'est loin d'en faire un chef-d'oeuvre, les scènes dialoguées s'avérant parfois navrantes de bêtise. Néanmoins, La Grande Muraille sait se montrer divertissant et ses séquences d'action bancales sauvent finalement les meubles, surtout grâce à un climax fort en gloumoute numérique et en acrobaties improbables. On a vu plus désagréable.

Notre critique complète est ici.

 

Photo Matt DamonMatt Damon en vacances à la piscine

 

TOTAL RECALL : MÉMOIRES PROGRAMMÉES

Ça parle de quoi ? Dans un futur où la Terre est à moitié inhabitable, Douglas Quaid mène une existence banale dans une Colonie. Pour s'évader, il se laisse tenter par l'expérience Rekall : l'implantation de faux souvenirs. Il choisit le plaisir d'une mémoire d'agent secret mais l'opération tourne mal, et Quaid réalise que sa vie était peut-être le vrai mensonge...

Pourquoi il faut le regarder ? C'est mal de prendre un peu de plaisir devant cette nouvelle adaptation de Philip K. Dick, à mille lieues du film culte de Paul Verhoeven. Mais peu importe. À condition d'accepter que ce blockbuster signé Len Wiseman (Underworld, Die Hard 4 : Retour en enfer) est un pur produit de studio, aseptisé et sans profondeur, il y a possibilité de s'en amuser.

Voir Kate Beckinsale endosser le rôle de garce de Sharon Stone, Colin Farrell froncer des sourcils, et cet univers absurde se dévoiler (un ascenseur qui traverse la planète...), offre quelques moments de pur divertissement parfaitement innocents.

Notre critique complète est par ici.

Et pour reparler du grand film de tonton Paul, et sa fin passionnante, c'est dans ce dossier.

 

Photo Colin FarrellTest de l'algorithme Netflix sur un fan

 

LES AFFRANCHIS

Ça parle de quoi ? Henry Hill, ancien membre d'une famille mafieuse de New York, raconte son ascension et sa chute, ou comment un rêve grisant se transforme en un cauchemar paranoïaque.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce que si vous aimez les films de mafieux, vous allez pouvoir mater tous ceux de Scorsese sur Netflix. Mean StreetsCasino et The Irishman sont enrichis par Les Affranchis, grand succès de Martin Scorsese de 1990. Robert De Niro interprète Jimmy, un gangster psychopathe tiré du réel qui oeuvre dans le trafic de drogue, de cigarettes, etc. (mais pas le proxénétisme, certains mafieux ont de l'éthique !)

Alors oui, Scorsese, c'est un peu toujours la même chose. Des hormones et de l'orgueil, et ça dérape. Mais Les Affranchis raconte bien la paranoïa d'un chef de gang, assoiffé de réussite et obsédé par l'échec. Ray Liotta assure le rôle complexe d'un homme qui se brûle les ailes. On regarde aussi pour la scène culte du bar, où un malfrat se fait dézinguer pour avoir traité Joe Pesci de cireur de chaussures. Mauvaise idée.

Bref, la bonne choucroute du week-end.

Et n'oubliez pas The Irishman, dans la foulée. Notre critique est là.

 

photo, Ray Liotta, Joe Pesci, Robert De NiroUn trio culte planifiant ses vacances

 

MISSION : IMPOSSIBLE - ROGUE NATION

Ça parle de quoi ? Après le démantèlement de la Force Mission Impossible, Ethan Hunt et ses alliés partent eux-mêmes en guerre contre des espions renégats déterminés à détruire la planète.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce que c’est un des meilleurs films d’action de ces dernières années, tout simplement. Quand Tom Cruise a fait appel à Christopher McQuarrie, on a pu craindre que la saga renonce à ce qui avait fait sa réussite. En effet, les Mission : Impossible ont toujours fait le pari d’inviter aux commandes des cinéastes chevronnés et identifiés comme des auteurs.

Technicien très doué, McQuarrie n’avait pas cette aura, mais fait preuve sur ce chapitre d’un sens du spectacle et d’un art de l’équilibre, qui forcent le respect. Multipliant les scènes d’action et les cascades les plus délirantes, le film se paie en outre le luxe de proposer une construction rarement vue, ouvrant son récit sur sa scène la plus démente pour ramener progressivement ses enjeux jusqu’à un final concret et sublime, en forme d’hommage au cinéma d’espionnage des années 60 et au film noir.

Notre retour sur la carrière dingue de Tom Cruise

 

photo, Tom CruiseTom Cruise en vacances

 

BROOKLYN NINE-NINE SAISON 6

Ça parle de quoi ? La vie au sein du commissariat de police de Brooklyn n'est pas de tout repos : une pléiade d'inspecteurs un poil loufoques doivent jongler entre leur mission de protéger et servir les habitants de la ville, leur vie personnelle et surtout celle du bureau.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que le génie comique d’Andy Samberg se doit d’être un peu plus reconnu chaque jour, il convenait de revenir, même rapidement sur le tourbillon hilarant qu’est Brooklyn Nine-nine. Parodieur diabolique, roi des pastiches musicaux, liane de caoutchouc déguisée en humain, Samberg est tout cela et bien plus encore.

Avec une aisance désarmante, il est parvenu à créer une des séries les plus attachantes de son époque. Pensée comme un enchaînement imparable d’absurdités et de punchline, Brooklyn Nine-nine narre le quotidien d’un poste de police complètement frappé, sans oublier de faire de ses membres de véritables personnages, attachants et perpétuellement au bord de la crise de nerfs.

 

photo, Andre Braugher, Marc Evan JacksonCapitaine Ray Holt et son fidède cheddar, après les vacances

 

ET AUSSI...

Space Jam, NiNo Kuni...

 

RETROUVEZ LE RECAP COMPLET DES NOUVEAUTÉS NETFLIX CHAQUE SEMAINE ICI.

 

bill murray

commentaires

MystereK
20/01/2020 à 13:40

Ben voilà un des bienfaits de Netflix, il va me permettre de voir légalement et quand j'aurais des heures de cerveaux disponible, La Grande Muraille pour lequel je ne voulais ni me déplacer au cinéma, ni me procurer le Blu-Ray. Quand je l'aurai vu, je pourrais me faire une opinion sans me fire de grandes illusions.

John connor 666
18/01/2020 à 15:14

Non mais la grande muraille
Serieux?!
Alors la tu vois j aurais clairement envie que la montagne explose la tronche a Pedro Pascal emcore une fois , a ouais et a Matt motherfuckin Demon

nimbari
18/01/2020 à 13:54

Que du réchauffé ? Vous êtes au courant que Netflix doit attendre 36 mois (3 ans) pour avoir le droit de diffusé un film en salle ?

fuck
18/01/2020 à 11:18

Que du réchauffé. La Grande Muraille par exemple est passée en septembre ou octobre sur M6.

nimbari
17/01/2020 à 20:37

Y'a aussi la série tv hollandaise Arès, elle a l'air pas mal en plus

Mushy
17/01/2020 à 19:55

J'espérais qu'il y ai un article sur Ninokuni pour savoir si ca vaut le coup.
L'ambiance Ghibli me tempe énormément !

votre commentaire