Asterix & Obelix : L'Empire du Milieu - le film de Guillaume Canet dévoile un budget astronomix et une partie de son intrigue

Camille Vignes | 19 janvier 2020 - MAJ : 19/01/2020 13:20
Camille Vignes | 19 janvier 2020 - MAJ : 19/01/2020 13:20

Deuxème plus gros budget de la saga live pour Asterix & Obelix : l'empire du Milieu

65 millions d'euros. C’est le budget apparemment alloué au prochain métrage gaulois emmené par Guillaume Canet et Gilles Lellouche. Alors que Claude Zidi s’en était sorti pour 275 millions de francs (42 millions d’euros hors inflation) avec Astérix & Obélix contre César (1999), et qu’Alain Chabat signait un indéniable succès avec Mission Cléopâtre (2001) porté par un budget d'environ 50 millions, le prochain long-métrage live sur le célèbre tandem mise gros...

 

Photo Gérard Depardieu, Christian ClavierIl est où le mignon petit budget ?

 

... Quitte à peut-être renouveler les (semi) échecs consécutifs d'Astérix aux Jeux Olympiques et d'Au service de Sa Majesté. Pour rappel : le premier avait réuni 6,8 millions de personnes pour le budget record de 74,9 millions d’euros (avec à la clé, de violentes critiques), tandis qu’avec la lourde tache de faire oublier les Jeux Olympiques, le second n’enregistrait avait que 3,8 millions millions d’entrées pour un budget hors marketing de 61,2 millions d’euros (les moins bons scores de la saga au box-office français). 

Mis en scène par Guillaume Canet, la cinquième aventure live d’Astérix et Obélix jouit d’une sacrée équipe de scénaristes, venant des Guignols de l’info et des Tuche avec Julien Hervé et  Philippe Mechelen (également co-réalisateurs de la comédie Le Doudou).

 

Photo Gérard Darmon, Alain ChabatAssociation du lion et cafard 

  

Pour justifier ce budget, le nouvel interprète d’Astérix a argué vouloir réaliser un film époque, un long métrage qui soit à la fois une comédie et un grand film d’aventure, avec décors incroyables et grands costumes. 

De son côté, le producteur d’Asterix & Obelix : l'empire du MilieuAlain Attal, a déclaré à Variety avoir de très grosses ambitions. 

« C'est un film en costume qui se déroule il y a 2000 ans, donc nous allons construire un village, filmer de gigantesques batailles et cela va nécessiter de nombreux figurants. Nous aurons aussi besoin de beaucoup d'effets spéciaux et bien sûr d'un casting de luxe et de quelques caméos ».

 

photo, Gilles Lellouche, Guillaume CanetApparemment pas pour les costumes des deux principaux gaulois 

 

En effet, les valeureux gaulois verront arriver aux portes de leur village la fille de l'empereur de Chine Han Xuandi, fuyant les griffes d'un prince félon. Dopés à la potion magique, leurs aventures les mèneront jusque dans l'antique empire du Milieu.

Reboot réussi ou film de l'Argentàtoutprix... on attend de voir les premières images avant de statuer sur cette nouvelle itération.

 

photo

commentaires

Massedefrix
21/01/2020 à 01:51

Plus qu'à trouver un équivalent chinois à Jamel Debouzze pour vendre des tickets. Asterix et Obelix font acte de présence comme d'hab.

lax69
21/01/2020 à 00:30

faut esperer que l'epidemie du nouveau virus soit passe d'ici la

MystereK
20/01/2020 à 12:41

TONTO Le commnuniqué de presse doit faire foi. IMDB c'est comme Wikipedia, tout le monde peut mettre à jour la fiche d'un film. J'y ai déjà fait des corrections/ajouts/suppression, comme dans Wikipedia, alors une erreur est vite possible aussi dans IMDB.

Tom’s
20/01/2020 à 09:35

Peut être l’anim’ reste le bon choix, quand on vois que les films n’arrive pas à faire autrement qu’adopter totalement l’esthétique des perso’s plutôt que repenser la chose qui quand mme verse vite dans le caricatural, Chabat y es arrivé car à fond dans la caricature

Un poster
20/01/2020 à 09:08

Il fait vraiment dégueulasse le Obélix.

Mera
20/01/2020 à 08:59

La magie du cinéma français, faire des suites même quand ça flop en salle.

à l'époque du 3e opus, Thomas Langmann évoque 11 millions d'entrées pour amortir les dépenses ET 12 millions d'entrées en plus dans le reste du monde. Au final, il va faire 6,8 millions en France et 16 millions dans le monde. Cela semble beaucoup, plus de 130 millions de dollars dans le monde d'après JPbox-office pour un budget de 78 millions d'euros, hors marketing. Un succès sur le papier ? En réalité, le film gagne pas de l'argent en salle. Il va finir par devenir rentable avec les ventes des droits TV, le DVD, les audiences TV mais pour le 4e opus, Gaumont va réduire fortement le budget, 61 millions d'euros...pour au final faire encore moins d'argent au point de devenir un réel échec financier, qui sera le point de départ de la polémique des salaires des acteurs de 2013 par Vincent Maraval qui pointe du doigt l'inflation des budgets et des salaires (Dany Boon gagne 600 000 euros pour son caméo dans Astérix 4...).

D'ailleurs, j'adore comment les médias français essayent de faire croire que des films marchent car ça dépasse le million d'entrée alors qu'en réalité, ça rembourse même pas les dépenses. Un exemple : En plus de Astérix 3, le diptyque Mesrine va également faire perdre de l'argent à Langmann au point qu'il va devoir stop les productions de Neiges du duo Bustillo / Maury (à l'intérieur), Vanikoro de Xavier Gens et visiblement le projet Fantomas...

Donc pourquoi faire un 5e opus avec un budget maousse de 65 millions d'euros ?

Grâce aux succès des anim' ? Car Canet et Lellouche, plus bankable que les précédents ? Le contexte Chinois ?

On va attendre le résultat mais vu les navets 3e et 4e opus, j'ai quand même du mal à croire que le public français va voir en masse ce film, surtout que Canet et Lellouche, en dehors de 2-3 succès par ici et par là dans la décennie, ça attire pas forcément du monde, les gens s'en cognent totalement des acteurs maintenant, suffit de voir le carton des Tuche avec pourtant Jean-Paul Rouve qui affole rarement les compteurs en tête d'affiche.

Jacques
20/01/2020 à 08:42

Passer de Depardieu à Lellouche pour jouer Obelix ça mérite une plainte! Et basculer l'inviter gaulois en Chine, ça pue le fric et le clientélisme.

Faboloss
20/01/2020 à 08:07

"Le 5 novembre, le réalisateur et le producteur Alain Attal assiste à l’inauguration du Centre Pompidou de Shanghaï pour « rencontrer des acteurs et des actrices, des partenaires chinois », précise Guillaume Canet[1].

Le tournage aura lieu au printemps[2],[3] ou été[1] 2020, « en partie en Chine »[1]." Wikipedia.

Allez, on fait comme les ricains et on suce les chinois juste pour quelques euros...

corleone
20/01/2020 à 07:29

Non mais c'est quoi ce délire remettez nous Clavier et Depardieu bon sang !!

Sébastien
20/01/2020 à 03:32

Quel choix ébourrifant de réalisateur!
Guillaume Canet est partout tellement il y a pénurie de réal français à la hauteur.
Pathétique.
Le cinéma français pue la naphtaline, voire pire, et ça ne risque pas de s'arranger quand on voit défiler les noms.

Plus

votre commentaire