Spirale : L'Héritage de Saw se dévoile dans une bande-annonce en mode reboot de la mort

Mathieu Jaborska | 5 février 2020 - MAJ : 05/02/2020 17:15
Mathieu Jaborska | 5 février 2020 - MAJ : 05/02/2020 17:15

En 2010, Lionsgate et Twisted Pictures ont sorti Saw 3D - chapitre final. Quoi de plus logique que de voir deux films s'ajouter encore à la saga après ça ?

La saga Saw a débuté en toute innocence, avec une petite série B craspec marchant comme beaucoup de ses semblables dans les traces du grand Seven. Un usage assez malin du huis clos, une mise en scène typique des années 2000, une ambiance très malsaine et un twist aussi génial qu'improbable ont fait de cet essai hasardeux un petit classique.

Avec 1,2 million de dollars de budget, il a rapporté 103,9 millions au box-office, les producteurs ont alors tout de suite vu le potentiel économique de la chose.

 

Photo Saw ICette génération accro à leurs téléphones, je vous jure...

 

À partir de là, c'est un peu parti en cacahuète. La formule petit budget + mise en scène épileptique + effets gores disproportionnés avec supplément twists bas-de-plafond s'est très vite imposée. Tous ces épisodes fonctionnant sur la surenchère ont rendu les exécutifs de Lionsgate riches, jusqu'à un chapitre final indispensable après avoir tiré déjà six fois sur la corde. Surtout que Darren Lynn Bousman, réalisateur des opus 2, 3 et 4, a lui-même fini par se lasser de cette saga sans fin.

Seulement voilà : faire de bons films sans modèle, c'est dur, et leur faire rapporter de l'argent, c'est encore plus dur. Après des échecs comme Quelques minutes après minuit, la firme s'est rendue à l'évidence : un nouveau Saw devait voir le jour. Le Jigsaw des frères Spierig est donc arrivé comme par magie. 10 millions de dollars de budget, 102,9 millions de recette : c'est encore une fois une franche réussite (on parle des chiffres hein), qui finit de prouver l'incompréhensible popularité de la saga.

 

photo, Chris RockChris Rock, le regard dur

 

On ne sera donc pas surpris d'apprendre qu'un nouvel opus est prévu pour bientôt. Cette fois-ci, la distribution est un peu plus classieuse : Chris Rock (Le Ninja de Beverly Hills, Oscar du meilleur film 1997), Max Minghella (The Social NetworkThe Handmaid’s Tale) et Marisol Nichols (Big Mamma 2, Palme d'or 2006) côtoieront carrément Samuel L. Jackson (Pulp Fiction, Palme d'or 1994, cette fois c'est vrai). Écrit par Josh Stolberg et Pete Goldfinger sur une idée de Chris Rock, le projet était plus connu sous le titre "The Organ Donor", plutôt raccord avec le reste des films.

Désormais, il s'intitule Spiral : From the book of Saw, dénomination sublimée par la version française, Spirale : L'Héritage de Saw. Le long-métrage s'est dévoilé dans une première bande-annonce.

 

 

Les filtres jaunes et les flics couverts de sueur sont de sortie. Spirale fait définitivement du pied au premier volet de la franchise, au point de lui voler sans la moindre gêne un plan complet. Un petit "Motherfucker' échappé de la bouche de Samuel L. Jackson finit de constituer l'intérêt d'un "chapitre" qui se veut inédit, mais pas trop. Eh oui, c'est le super-héros Bousman qui a récupéré le poste de réalisateur. Autant dire que les chances de revenir au thriller très noir sont minces et que les mises à mort capillotractées risquent bien d'être encore le principal moteur de l'intrigue.

Mais on peut garder espoir aux vues de la mystérieuse affiche montrée dans la foulée. Spirale : L'Héritage de Saw est prévu pour le 13 mai dans les salles françaises.

 

Affiche officielle

commentaires

TynlaSoie
13/02/2020 à 10:36

En réponse (en partie) au commentaire de @Dateuss, je ne sais pas vraiment quelle est la motivation de Chris Rock, qui après tant d'années dans le stand-up et le comique, se lance dans le thriller horrifique. Une envie de s'essayer à autre chose? Une dénonciation politique dans l'ère du temps? Pour ma part, j'ai un petit truc dans ma tête qui ne peut s'empêcher d'y voir une envie mercantile et opportuniste de marcher surles traces de Jordan Peele, qui rappelons-le, fut l'une des figures de proue de MadTV, avant de se lancer dans les succès d'horreur qu'on lui connait...

jm pas les raciste
08/02/2020 à 19:40

@ Pseudo

Raciste !

Pseudo
06/02/2020 à 05:13

@Ronnyboy
Le rapport avec la blacksploitation? Ah oui on voit 2 noirs, ça fait beaucoup trop pour toi...

RobinDesBois
06/02/2020 à 02:29

L’affiche est jolie. Une nième suite ça me dérange pas à ce stade et je sens que ça peut-être une bonne surprise

Sharko
05/02/2020 à 23:56

Bousse Man

RonnyBoy
05/02/2020 à 20:27

C'est quoi ça? Une version blaxploitation de la saga Saw? On est de retour dans les années 70.

Cooper
05/02/2020 à 18:30

@ouais oui effectivement

Dateuss
05/02/2020 à 18:10

Intrigant.
Pour le coup, EL est le 1er site de ma connaissance a montrer cette b.a.
Quand c'est du bon taf, faut le dire.
Bref pour revenir à la b.a, je trouve ça intrigant comme dit au début. Ma curiosité est attisée. Et de mémoire je ne me rappel pas avoir vu Chris Rock dans un film aussi sérieux, voir même glauque.
Enfin, il n'y a pas si longtemps que j'avais lu ici même qu'il se lançait dans ce projet.
Comment a t-il pu aussi vite écrire et produire le film. Étonnant de rapidité. J'ai envie de voir ses qualités d'écritures et d'acteur autre que ''comique''.

Icarus
05/02/2020 à 18:04

L'affiche est chouette en tout cas!

ouais
05/02/2020 à 17:53

Second degre mon gars, faut suivre un peu

Plus

votre commentaire