César 2020 : il n'y aura pas de César d'honneur, Brad Pitt aurait refusé la récompense

Marion Barlet | 28 février 2020
Marion Barlet | 28 février 2020

Les César 2020 sont mythiques avant d'avoir commencé et Brad Pitt en rajoute une couche en refusant le prestigieux prix.

C'est tellement gros et triste que ça en devient léger, cocasse et divertissant. Les César n'ont jamais autant fait parler d'eux et les projecteurs ont rarement aussi peu été sur les films en compétition. Ce vendredi 28 février, on va sortir les pop-corns installés devant nos écrans et regarder le cafouillage de cette 45e cérémonie, ce 45e grand temps du cinéma français.

 

extraditionJe ne suis pas le seul à me tirer, vous voyez !!!

 

Petit récapitulatif de la situation alias quand le navire prend l'eau : Alain Terzian, président de l'Académie des arts et techniques du cinéma, jette l'éponge pour les César et annonce une démission collégiale de son administration. Cette décision a fait suite à la polémique pour la refonte du système exigée par 200 personnalités, qui pointaient la non-parité et les déséquilibres nombreux de l'institution. L'un des points d'allumage avait été la nomination du dernier film de Roman PolanskiJ’accuse, à 12 reprises et qui a été la cible d'un pugilat, certaines voix estimant qu'il s'agissait d'une provocation envers le mouvement #metoo. 

Des banderoles aux slogans-chocs, "Violanski les César de la honte" ou "Violanski : voulez-vous vraiment vivre dans un monde où un pédocriminel est nommé 12 fois aux César ?" sont venues décorer la façade de l'Académie. Le réalisateur a dernièrement renoncé à se rendre à la cérémonie par crainte des représailles, et les César perdent chaque jour un peu plus de leurs ouailles. Blessée, mais pas à terre, l'institution a subi un nouveau coup lors de la tribune d'Eriq Ebouaney, où l'acteur a dénoncé l'exclusion des personnes racisées au sein de la sélection.

 

Photo Brad PittBrad Pitt porte le scaphandre tellement ça schlingue dehors

 

Inédit dans l'histoire des César depuis sa création en 1976, aucun César d'honneur ne sera également décerné. Selon les informations du Parisien, Brad Pitt, récemment oscarisé pour Once Upon a Time... in Hollywood, avait été contacté par l'Académie, avait accepté cet honneur... avant de se rétracter sans donner d'explication. L'Académie aurait alors contacté de nombreuses autres stars américaines, mais les négociations n'auraient jamais abouti.

On peut largement spéculer sur ces refus successifs et une idée saute aux yeux : quand ça pue comme cette année, mieux vaut prendre la poudre d'escampette, et fissa. Personne ne succèdera donc à Robert Redford cette année et personne ne sera récompensé pour sa carrière. On souhaite bien du courage à la présentatrice Florence Foresti pour animer cette fête et réussir à amuser sans faire grincer des dents.

Qui sera le prochain éjecté ou dissident de la cérémonie ? Il faut vous dépêcher, il ne reste que quelques heures ! Pour voir le chamboule-tout et les possibles bastons des César (ou si la cérémonie vous intéresse en soi), c'est ce 28 février sur Canal+ en clair.

  

Affiche française

commentaires

R90
01/03/2020 à 18:03

@popopo

J'aurais plutôt que le fait que tu arrives à parler de physique, de poids, de taille... en dit long sur toi, plus que sur la personne dont tu n'apprécies pas le ton apparemment.

popopo
01/03/2020 à 17:59

@theprisoner qui se fait tacler par Marion Barnet et fait la serpillière ensuite... fascinant.

@MarionBarnet : vos articles sont généralement plombés de fautes de français et vous mesurez probablement 1m60 pour 50 kilos, donc vous devriez descendre d'un ton. Parler sur ce ton à votre communauté alors que vous n'auriez pas le courage de le faire de vive voix donne à voir le type de personnage que vous êtes : laide.


29/02/2020 à 11:12

@ Mme Barlet

Du coup, est ce que je peux dire que je suis content que Mme Chavanne ait gagné son césar parce qu'elle le mérite ? Que c'est une superbe artisane et que c'est tout à fait mérité ?

Je demande juste au cas où.

Flo
29/02/2020 à 10:02

Ironie: dans le Tarantino (dans lequel il y a Popol), Pitt joue un homme dont l'aura est entourée d'ambiguïté sur ses rapports envers les femmes.


28/02/2020 à 21:19

Et moi j'attends pas de réponse, juste un peu de respect :)


28/02/2020 à 21:17

D'être devant. Pardon là encore pour la faute. Doit y en avoir d'autres...

Un lecteur passionné :)


28/02/2020 à 21:16

@ Marion

La vache se soufflet gratuit que je me suis pris pour rien. Moi qui ai très souvent défendu la redac, je me prends un uppercut pour ne pas avoir mis passionnées ? Je dois avouer ne pas avoir consulté la liste des 12 nominés pour le film. Nominé(e)S pardon. Puis je savoir pourquoi un soudain soulèvement de votre part ? Non parce que là c'est un peu gratuit non ? Je veux bien que la cause féministe ou simplement des femmes soit vraiment un sujet clivant, mais moi qui ai toujours défendus ces mouvements, j'ai l'impression devant une harpie. Franchement curieux. Désolé de vous avoir offensé, mais là je ne comprends pas.

Greg
28/02/2020 à 19:28

Vivement que cette cérémonie soit passée et qu'on puisse de nouveau parler de cinéma. Je ne dis pas que le débat est mauvais, ou qu'il n'est pas nécessaire, mais on atteint quand même régulièrement des sommets de n'importe quoi. Chacun y va de sa leçon de moral. On répond à une leçon de moral par une autre leçon de moral. Tout le monde se place en chevalier blanc de la pensée juste, prenant un malin plaisir à stigmatiser l'autre, et sa pensée "erronée" ou passéiste.
C'est absurde.

Shag on !
28/02/2020 à 19:28

...z'ont qu'à le refiler à Harvey Weinstein au point où ils en sont.

Quelle cata' alors qu'il y a de si beaux films à célébrer au départ.

M1pats
28/02/2020 à 19:09

@Dirty Harry

J'espère que tu n est pas sérieux et que tu joue pas sur les mots pour comparer un personnage de fiction à Polanski car tu serais pathétique

Plus

votre commentaire