The Hunt : la polémique autour du film est liée à la mauvaise première bande-annonce selon le réalisateur

Déborah Lechner | 3 mars 2020 - MAJ : 03/03/2020 10:43
Déborah Lechner | 3 mars 2020 - MAJ : 03/03/2020 10:43

La chasse à l'homme de The Hunt a bien failli être annulée à la suite des polémiques qui reposent essentiellement sur le premier trailer d'après Craig Zobel.

Au moins, The Hunt aura une fois de plus prouvé qu'à sa manière, Donald Trump se questionne sur la violence et le racisme, même s'il vise systématiquement à côté et appauvrit le débat plus qu'autre chose.

Bien avant son uppercut faiblard à Parasite pour son succès aux Oscars, le président des États-Unis s'était ainsi offusqué du système hollywoodien et de la sortie du film de Craig Zobel qui tombait en même temps que les fusillades de Dayton et El Paso qui ont endeuillé le pays, accusant The Hunt de tous les maux et dangers de son pays qui n'ont évidemment rien à voir avec la libre circulation des armes à feu. 

 

photoThe Hunt sera une réelle chasse à l'homme 

 

Le film a tout de même choisi de faire profil bas en cette période douloureuse pour le peuple américain et a décidé de reporter sa date de sortie au 22 avril 2020 en France, alors qu'il était en bonne voie pour être tout bonnement annulé. Entre temps, une nouvelle bande-annonce, plus courte, a été diffusée, présentant mieux les enjeux satiriques de ce survival, ce qui d'après le réalisateur faisait défaut à la première qui a envoyé un message erroné au public, comme il l'a récemment expliqué à Playboy :

"J'ai été un peu surpris par la première bande-annonce. La pub ne nous a certainement pas aidés, car elle ne racontait pas tout à fait l'histoire. Les gens ont pu mal interpréter les choses parce qu'ils n'avaient pas d'autres informations que celles contenues dans la bande-annonce, qui n'avait pas toutes les informations."

 

 

Le réalisateur de Z for Zachariah et Compliance a ensuite expliqué que les trois jours suivant le premier trailer, il a trouvé des comptes Twitter "anti-Craig Zobel", alors que la deuxième bande-annonce qui se concentre davantage sur la relation compliquée entre les personnages de Betty Gilpin et Hilary Swank n'a pas eu un tel effet. Zobel a également assuré que rien n'avait été modifié après la controverse, tout simplement parce que personne ne lui a demandé de le faire.

Il s'agira donc toujours d'une relecture de La chasse du comte Zaroff,  avec un groupe d'Américains lambdas enlevés par la riche élite du pays qui les traque dès lors comme du gibier pour leur simple distraction dans une chasse à l'homme grandeur nature. Un mélange entre Hunger Games et The Purge produit par Blumhouse, qui devient un habitué des films d'horreur à message politique et satirique comme Get Out de Jordan Peele

Le casting sera composé d'Emma RobertsEthan Suplee, Justin Hartley, Glenn Howerton et Ike Barinholtz, tandis que l'histoire sera écrite par Damon Lindelof et Nick Cuse, qui marque leur deuxième collaboration avec le réalisateur après la série The Leftovers. En attendant, pour revoir la première bande-annonce, c'est par là.

 

affiche 2

 

commentaires

Batfleck007
03/03/2020 à 18:50

@Ecranlarge
Elle est où la critique de Hunters ? J'ai hâte de savoir ce que vous en pensez

trashyboy
03/03/2020 à 12:19

On parle bien du premier trailer qui en montrait beaucoup beaucoup trop, jusqu'à ce qui semblait être l'issue du combat entre les 2 antagonistes?

votre commentaire