Goldfinger : la James Bond girl Honor Blackman est morte

Marion Barlet | 7 avril 2020 - MAJ : 07/04/2020 11:00
Marion Barlet | 7 avril 2020 - MAJ : 07/04/2020 11:00

Honor Blackman, James Bond girl de Golfinger et partenaire de Sean Connery, est morte de sa belle mort ce lundi 6 avril.

L'actrice est décédée à l'âge de 94 ans et laisse derrière une carrière rondement menée, entre cinéma, télévision et planches de théâtre. Son interprétation retentissante restera à jamais celle de Goldfinger, le 3e 007 adapté sur grand écran par Guy Hamilton en 1964. A 39 ans, Honor Blackman est devenue Pussy Galore le temps de donner la réplique à Sean Connery ; son personnage féminin s'est émancipé des stéréotypes de l'époque et a tenu tête à l'espion, avec une poigne qui lui a ouvert des rôles plus libres et indépendants par la suite.

Les producteurs et tenanciers de la saga (Michael G. Wilson et Barbara Broccoli) ont tenu à lui rendre hommage et à communiquer leurs condoléances dans un tweet :

 

"Aujourd'hui nous célébrons le décès d'une icône du cinéma, Honor Blackman, qui restera à jamais dans les mémoires comme Pussy Galore, dans Goldfinger. Elle avait un incroyable talent et était une membre bien-aimé de la famille Bond. Nos pensées vont à sa famille en cette période difficile."

Honor Blackman avait renoncé à son rôle dans Chapeau melon et bottes de cuir, série culte des années 60, pour devenir James Bond girl. Alors au sommet de sa gloire, l'actrice britannique a mis les voiles pour le grand écran. Téléfilms, cinéma, théâtre (My Fair Lady, The Sound of Music, Cabaret), rien ne lui a échappé, comme l'ont rappelé ses proches. Dans leur communiqué officiel, ils font part de la tranquillité d'âme avec laquelle elle est partie :

 

photoDernière interprétation au cinéma dans Cockneys vs Zombies (2012)

 

"Elle est morte paisiblement, de cause naturelle, dans sa maison du Sussex [sud de l'Angleterre], entourée de sa famille."

Les déclarations ne mentionnent pas le coronavirus, qui continue par ailleurs de frapper dans le monde. Si Honor Blackman est passée entre ses mailles, ce n'est pas le cas du dernier James Bond, Mourir peut attendre dont la sortie prévue le 8 avril a été repoussée au 11 novembre en France. Le film est prêt et ne sera pas retouché d'après le réalisateur, si bien qu'il ne nous reste plus qu'à prendre notre mal en patience.

Retrouvez notre critique de Spectre, ici.

 

Affiche françaiseLe 11 novembre en France

commentaires

j'aime le SM et le cuir
07/04/2020 à 15:21

ah mais c'était ma preferée!
je devais avoir dans les 15 ans quand j'ai vu ce James là, la sequence dans la Grange avec Sean Connery ,je m'en souviens encore!
c'est la premiere heroine Les6bienne dans les films pop corn comme James bond,
dans les bouquins, elle est devenu Les-bienne à cause de son oncle Pe-do vio-leur qui a abuse d'elle
,son Gang par la suite est 100% les-bien
RIP

Dirty Harry
07/04/2020 à 13:04

RIP madame, vous m'avez découvrir l'émoustillement adolescent devant vos charmes...

Zapan
07/04/2020 à 12:29

Mon premier Crush au Cinéma.
Qu'elle reste en paix cette bonne dame.

Ray Peterson
07/04/2020 à 11:37

Ré-apperçu dernièrement dans le très intéressant "slasher" Fright (Thriller en titre français!) de Peter Collinson. Elle a notamment une scène très poignante à la fin du film où elle se confronte au bad guy. Une actrice vraiment à redécouvrir. Chapeau bas Miss Pussy Galore!

votre commentaire