Southland Tales : oubliez le Snyder Cut, Richard Kelly reparle de la version longue de son film fou

Geoffrey Crété | 8 avril 2020 - MAJ : 08/04/2020 14:04
Geoffrey Crété | 8 avril 2020 - MAJ : 08/04/2020 14:04

Presque 15 ans après sa présentation désastreuse à Cannes, Southland Tales continue à hanter les rêves de Richard Kelly et pas mal de cinéphiles.

C'était le Festival de Cannes 2006, et la douce folie (le nouveau film de science-fiction du réalisateur de Donnie Darko en compétition officielle) se transforma en cauchemar, avec un accueil si glacial que le destin de Southland Tales fut instantatément enterré - les détails sur ce cauchemar par ici. Remonté, raccourci, le film avec Dwayne Johnson, Sarah Michelle Gellar et Seann William Scott sortira un an et demi plus tard aux Etats-Unis, où il fera un bide, puis directement en DVD dans d'autres pays comme la France.

Mais Richard Kelly s'y accroche, et il a bien raison. En 2017, il avait déjà parlé d'une possible deuxième vie pour le film, et il a confirmé que c'était toujours son plan, sur Twitter, au milieu d'une flopée de messages où il a replongé dans son film. L'occasion de redire qu'une version longue de Southland Tales (avec 18 minutes supplémentaires, et un montage différent des scènes) existe, et pourrait revoir le jour.

 

Photo Sarah Michelle Gellar15 ans après : Krysta plus très Now

 

"Nous avons terminé les restaurations en 4K des versions cinéma et cannoise. La version cannoise de 158 minutes est brute, avec beaucoup d'effets visuels non finis. Elle sortira pour la postérité... mais je me concentre sur la préparation d'une version époque 3.0 de Southland Tales."

Richard Kelly détaille ce nouveau projet, qui repart de l'origine, puisque Southland Tales était précédé de trois comics, où bien des informations étaient plus claires sur les personnages et l'univers :

"Southland Tales est une saga en six chapitres. Le film existant couvre la deuxième moitié. J'ai écrit des romans graphiques avec Brett Weldele qui couvrent les trois premiers chapitres. J'ai terminé un nouveau scénario ambitieux, qui utilise les romans comme base pour un nouveau film ambitieux. J'espère réaliser un prequel à Southland Tales, hybride entre animation et live. Ce nouveau film pourrait sortir en duo avec une version longue du film existant avec de nouvelles scènes.

 

Photo Richard KellyRichard Kelly, à droite, heureux

 

Si cela arrive... les parties animées du nouveau film couvriraient les événements de 2008 sur trois jours à partir du 30 juin, quand Boxer Santoros se réveille amnésique dans le désert du Nevada... et traverse Las Vegas avant de revenir à Los Angeles. Les parties live du nouveau film donneraient vie aux scènes de THE LIFE, le scénario taré à l'intérieur de l'histoire, écrit par Boxer Santoros et Krysta Now. THE POWER se déroule en 2024 et a une vraie importance pour l'histoire qui se déroule en 2008."

Pour rappel, The Power est le scénario grotesque écrit par les personnages de Dwayne Johnson et Sarah Michelle Gellar, où ils se mettent plus ou moins eux-mêmes en scène dans la peau de Jericho Cane, un policier rebelle, et Muriel Fox, une strip-teaseuse télépathe. Le duo doit protéger un bébé nommé Caleb, qui ne fait jamais caca, mais provoque des secousses planétaires avec ses flatulences. Le môme est un messie d'un nouveau genre, mais dans tous les cas, la fin du monde se produit et commence dans un McDo.

 

Photo Seann William ScottL'un des meilleurs rôles de Stifler William Scott

 

Sur Twitter, Richard Kelly a aussi offert quantité d'anecdotes, célébrant ses acteurs, son équipe, et rappelant à quel point le tournage a été ambitieux. Il décrit aussi bien l'aspect technique que certaines contraintes. Le budget de 17,8 millions pour 28 jours de tournage était si serré que chaque cascade ne pouvait être tournée qu'une fois, et la scène du camion qui lévite a été un jour additionnel pour lequel le réalisateur s'est battu. Pour tout fan de son travail et particulièrement de ce film, c'est une petite mine d'or, où Kelly parle notamment d'avoir presque réussi à caster Oliver Stone.

Dans tous les cas, le fantasme de voir la flamme Southland Tales ravivée est bel et bien là. Difficile de ne pas espérer les retours des acteurs pour au moins prêter leurs voix aux personnages, sachant que Dwayne Johnson a récemment reparlé de cette expérience traumatisante. Monsieur The Rock, si vous pouviez utiliser votre popularité actuelle pour ça, et pas juste pour la suite de Fast & Furious : Hobbs & Shaw ou un 14e film dans la jungle, on apprécierait.

Sinon, le monde attend toujours un nouveau film de Richard Kelly depuis The Box sorti en 2009. Aux dernières nouvelles, il préparait un biopic sur Rod Serling, le créateur de La Quatrième Dimension.

Pour replonger dans le labyrinthe Donnie Darko et sa fin, c'est par ici.

 

Photo Dwayne JohnsonnPatience bébé, patience

commentaires

Geoffrey Crété - Rédaction
10/04/2020 à 09:54

@Satan LaBite

Oui mais en qualité bof, illégalement, et donc pas peaufinée.

Satan LaBite
10/04/2020 à 09:46

La version cannoise est facilement trouvable pour qui sait chercher, je dit ça je dis rien .
Plus grand film de SF des années 2000, un point c'est tout.

Kay1
08/04/2020 à 19:21

J’ai vu le film deux fois et il y’a pas grand chose à en tirer . Le visuel était sympa , le casting , pour le reste , c’est un navet .
Justice League est un navet , mais il devait faire avec la vision de deux réals et d’un studio trop pressé de lancer son univers tandis que Southland Tales est le navet d’un réalisateur.

Une director’s cut n’a d’intérêt que si ça rend un film plus clair , ou alors pour différencier la vision du studio de celle du réal. L’effet papillon est l’exemple parfait . La fin vu par la studio est certes heureuse , rend le film niais tandis que la vision des réalisateurs était beaucoup plus dramatique , mais rend le film bien meilleur .

Pat Rick
08/04/2020 à 17:57

Ni raté ni réussi.

Pseudo
08/04/2020 à 16:34

Tout le monde s'en tape de ce film à part quelques pelos..

Guigui2000
08/04/2020 à 14:02

Pareil, même s'il était très loin d'être parfait, il y avait des passages superbes. Ce film a un peu brisé la carrière de Richard Kelly alors que Donnie Darko était un film vraiment enthousiasmant.

Ben
08/04/2020 à 13:35

Ça, ça m'intéresse plus qu'une version director's cut d'un film so dark remanié du feu DCEU par Snyder.
Parce que contrairement à Justice League, Southland Tales est du cinéma même si la version sortie au ciné est à la limite de l'expérience psychédélique.

votre commentaire