Netflix vient à la rescousse des travailleurs de l'audiovisuel français mis à mal par le coronavirus

Déborah Lechner | 9 avril 2020 - MAJ : 09/04/2020 09:21
Déborah Lechner | 9 avril 2020 - MAJ : 09/04/2020 09:21

La plateforme de streaming américaine va alimenter un fonds d'aide alloué aux intermittents de l'audiovisuel français en état de précarité dû au confinement.  

Fin mars dernier, Netflix avait annoncé la création d'un fonds de soutien d'urgence de 100 millions de dollars destiné à venir en aide aux travailleurs du cinéma et de l'audiovisuel se retrouvant brutalement au chômage après l'arrêt de toutes les productions afin d'endiguer la pandémie de Covid-19. Cette catastrophe sanitaire se double en effet d'une crise financière sans précédent dans le milieu dont on ne pourra réellement mesurer l'impact qu'a posteriori, mais dont on saisit depuis un moment déjà toute la gravité.

Cette aide accordée par le géant du streaming devait alors revenir à hauteur de 85 millions aux différents métiers gravitant autour des productions de Netflix, tandis que les 15 millions restant devaient servir à l'ensemble du secteur sur différents territoires, notamment en Europe. L'aide vient ainsi d'atteindre nos contrées, où les salles de cinéma sont toutes closes depuis le début du confinement national annoncé le 17 mars dernier (même si certaines ont fermé leurs portes avant cette date dans plusieurs régions). 

 

photo, Gilles LelloucheGilles Lellouche qui jouera dans le film Adieu Monsieur Haffmann dont le tournage a été suspendu

 

En association avec le groupe de protection sociale de la culture Audiens et en concertation avec le CNC et le Ministère de la Culture, Netflix va très prochainement créer un fonds d'aide d'un million d'euros pour "soutenir les artistes et techniciens intermittents de l'audiovisuel et du cinéma, durement touchés par la crise du coronavirus et les annulations et reports de productions à travers la France" comme l'a annoncé Damien Couvreur, le directeur des séries originales de Netflix France, dans un communiqué. Les personnes exerçant ces métiers et se retrouvant en situation de grande précarité économique seront les premières à bénéficier de cet argent, comme dans d'autres pays comme le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Italie qui vont eux aussi  percevoir un million d'euros pour tenter de relever la filière du divertissement sur écran. 

Plus concrètement, cela correspond en France à une aide de 500 jusqu'à 900 euros pour les travailleurs les plus fragilisés par les différents reports de production et annulation de sortie en salles. Audiens se chargera d'établir les conditions et traiter les demandes reçues via une plateforme numérique qui sera lancée pour le 15 avril prochain. Cette somme ne se substitue évidemment pas aux dispositifs habituels d'Audiens, mais agit plutôt comme un complément comme a tenu à le rappeler la Directrice du développement social du groupe. De quoi donner une bouffée d'air aux intermittents et artistes dont la précarité n'est pas un fait nouveau pour bon nombre d'entre eux. 

  

photo Netflix

commentaires

Uskan
13/04/2020 à 23:58

Enfin une bonne nouvelle !
C’est toujours ça de pris
Mais ça reste insuffisant

votre commentaire