Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

La Rédaction | 24 avril 2020 - MAJ : 24/04/2020 18:52
La Rédaction | 24 avril 2020 - MAJ : 24/04/2020 18:52

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

Si vous aimez le cinéma d'action, voici le meilleur du genre sur Netlflix.

Les meilleurs films et séries d'horreur Netflix, c'est par ici.

Et le meilleur de la science-fiction Netflix, c'est dans ce dossier.

Vous pouvez aussi voir la liste des meilleures séries Netflix sur Cinetrafic.

 

Logo Netflix

  

TYLER RAKE

Ça parle de quoi ? Envoyé au Bangladesh pour sauver le fils d'un trafiquant de drogue qui a été enlevé, un mercenaire aguerri réalise combien sa mission s'avère dangereuse et bouleversante.

Pourquoi il faut le regarder ? Si on le réduit trop souvent à Thor, Chris Hemsworth est bien plus qu’un Avengers. Il demeure avant tout un comédien physique, au jeu classique qui n’est pas sans rappeler l’âge d’or hollywoodien. Du coup, on se réjouit de le retrouver dans un film d’action résolument adulte, qui lui donne l’occasion de prouver qu’il n’a pas besoin de marteau branché sur le secteur pour réguler la population de la planète Terre. 

Probablement pas le film le plus original de l’année, Tyler Rake vous permettra d’apprécier une bonne séance bagarre, réalisée par un ancien coordinateur de cascades, Sam Hargrave, particulièrement attentif à la réussite de celles qu’il filme ici. Et c’est tant mieux. 

Notre critique du film

 

photo, Chris Hemsworth, Randeep HoodaC'est toi qui vient de m'éternuer dessus ?

 

LA FAMILLE WILLOUGHBY

Ça parle de quoi ? Quatre jeunes frères et soeurs mijotent un plan pour se débarrasser définitivement de leurs parents affreusement égoïstes et former une vraie famille parfaitement imparfaite.

Pourquoi il faut la regarder ? Le propos de départ est assez intéressant pour mériter le coup d'oeil. Deux parents s'aiment, s'adorent, se cajolent, mais sont exaspérés par leurs enfants. Oui, l'amour parental n'est pas une donnée systématique et les films pour enfants n'en font pas un secret. Les quatre frères et soeurs Willoughby vont se débarrasser d'eux (pas d'inquiétude, ils ne les tuent pas) pour profiter de leur maison et d'une indépendance bien méritée. Sauf qu'une nounou rocambolesque (mélange de Marianne James et de Mary Poppins) se greffe à l'aventure et vient s'occuper de ces orphelins momentanés.

L'image est colorée, barriolée, arc-en-ciel dans cet animé produit par Netflix. Après le très remarqué Klaus, la plateforme continue de creuser l'univers enfantin, de façon décalée et pétillante.

 

 

AFTER LIFE SAISON 2

Ça parle de quoi ? Ayant perdu l'envie de vivre après la mort de sa femme, un journaliste se rend insupportable afin de tenir à distance tous ceux qui tentent de l'aider. Mais son plan est mis à l'épreuve quand son entourage décide de faire de lui une meilleure personne.

Pourquoi il faut le regarder ? Discrètement mais sûrement, la nouvelle série de et avec Ricky Gervais a bouleversé pas mal de monde avec sa première saison. Sans surprise, le comique derrière un paquet d'excellentes séries plus ou moins connues (The Office bien sûr, mais aussi Life's Too Short et Extras) y rappelait son talent pour écrire des personnages décalés, dans un mélange d'humour noir et de tristesse joyeuse.

La saison 2 est donc l'occasion de continuer cette aventure étrange, ou de s'y plonger pour rattraper le temps perdu. Et se redire à quel point Ricky Gervais est, derrière ses airs de clown provoc et bavard, un fantastique acteur.

 Photo Ricky GervaisRicky Gervais confiné avec son chien, il a l'air au top

 

LA TRAQUE

Ça parle de quoi ? Impatients de quitter leur enfer dystopique pour un paradis lointain, trois hors-la-loi manigancent un hold-up, et attirent l'attention d'un tueur sans pitié.

Pourquoi il faut la regarder ? La Traque, ou plutôt Time to hunt dans sa version originale, revient de loin. Présenté à la Berlinale, le long-métrage de Yoon Sung-hyun avait intéressé Netflix, qui avait alors négocié une diffusion sur la plateforme, au détriment du distributeur initialement prévu. Il s'est alors retrouvé dans un conflit juridique complexe, opposant le détenteur des droits d'exploitation salles et le producteur. Après quelques âpres négociations, le film est donc enfin disponible en France.

L'affaire aura au moins révélé l'attente que suscite une oeuvre très intrigante, mettant en scène une science-fiction dystopique aussi réaliste que déprimante. Après le très remarqué La Frappe, le cinéaste coréen s'aventure sur des terres plus mouvementées. La durée conséquente de la chose (2h14 !) laisse présager une traque éprouvante et probablement ambitieuse. C'est aussi l'occasion de retrouver Choi Woo-shik, jeune acteur ayant déjà affronté la caméra de Bong Joon-ho (OkjaParasite) et Sang-ho Yeon (Dernier train pour Busan). 

 

photoIl y a un spoiler sur cette image 

 

12 FILMS DE FRANÇOIS TRUFFAUT

Lesquels ? Domicile conjugalFahrenheit 451Jules et JimL'Amour en fuiteTirez sur le pianisteLes 400 CoupsVivement dimanche !Le Dernier métroLa Peau douceBaisers volésLes Deux anglaises et le continent et La Femme d'à côté.

Pourquoi il faut les regarder ? Parce qu'on s'est tous déjà plaint du catalogue Netflix pas assez riche en films d'auteurs, en vieux classiques, en cinéma culte français... et que c'est le moment de faire amende honorable. Grâce à un partenarait exclusif avec Mk2, les Français peuvent accéder à (une bonne partie) de ses chefs-d'oeuvres et voyager à travers sa filmographie, depuis son premier long-métrage (Les 400 Coups) jusqu'à son dernier Vivement dimanche ! (1983).

Figure incontournable de la Nouvelle Vague, François Truffaut a commencé très jeune sa carrière et a toujours fait montre d'une fougue indépendante. En lutte esthétique et politique contre le divertissement de masse, surtout quand il s'agit de cinéma (un peu d'ironie ne fait pas de mal), il a marqué son temps par les thèmes abordés dans ses films, d'inspiration personnelle et ouverts sur le monde. Ses protagonistes sont des antithèses du bourgeois étriqué (cible régulière de la Nouvelle Vague) et expérimentent le chagrin et l'amour (Antoine Doinel, incarné par Jean-Pierre Léaud est un vrai coeur d'artichaut), l'amour à plusieurs (Jules et Jim), les injustices sociales et judiciaires (Le Dernier métro, Vivement dimanche !) oo la dystopie, avec l'adaptation du roman de Ray Bradbury avec Fahrenheit 451.

Inspiré par Balzac, par l'histoire de son pays, par les femmes et par les relations entre les hommes et les femmes, François Truffaut est un monument du patrimoine français, qu'il serait dommage de ne pas re-découvrir... sur la plateforme américaine. Et non, le "grand" film oscarisé La Nuit américaine n'y est pas... Mais si vous êtes amateur de récompenses, Le Dernier métro devrait convenir, avec ses 10 César dont 5 des plus prestigieux. On est Français, oui ou non ?

 

photo, Catherine DeneuveLe Dernier métro : pour les amateurs de polyamour et de nazis

 

THE MIDNIGHT GOSPEL

Ça parle de quoi ? Grâce à son simulateur d'univers, un spacecasteur explore les mondes trippants et des questions existentielles sur la vie, la mort... et tout le reste. 

Pourquoi il faut la regarder ? C'est la nouveauté bizarroïde de la semaine : une série animée pour adulte (comprenez que ça jure et que du sang gicle), sur un petit con spatial plein de cynisme, qui décide de devenir riche avec un podcast sur des simulations de réalités parfaitement grotesques et improbables, où il va aller interviewer les habitants. Apocalypse zombie, abattoir géant qui n'épargne pas les bébés, chats, chevaliers, magie, clown, la Mort elle-même... inutile de préciser que ça va partir dans tous les sens, même si le rire et la loufoquerie cachent toujours des réflexions sur l'existence, et notamment le sens de la vie face à la mort (la sienne ou celle d'un proche).

Derrière The Midnight Gospel, il y a Pendleton Ward (connu pour la série animée Adventure Time), et Duncan Trussell, dont le vrai podcast The Duncan Trussell Family Hour a servi de base à leur création tordue.

 

photoRien que pour comprendre ce bordel, on a hâte

 

THE LAST KINGDOM SAISON 4

Ça parle de quoi ? Au 9e siècle, l'Angleterre séparée en de nombreux royaumes est envahie par les Vikings. Uthred, fils d'un noble et kidnappé par les Vikings dans son enfance, doit choisir entre son pays natal et le peuple qui l'a élevé.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce qu'il n'y a pas que Game of Thrones ou Vikings qui proposent à la fois un spectacle épique et plein de rebondissements. Parce que The Last Kingdom, bien qu'elle soit forte de déjà trois saisons, manque largement de reconnaissance face à ses deux autres mastodontes du petit écran. Parce que comme Vikings saison 6 ne continuera pas avant novembre si tout se passe bien, vous avez tout le temps de mater les saisons 1, 2 et 3 de The Last Kingdom pour vous enfiler cette quatrième salve d'épisodes.

Notre avis sur la première partie de la saison 6 de Vikings

 

Photo Arnas Fedaravicius, Alexander DreymonIl a un air de Ragnar, on peut le dire

 

GHOST IN THE SHELL : SAC_2045

Ça parle de quoi ? En 2045, le monde est entré dans une "guerre durable". Des anciens membres de l'élite japonaise Section 9 sont recrutés. Ils sont confrontés à l'apparition d'une "post-human" : un être doté d'une intelligence exceptionnelle et de capacités physiques hors normes.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce qu’au fil des années, Ghost in the Shell s’est imposé sur presque tous les supports comme une œuvre majeure de science-fiction. Création révolutionnaire, matricielle, ou référentielle, quand elle ne s’est pas réincarnée en excellent divertissement d’action, la licence a souvent surpris et presque jamais déçu. Par conséquent, découvrir une nouvelle itération sur Netflix n’est pas anodin. 

Reste à savoir si la plateforme saura réconcilier les fans avec une forme qui fait déjà un peu jaser, et évoque pour certains, les productions les plus opportunistes et les moins bien loties financièrement de la firme, telles que le récent Altered Carbon. Gageons qu’une nouvelle fois, l’univers inventé par Masamune Shirow nous surprendra par son intelligence. 

Notre critique du film avec Scarlett Johansson

Notre critique de la saison 2 d'Altered Carbon

 

 

ET AUSSI...

Mon oncle d'Amérique, Vénus noireLe secret des banquisesScream 4, Shame, Fast & Furious à Fast & Furious 7, Le Fléau de Breslau...

 

RETROUVEZ LE RECAP COMPLET DES NOUVEAUTÉS NETFLIX CHAQUE SEMAINE ICI.

 

Affiche officielle

commentaires


28/04/2020 à 12:11

La Traque, je conseille totalement ! Film reposant sur un concept simple, belle réalisation avec de vraies montées de tension, scènes d'action réussies...
Avec Choi Woo Sik (Parasite), certes, mais surtout l'excellent Lee Je-Hoon, vu entre autres dans la série Signal (également sur Netflix). :)

Uskan
27/04/2020 à 12:02

J’ai passé un bon moment en regardant Tyler Rake
Sympa de nous donner vos avis, ça évite de chercher des plombes

Baretta
26/04/2020 à 11:32

GITS j'ai tenu 10 mn devant cette bouillie, pourtant je l'attendais avec impatience même si le premier trailer m'avait refroidie.
On croirait une cinématique PS2.

fuck
25/04/2020 à 13:06

Mon Oncle d'Amérique chiant comme la mort. Seuls les snobs aiment. De Resnais il vaut mieux regarder Stavisky, Providence et On connaît la chanson.

Faurefrc
25/04/2020 à 02:04

Un seul conseil : matez mon oncle d’Amérique : p#%^*+ de chef d’oeuvre bande de boloss

Tim Lepus
24/04/2020 à 21:25

Ai découvert 'Mon Oncle d'Amérique' il y a peu, tentant de terminer de découvrir la filmographie de ce très cher Alain Resnais - je l'ai commencée il y a quelques années, maintenant, j'étais étudiant en cinéma... Ça me rajeunit pas, tout ça. D'ailleurs, ce soir je regarde 'La Guerre est finie'.

Sinon, aujourd'hui est sorti l'EP de Haim, 'Women in Music Pt. III', avec 4 clips réalisés par Paul Thomas Anderson. Je crois que je regrette que vous ne parliez pas de clips, sur ce site - vous parlez de BD et de jeux vidéo avec des points de vue qui m'intéressent, je trouve ça plutôt dommage que vous ne parliez pas du clip, qui peut être considéré comme du court métrage.

Bon week-end à toutes et tous.

funkyben
24/04/2020 à 20:55

"Il y a un spoiler sur cette image"
Bravo EL, elle est très bonne ????

votre commentaire