Le studio Universal en guerre avec les cinémas à cause de la VOD ?

Marion Barlet | 29 avril 2020 - MAJ : 29/04/2020 17:31
Marion Barlet | 29 avril 2020 - MAJ : 29/04/2020 17:31

AMC et Universal sont entrés en conflit ouvert suite aux déclarations du studio, désireux de sortir, post-quarantaine, ses films en salles et en VOD, simultanément.

La pandémie de Covid-19 a foutu un sacré sbeul sur notre planète et l'industrie du cinéma pourrait en sortir radicalement transformée. Par mesure sanitaire, les salles de cinéma ont fermé leurs portes dans le monde entier, mettant des emplois en péril et bouleversant les calendriers de sortie.

Fauchés en pleine course, de nombreux films ont choisi l'option VOD pour trouver leur public, confiné comme de droit. Aux Etats-Unis comme en France, la chronologie des médias a été bouleversée avec des sorties anticipées ; des mesures d'exceptions ont autorisé le passage accéléré (Birds of Prey, En avant, Invisible Man), voire direct (Bloodshot en France), en vidéo à la demande.

De nombreux distributeurs se sont montrés satisfaits de la démarche, comme la Warner, et n'ont pas caché que l'avenir se jouerait dans le streaming. Toutefois, Universal a frappé fort et de manière inédite lors d'une interview dans Wall Street Journal, où ses déclarations ont entraîné des réactions explosives. 

 

photoUniversal voit l'avenir en rose

 

Tout est parti des Trolls 2 : Tournée mondiale, qui devait sortir au cinéma mais que le studio a finalement lâché sur la toile, en VOD. Le PDG de NBCUniversal, Jeff Shell, a mis le feu aux poudres lorsqu'il a déclaré :

"Les résultats des Trolls 2 ont dépassé nos espérances et démontré que le modèle PVOD [premium video on demand, en anglais ndlr] était viable. Dès que les salles rouvriront, nous prévoyons de sortir les films sur les deux formats."

Le film d'animation réalisé par Walt Dohrn a généré 100 millions de dollars rien que sur le sol américain au cours de ses trois premières semaines. Le tarif de location était de 19,99 dollars pour 48h, somme rondelette qui n'a pas fait peur aux fans (et aux familles confinées, sans doute). Le premier Trolls avait encaissé 153 millions de dollars au box-office domestique, en 2016, après 6 semaines d'exploitation (dans plus de 2700 salles). Les chiffres sont donc excellents pour la suite des Trolls, qui jouit d'un succès, disons-le, inespéré.

AMC, la plus grande chaîne de salles de cinéma aux Etats-Unis, a vu d'un très mauvais œil le tournant que prenait Universal. Dans un communiqué officiel, le patron et président d'AMC, Adam Aron, a transmis une décision inédite en réponse :

 

photoAMC voit Universal d'un mauvais oeil

 

"Ce changement radical [décidé] par Universal dans le modèle commercial qui existe entre nos deux sociétés ne réprésente que des inconvénients pour nous, et c'est catégoriquement inacceptable pour AMC Entertainment, dont les complexes de cinéma sont les plus nombreux dans le monde. A l'avenir, AMC n'accordera aucune licence [d'exploitation] aux films d'Universal, dans aucun de ses 1000 cinémas américains et internationaux."

"Cette politique affecte tous les films Universal en tant que tels. Elle entre en vigueur dès aujourd'hui et sera effective à la réouverture de nos salles, et il ne s'agit pas d'une menace creuse ou inconsidérée. Cela étant, cette politique ne vise pas uniquement Universal par pure colère ou pour être punitive d'une quelconque manière, elle s'étend également à tous ceux qui abandonnent unilatéralement les pratiques actuelles de chronologie des médias en l'absence de négociations de bonne foi entre nous, afin qu'eux, distributeurs, et nous, exploitants, puissions profiter ensemble de ces changements et qu'aucun de nous n'en souffre. Actuellement, Universal est le seul studio qui envisage un changement complet. D'où cette communication immédiate pour leur répondre."

 

photo, Vin Diesel, Michelle Rodriguez"Purée, où est-ce qu'on va trouver une salle qui diffuse mon film ?"

 

Les enjeux sont énormes puisqu'AMC possède 8043 écrans répartis dans 634 cinémas américains. D'autant que la chaîne d'exploitation, via son PDG, n'y est pas allée de main-morte sur la sanction, qui concerne tout le catalogue Universal. Concrètement et à l'heure actuelle, cela signifie que des films comme Candyman, Halloween Kills, Minions 2 : Il était une fois Gru, Jurassic World : Dominion et Fast & Furious 9 (repoussé en mai 2021) ne pourront pas sortir sur les grands écrans d'AMC.

Bien sûr, rien n'est acté de façon définitive, et Adam Aron a surtout mis un coup de pression pour que la chronologie des médias ne soit pas abandonnée, ni le divertissement en salles. Universal a d'ailleurs répondu dans la foulée, arguant un malentendu :

 

photo, Blu Hunt, Maisie Williams, Anya Taylor-Joy, Henry Zaga, Charlie HeatonLes Nouveaux Mutants : annoncés ni en salles, ni en VOD

 

"En sortant Les Trolls 2 en VOD, notre objectif était de fournir du divertissement aux personnes confinées (...). Notre désir a toujours été de fournir du divertissement à un public aussi large que possible. Nous croyons absolument à l'expérience de la salle et nous n'avons fait aucune déclaration contraire. Comme nous l'avons dit précédemment, nous prévoyons de distribuer les futurs films directement dans les salles de cinéma, ainsi qu'en vidéo à la demande lorsque ce mode de distribution sera approprié. Nous sommes impatients d'avoir d'autres conversations privées avec nos partenaires de l'exploitation, mais nous sommes déçus par cette tentative apparemment coordonnée d'AMC et de la NATO [National Association of Theater Owners] de confondre notre position et nos actions."

Il est très difficile d'imaginer qu'AMC et Universal ne trouvent pas de compromis, étant donné les pertes monstrueuses qu'entraînerait une cessation de contrat, pour les deux parties. Sortir des blockbusters très attendus directement en VOD serait farfelu (Fast & Furious a déjà dit que c'était hors de question) même si la solution pourrait se généraliser pour les films incertains, ou incasables. Le risque de perdre des spectateurs en salles est très grand, d'autant que le piratage pourrait se mêler à la chronologie des médias et tuer une partie du secteur.

Si aucun accord n'est trouvé - autrement dit si Universal ne renonce pas à son projet de double sortie salles-VOD -, c'est tout un pan de l'industrie cinématographique qui pourrait être impactée, modifiée, bouleversée sur le long terme.

 

Affiche officielleUn film qui trolle le cinéma

 

 

commentaires

Reallu
30/04/2020 à 15:06

C’est demodé les cinema tout comme a l’epoque les vhs , dvd et maintenant la tv . En plus de ça manque de confort avec les sieges assis 2 h dans le noir , les bruit des gens a coté quand ils bouffent ou parlent ou regardent leur telephone . Et 1 fois sur 2 on est décu du film tout est bien dans la bande annonce enfaite . Svod y a pas mieu c’est comme ça c’est l’offre et la demande ça cartonne

Rodger
30/04/2020 à 15:04

Ces histoires de streaming sont déprimantes ! Vivement le retour de la VHS

RETH
30/04/2020 à 14:04

Quoi que l'on puisse dire un grand écran avec l'audio qui va avec cela ne peut pas être remplacé. Que mon avis.

R.
30/04/2020 à 12:51

Pathétique réaction d'AMC.

Il va falloir accepter que les modes de consommations peuvent changer, et que certains films auront davantage à gagner en multipliant les possibilités de consommation plutôt qu'en allant concurrencer les Disney qui lobotomisent le public et empêchent d'autres films d'exister dans les cinémas.

En plus la VOD permet d'éviter les intermédiaires que sont les exploitants et distributeurs, c'est plus de fric dans la poche des producteurs donc ils risquent pas de se priver ;)

Bishop
30/04/2020 à 10:17

"c'est tout un pan de l'industrie cinématographique qui pourrait être impactée, modifiée, bouleversée sur le long terme"

Je sais que Peter Pan a un côté androgyne, mais un pan c'est masculin ...

M1pats
30/04/2020 à 02:11

BabaYaga

Je ne pense que tu n a pas suivi, si justement ça marche d enfer malgré le prix

RETH
30/04/2020 à 00:09

Les cinémas sont fermés, mais les personnes présentent le continue. J'aime bien lire vos articles et ensuite les commentaires. Les commentaires avec des pop-corn c'est mieux. Juste merci pour vos articles et j'espèrent que vous pourrez continuer dans cette période compliqué pour le monde du spectacle. Prenez soin de vous et de vos proches.

Geoffrey Crété - Rédaction
29/04/2020 à 22:40

@alulu

Aucunement ! Ne vous connaissant pas, et n'ayant pas souvenir d'un précédent échange, je ne suis armé que de ma naïveté et curiosité

@Numberz

HAHA !
J'attends le mal-aimé sur moi, signé par vous. Ce sera l'apothéose de ma carrière !

Numberz
29/04/2020 à 22:35

Geoffrey le mérite. On va le foutre dans la catégorie des mal-aimés de toute façon. Moi je l'aime bien :)

alulu
29/04/2020 à 21:33

Merci Badidonk pour ce soutien, ça part d'un bon sentiment. Sincèrement je ne pense pas que Geoffrey Crété le prenait de haut. Il n'y a pas en de passif entre nous, du moins je crois :)

Plus

votre commentaire