John Wick : comment Keanu Reeves a imposé le titre, sans le savoir

La Rédaction | 29 mai 2020 - MAJ : 29/05/2020 10:34
La Rédaction | 29 mai 2020 - MAJ : 29/05/2020 10:34

Le choix du titre de ce qui est devenu une saga, est directement lié à Keanu Reeves, qui n'en avait visiblement pas conscience.

Trois films aux succès grandissants, un quatrième repoussé à 2022, une série The Continental pour étendre l'univers : en quelques années, John Wick est devenu une petite référence dans la famille des bastons bien chorégraphiées et éclairées comme un giallo de Dario Argento. Attirant désormais de plus en plus d'acteurs de renom (Halle Berry et Anjelica Huston dans Parabellum), la saga menée par Keanu Reeves semble condamnée à être exploitée encore des années.

Il est donc assez drôle d'entendre que le titre John Wick est né non pas d'une décision de renforcer la stature iconique du héros d'emblée (comme Extraction traduit en Tyler Rake en France, par exemple), mais d'une flemme de Keanu Reeves avant la sortie du premier opus.

 

Photo Keanu ReevesLes yeux rivés sur Keanu

 

C'est le scénariste Derek Kolstad qui a confirmé ça auprès de Comicbook.com :

"La seule raison pour laquelle ça s'appelle John Wick, c'est parce que Keanu n'arrêtait pas d'en parler sous le titre John Wick. Le marketing était genre, 'C'est quatre ou cinq millions en publicité jusque là, donc c'est John Wick et plus Scorn."

Scorn (qui signifie mépris, dédain) était le titre original validé du film, et c'est donc sans en avoir conscience que Keanu Reeves a installé le titre de la future saga, établissant d'emblée le héros vengeur. Le poids du marketing est ici clairement établi, puisqu'avant même de déterminer si le titre était artistiquement satisfaisant, il était question de gros sous et de visibilité, pure et simple.

Mais tout ça a fonctionné : le premier John Wick a officiellement coûté une vingtaine de millions, hors marketing. Il en a encaissé plus de 86 au box-office. Le troisième, avec son budget de 75 millions, a engrangé plus de 326 millions en salles.

Censé sortir en mai 2021 (comme The Matrix 4 : quelle étrange idée mais beau fantasme pour les fans de l'acteur), John Wick : Chapitre 4 a été repoussé à mai 2022. La série prequel The Continental est attendue sur Starz, avec Chris Collins (passé sur Les Soprano, Sons of Anarchy et The Man in the High Castle) comme showrunner. Chad Stahelski réalisera le pilote.

 

photo, Keanu ReevesOù va t-il bien pouvoir se battre pour amuser les yeux en 2022 ?

commentaires

Pseudo1
29/05/2020 à 14:43

@Geoffrey Crété
Je dis que ça "peut aussi" être expliqué par ça. Ne bossant ni avec les Russo, ni chez Netflix France, je reste dans l'hypothèse.
Et c'est pas parce que ça ne gênerait personne là-bas que ça ne gênerait personne ici. Les us et coutumes ne sont pas les mêmes et c'est pour ça qu'on a régulièrement des changements de titres allant au-delà de la simple traduction, ou encore carrément des scènes censurées, ce n'est pas à vous à la rédac que je vais l'apprendre.

Geoffrey Crété - Rédaction
29/05/2020 à 12:58

@Pseudo1

Ce film avec Bruce Willis s'appelle aussi Extraction en VO, ça ne gênait donc personne aux USA.

Pseudo1
29/05/2020 à 12:03

Pour Extraction, la traduction en Tyler Rake peut aussi être expliquée par le fait qu'il y a déjà eu un film baptisé Extraction (avec Bruce Willis et Gina Carano) sorti en DTV il y a quelques années, donc c'était difficile de garder le titre original.

votre commentaire