Gladiator : tournage sauvage, idée pour la suite... Connie Nielsen fait le point

Marion Barlet | 5 juin 2020 - MAJ : 05/06/2020 16:20
Marion Barlet | 5 juin 2020 - MAJ : 05/06/2020 16:20

Gladiator fête ses vingt ans et Connie Nielsen livre des anecdotes inédites du tournage en cadeau.

Ce péplum historique revisité par Ridley Scott reste l'un des films qu'on aime voir, revoir, et connaître de bout en bout. La performance d'acteurs joue en faveur d'un amour excessif, peut-être surévalué, mais dont les fans sont fiers de porter l'étendard. Difficile de ne pas fondre d'admiration pour ces antiques personnages, avec Russell Crowe en Maximus endeuillé et brutal, Joaquin Phoenix en Empereur psychopathe et Connie Nielsen en Lucilla traquenardée entre son désir pour Maximus et la passion incestueuse de son frère.

Visible à l'écran, l'ambition du film se déploie dans des scènes majestueuses, dont la bataille d'ouverture et les combats dans le Colisée. L'impression flamboyante qui se dégage était déjà palpable sur le plateau d'après Connie Nielsen, qui a parlé de ses souvenirs avec Entertainment Weekly. Elle a aussi parlé de Richard Harris (Marc Aurèle) et de ses blagues pendant son agonie, de Russell Crowe, des tigres et de la non-scène de sexe entre Maximus et Lucilla, ainsi que du personnage de cette dernière, progressiste.

 

photo, Connie Nielsen, Joaquin PhoenixUne philosophie pas très morale

 

"On m'a emmenée sur le plateau pour dire bonjour à Ridley avant de me maquiller, et je l'ai vu en plein tournage de la grande scène de bataille contre les Goths, au début du film. C'est à ce moment-là que j'ai compris l'ampleur que prendrait le film. J'ai vu 3000 soldats irlandais habillés en Goths sur une colline, et 3000 Britanniques, si je ne me trompe pas, sur l'autre colline, habillés en Romains.

Puis j'ai vu Ridley qui avait une caméra et se faisait trainer par deux chiens qui ressemblaient à des loups portant l'insigne romain. Et j'ai su dès ce moment que ça allait être hyper excitant de jouer ces personnages, et que nous étions entre de bonnes mains. Il était tellement à l'aise avec 5 caméras qui tournaient en même temps, des milliers et des milliers de figurants, et il n'avait même pas l'air de s'en inquiéter. Il était juste super calme.

Joaquin et moi tournions la scène d'adieux avec Harris, avant ses funérailles. Nous étions censés pleurer et être au désespoir - ou du moins mon personnage - mais c'était difficile, car entre chaque prise Richard s'asseyait et racontait des histoires extraordinairement drôles sur lui, quand il était jeune acteur [il a fait fuir une actrice de scène pour avoir été ivre]. C'est l'histoire que nous écoutions entre les prises de sa mort.

 

photoGladiateur, un métier moins dangereux que footballeur

 

Russell Crowe faisait des scènes où il y avait des tigres juste à côté de lui, qui étaient tenus par trois dresseurs déguisés en esclaves, les tenant par une chaîne. Évidemment, on avait discuté du fait que si le tigre se retournait contre les dresseurs, qui protègerait Russell ? Du coup, quand Russell n'a plus eu le droit de jouer au foot, parce que ça pouvait représenter un danger s'il se blessait, il a trouvé ça fort de café, après avoir été près des tigres. 

Je pense que Russell a estimé, à juste titre, que la partie romantique de son personnage devait passer par l'héroïsme. Il avait tellement raison. Il pensait que ce n'était pas une bonne chose de montrer une romance entre Lucilla et Maximus de façon explicite. Faire allusion à une possible histoire entre eux, à ce que ça aurait pu être, pourquoi pas, mais Maximus devait rester un mari pur et en deuil afin d'incarner réellement les vertus héroïques de son personnage.

Ridley tenait à faire de mon personnage, Lucilla, une égale des hommes, sinon plus. Et je pense qu'il était tout ouïe quand je me suis plainte, lors de notre première rencontre, de la façon dont Hollywood traitait les femmes. Je crois qu'il était déterminé à faire de mon personnage l'individu le plus intelligent du film, et ça m'a rendue très fière."

 

photo, Russell CroweRussell Crowe pour atomiser la suite ?

 

Le film a été un succès tonitruant au box-office (460 millions de dollars dans le monde) et a raflé 5 Oscars au passage (dont meilleur acteur et meilleur film). L'idée d'une suite s'est profilée, ce qui n'était pas sans poser des problèmes de crédibilité, notamment avec la mort de Maximus - d'ailleurs exigée un peu au dernier moment. Après deux décennies dans les cartons, la suite pourrait mettre en vedette le personnage de Lucius, fils adulte de Lucilla et neveu de Commodus et inspiré des exploits de Maximus.

"Nous avons écouté les producteurs à ce sujet. Je pense qu'il s'agit de définir quel film arrive en premier dans le calendrier très serré de Ridley. Et puis c'est aussi une question de Covid et de savoir quand on pourra se remettre au travail. Mais j'aimerais bien être dans le film, c'est certain. Je veux dire, c'est évidemment un projet merveilleux, donc évidemment que j'aimerais bien être dedans."

Le prochain film qu'on découvrira de Ridley Scott est The Last Duel, adapté du livre d'Eric Jager et qui revient sur le dernier duel judiciaire en France, avec Matt Damon, Jodie Comer, Ben AffleckAdam Driver et Marton Csokas entre autres.

 

Photo Gladiator

commentaires

Nicotine46
09/06/2020 à 19:12

Cette interview renforce encore plus l'admiration pour ce film qui est mon préféré.

Un grand chef d'oeuvre.

Par contre j'ai très peur pour le deux. Même si ça semble davantage être un spin off.
L'histoire de Maximus est terminée, en soi.

Et si je comprend bien les propos de Connie Nielsen, le projet semble bien lancé et ils cherchent même une date pour que Ridley le réalise lui-même prochainement.
Cela dit, le projet est tellement casse gueule, que je crois que je préférerai voir la vision d'un autre réal sur cet univers.
J'ai pleinement confiance en Ridley (qui est mon réal préféré) mais je ne vois pas comment il pourrait faire mieux que le premier.
Donc tant qu'à faire, un réal plus jeune de la trempe d'un Villeneuve (en fait je ne vois que lui :p) pourrait être tout à fait intéressant. Et vu le chef d'oeuvre qu'il nous a sorti avec BR 2049.

Marion Barlet
05/06/2020 à 16:24

@Pseudo1
un mot a en effet sauté, merci :)

Pseudo1
05/06/2020 à 16:11

"la suite pourrait mettre en vedette le personnage de Lucius, fils adulte de Lucilla et de Commodus et inspiré des exploits de Maximus."

Euh, attention, Lucius est le fils de Lucilla, mais n'est que le neveu de Commode.

votre commentaire