Force of Nature : le film d'action de Mel Gibson se fait exploser par la critique

Mathias Penguilly | 1 juillet 2020 - MAJ : 01/07/2020 18:23
Mathias Penguilly | 1 juillet 2020 - MAJ : 01/07/2020 18:23

À peine sorti sur les plateformes de VOD américaines, Force of Nature s'est fait rétamer par la critique. Le sujet du film a été particulièrement attaqué.

Dès l'annonce du projet de film, le nouveau long-métrage de Michael Polish (90 Minutes in HeavenBig Sur) n'a pas suscité beaucoup d'enthousiasme. Son intrigue est située à Puerto Rico pendant l'ouragan Maria, qui avait fait plus de 3000 morts en septembre 2017. Ce choix scénaristique un poil indélicat avait déjà défrayé la chronique américaine dès son annonce.

Le film suit un policier à la retraite qui refuse de quitter son appartement au coeur de la tempête, se retrouvant alors nez à nez avec un gang de pilleurs, venus dévaliser l'immeuble.

 

photo, Mel GibsonMel Gibson, atterré par les critiques de son nouveau film

 

En vedette, on retrouve Mel Gibson (dernièrement en bisbille avec l'actrice Winona Ryder) dans le rôle d'un policier retraité grincheux qui refuse de se mettre à l'abri, ainsi qu'Emile Hirsch (Into the wild) et Kate Bosworth (la Loïs Lane de Superman Returns). Outre son sujet qui laisse un peu dubitatif, le scénario décousu et le personnage très stéréotypé de Gibson ont été vertement cloués au pilori. Le film n'a d'ailleurs obtenu qu'un maigre score de 17 % sur le site Rotten Tomatoes. Petit échantillon de critiques.

"Dire qu'une tragédie réelle mérite plus de respect qu'être simplement exploitée comme toile de fond d'un film de série B trivial, à propos d'un braquage est une description sympathique. Les acteurs sont impuissants vis-à-vis d'un scénario qui les contraint à minauder quand ils ne font pas que tirer au pistolet et dire de mauvaises blagues." - Rolling Stones

"Alors que Gibson est au coeur de la stratégie marketing de Lionsgate, il est surtout mineur dans le film, composant une performance qu'il a déjà jouée des dizaines de fois, avec de meilleurs dialogues. Ce n'est pas le film qui l'aidera à lever le boycott à son encontre." - The Hollywood Reporter

 

photo, Mel Gibson, Emile Hirsch, Kate BosworthLa retraite paisible de Mel, dérangée par une bande de débutants

 

"Force of Nature ressemble plus à un mauvais petit orage qu'à quoi que ce soit de Catégorie 5." - Chicago Sun-Times

"Polish n'a aucun flair pour le suspense et l'action violente. Il parvient à faire avancer suffisamment cette cocotte-minute pour éviter que son scénario surchargé ne spirale dans la bêtise, et la distribution est suffisamment solide pour qu'on oublie qu'on ignore des dialogues occasionnellement débiles." - Variety

"En mettant de côté la sagesse en ce moment, en diffusant un film à propos de flics blancs grognons, qui montent au créneau contre un groupe de voleurs d'art vicieux, au beau milieu d'un ouragan de catégorie 5, ce petit film noir, brillamment monté n'est pas si mal. Il n'est pas si bon non plus." - Deadline

 

photo, Mel GibsonBad Mel, pas décidé à se laisser faire par les critiques de cinéma américains

 

"Cette averse de clichés et de stéréotypes ethniques est un fiasco total." - Digital Spy

"Il n'y a absolument rien dont le monde a moins besoin en ce moment que Force of Nature, un film où Mel Gibson et Emile Hirsch jouent des flics fous de la gâchette, avec un passé violent et une attitude agressive, qui doivent sauver un groupe de personnages non-hispaniques des griffes d'un gang malveillant de braqueurs portoricains, au milieu d'un ouragan de catégorie 5. Ce qui ressemblerait à une blague de mauvais goût à n'importe quel autre moment est, à ce moment de l'histoire américaine, absolument insultant." - The Daily Beast 

"Tout semble indiquer une parodie de film d'action cheap : l'obsession avec le nazisme, la romance creuse, la valorisation de la rage de l'homme blanc à peine masqué par une psychologie de comptoir. Malheureusement, le scénario de Cory Miller présente à tout va ces clichés du film de flics, comme si, de même que les ouragans, ils étaient des phénomènes naturels, impossibles à éviter. La vérité bien sûr, c'est que Force of Nature, de la même façon que les conséquences de l'ouragan qui l'a inspiré, est un désastre fait par l'Homme." - Slant

 

photo, Emile HirschEmile Hirsch, sous une averse de critiques très dures

 

Le film semble donc faire plus ou moins consensus. Même les critiques les plus positives soulignent ses défauts intrinsèques : un Mel Gibson moins utilisé que le laissait croire la bande-annonce, un scénario prévisible et alambiqué ainsi que beaucoup beaucoup beaucoup de stéréotypes. Alors que tombe l'averse de critiques bien sèches outre-Atlantique, le film n'a pas encore de date de sortie en France.

On ne peut pas dire qu'on soit hyper impatients non plus...

 

afficheForce of Nature, un navet bientôt sur nos écrans ?

commentaires

Jr06
03/07/2020 à 22:30

Un film à voir absolument donc...

Rudy Mako
03/07/2020 à 20:43

Ce n'est pas le film qui l'aidera à lever le boycott à son encontre." - The Hollywood Reporter
Où est le lien avec le film lui-même ?????
Rancunière cette critique

Simon Riaux - Rédaction
03/07/2020 à 15:04

@Jean neige

On est les premiers à rappeler que ce genre de raccourcis n'ont pas lieu d'être.

En revanche, oui ça témoigne pas trop mal de la réception de la presse, qui est globalement très mauvaise (et bon... pas sûr que le racisme dont le film est accusé soit son plus gros problème).

Jean neige
03/07/2020 à 15:00

Ha ouiiiii Rotten tomatoes a scoré... et donc forcément c’est pas bon ?
Connerie

Roro
03/07/2020 à 07:56

Ils veulent écraser Mel Gibson pour cette raison que je pense que le film est bon.

Arno
02/07/2020 à 10:19

Mad Max, Braveheart, L’arme fatale, Payback, Apocalypto, Blood Father...

Acteur réalisateur de tant de films qui m’ont marqués, Mel Gibson fait partie de la caste des seigneurs du cinéma, n’en déplaise aux SJW!

Excessif en tout, alcool, violences verbales et physiques, il fait partie des hommes d’un autre temps, celui où on assumait ses idées qu’elles soient moralement condamnables ou pas.

Je ne suis pas juge de l’homme mais de son talent, et l’ère aseptisé Netflix ou le cinéma doit être calibré pour l’audience via le « prisme politically correct compliant » est une défaite absolue pour le cinéma, espace où l’on doit pouvoir s’exprimer sans crainte de la censure quitte à créer des polémiques, je vous invite à imaginer le nombre de chefs d’œuvre qui n’auraient vu le jour si les réalisateurs avaient dû s’autocensurer pour plaire a toutes les communautés particulières....

Nick Tamer
02/07/2020 à 09:30

Mince ! Je croyais que ce cher Mel Gibson avait été pardonné par Hollywood, il faut croire que non visiblement...
Je conseille "Traîné sur le bitume" sorti en DVD l'année denrière dans la plus grande discrétion.

Joey
02/07/2020 à 08:19

Ok donc ce film est certainement très bon

Satine21
02/07/2020 à 03:51

Donc il est bel et bien boycotté et absolument pas pardonné.Merci Hollywood Reporter pour l'info..

Pseudo
01/07/2020 à 22:56

Emile Hirsch porte la poisse

@ecranlarge
D'ailleurs à quand un article sur les acteurs qui portent la poisse aux films ? (qualitativement et boxofficement parlant)

Plus

votre commentaire