Avatar 2 : les effets spéciaux aquatiques du film s'annoncent révolutionnaires

Mathias Penguilly | 10 juillet 2020 - MAJ : 10/07/2020 17:20
Mathias Penguilly | 10 juillet 2020 - MAJ : 10/07/2020 17:20

Plus de dix ans après le premier film de la franchise, James Cameron et son équipe préparent un second volet encore plus magistral sur le plan technique.

Lors de sa sortie en 2009, Avatar a réussi la prouesse de remettre la technologie 3D au goût du jour et d'accélérer le passage au numérique des salles de cinéma du monde entier. Bijou d'effets spéciaux innovants, le film a permis de recréer complètement un monde nouveau, habité par un étrange peuple d'humanoïdes à la peau bleue : les Na'vi.

Un triomphe sans conteste (2,7 milliards de recettes pour un budget de 237 millions de dollars, hors marketing), le film a gardé le record du monde des plus gros succès au box-office international pendant une décennie, avant d'être dépassé l'année dernière par Avengers : Endgame. L'équipe du film aurait eu tort de s'arrêter là : quatre suites sont prévues avant 2030, soit autant de voyages merveilleux sur la luxuriante planète Pandora.

Alors que le tournage des prochains films vient de reprendre en Nouvelle-Zélande, on commence à en découvrir un peu plus sur certaines scènes grandioses à venir.

 

photoLe casse-tête des petites salles qui doivent s'adapter à la technologie pour Avatar

 

Lors d'un entretien avec Geoff Burdick, le vice-président du service technologique de Lightstorm Entertainment (la boite de production de James Cameron), le magazine spécialisé IBC 365 a ainsi pu en découvrir un peu plus sur les nouvelles technologies utilisées par le cinéaste et son équipe. Burdick a notamment remarqué que le tournage des suites avait nécessité une grande adaptation vis-à-vis du premier :

"La technologie a fait des bonds en avant depuis le dernier Avatar, à tous points de vue. Nous tournons avec une résolution plus importante que pour le premier film, avec une fréquence de trame plus élevée et toujours en 3D. Il y a trois ans, quand nous regardions les technologies de production, nous savions que ceux-ci étaient nos paramètres, mais la solution n'était pas évidente [...]

Notre installation est indiscutablement révolutionnaire du point de vue de ce dont nous sommes capables de faire en haute définition et en stéréo... Tout ça pour rendre service à la vision du réalisateur."

 

photoThe Tree of Life par James Cameron

 

Il poursuit ensuite son explication de plusieurs technologies qui ont largement évolué depuis 2009. Une anecdote a cependant retenu notre intention : elle concerne une série de scènes qui doivent se dérouler sous l'eau. Effectivement, le réalisateur entend visiter d'autres parties du monde dans Pandora dans les suites, et cela implique le passage par les cours d'eau de la planète verte. Ces scènes sont assez délicates à tourner selon Geoff Burdick qui s'est ainsi confié :

"Le problème avec l'eau, ce n'est pas tant la partie sous-marine que l'interface entre l'eau et l'air, qui forme un miroir mouvant. Celui-ci reflète tous les points et les capteurs, il crée tout un ensemble de faux marqueurs. C'est un peu comme un avion de combat qui jetterait des ballots de paille pour semer le radar d'un missile. On a dû trouver un moyen de contourner ce problème.

De base, à chaque fois que vous ajoutez de l'eau, les choses deviennent 10 fois plus compliquées. On a vraiment dû y mettre beaucoup d'imagination, de puissance, d'innovation et de nouvelle technologie et ça nous a pris quasiment un an et demi pour comprendre comment nous allions faire."

 

PhotoZoe Saldana et Sam Worthington, prêts à plonger dans le grand bain

 

Finalement, l'équipe des effets spéciaux a recouvert le cours d'eau de petites boules en plastique blanc qui atténuent le reflet des capteurs, sans recouvrir intégralement le cours d'eau d'une nappe opaque et imperméable. Il a déjà précisé que les acteurs devaient parfois jouer jusqu'à sept minutes en apnée sous l'eau, il n'était donc pas question de les mettre dans une situation plus inconfortable qu'elle ne l'est déjà.

Après avoir été interrompu pendant le pic de l'épidémie de Covid-19, le tournage d'Avatar 2 est l'un des premiers à avoir repris en Nouvelle-Zélande. Avant de se mettre au travail, les membres de l'équipe ont été placés en quatorzaine pour raisons sanitaires.

Le film, attendu pour décembre 2021, sera cette fois-ci centré sur la famille qu'ont fondé Sam et Ney'tiri, des années après les événements du premier épisode. Sam Worthington et Zoe Saldana y reprennent leur rôle respectif, tandis que Cliff CurtisOona Chaplin et Kate Winslet ont rejoint la distribution principale. C'est d'ailleurs la première fois que l'actrice de Titanic campe un personnage via la motion capture.

 

PhotoOn se revoit dans un an et demi, hein ?

commentaires

Rick-Ornichon
14/07/2020 à 00:04

j'ai encore souvenir de ce que la prod d'Aquaman disait, vantant une technologie au résultat époustouflant en milieu aquatique, et c'était pas terrible...
mais le problème de cette suite d'Avatar, c'est pas tant la technologie utilisée, le père cameron, c'est un dieu quand il s'agit de filmer en milieu aquatique, mais plutôt que le bonhomme est au scénario encore une fois. surtout après ce qu'il a pondu pour le dernier Terminator...

Megamind
13/07/2020 à 12:50

I believe in James Cameron.

Kyle Reese
11/07/2020 à 23:13

Merci Cacouac et Nyl pour vos paroles sensées et justes. Ça fait plaisir.

Cacouac
11/07/2020 à 19:57

Je vais même aller plus loin, la première heure d'exposition enterre largement 99% des blockbusters sortis depuis !

Après toutes ces années, il y en a qui ne comprennent toujours pas que Cameron illustre des récits mythologiques.
Ça paraît simple ? C'est juste que ce sont des histoires universelles. Ce ne sont pas les mômes qui ont fait le succès d'Avatar, c'est le public qui ignorait aimer la SF !

Nyl
11/07/2020 à 18:51

Les gens qui viennent parler de scénario alors que le 1, bien que simpliste, était largement plus intéressant, que la majorité des blockbusters qu'on s'est tappé ces dernières années.

Rudy Mako
11/07/2020 à 15:11

L'aspect scénaristique n'est pas à négliger. Sauf que j'ai l'impression en fait son marchepied, pour élever la technique. Avatar est une bouffissure, un aliment souillé bardé de ketchup

oldskool
11/07/2020 à 06:16

Niveau cinéma, s''il pouvait être magistral sur le plan scénaristique ce serait quand même mieux, sinon faut faire dans le parc d'attraction...

Kyle Reese
11/07/2020 à 01:05

@ Haha

Si tu veux voir un film sur un peuple qui se fait spolier, qui essaye de résister tant bien que mal puis se fait massacrer à coup de bombes mais arrive par un pouvoir d’amour à arranger la situation sans se défendre ni rendre la monnaie de la pièce à l’envahisseur qui convoite ses terres et ses richesses ... ben écrit ton scénario.
Va falloir être brillant car en regardant l’histoire de l’humanité il n’y a pas d’exemple de ce genre.
Ça a toujours fini mal d’un côté ou de l’ autre, et plus souvent du côté de ceux qui ont été envahi.
Je te conseil de revoir la définition du mot fasciste avant de l’utiliser car répondre par la force pour se défendre est très très loin d’être fasciste...

@ulises

« Il a voulu jouer différemment Avec Titanic on a vu ses faiblesses »

Non mais tu es sérieux là ?

pincez moi je rêve ... lol

Ah et pour info c’est Christopher Nolan et pas Nicolas ...

Sur ce, je sors vite de cet endroit vraiment très étrange ...

.

Haha !
11/07/2020 à 00:21

Titanic m'a moins déçu, et puis ce n'étaient encore ni saint-Léo ni saint-James.
Je reproche à Avatar de nous avoir montré une peuplade semble-t-il dotée d'un pouvoir d'amour mais incapable de lutter contre un général fou autrement qu'en le massacrant à son tour. Où sont les Medicine Men ?
Un Vilain est avant tout une personne qui souffre. C'est pourquoi je parle de la Ligne Verte.
Et puisque l'immense Ennio Morricone vient de disparaitre, parlons aussi de la séquence où de Niro escalade une pente un boulet de 40kg à ses pieds, en pénitence pour ses pêchés.
La rédemption ! je cherchais ce mot.

Numberz
11/07/2020 à 00:16

Cameron, je doute de lui surtout quand il est producteur sur le film des autres.

Euh sinon, 7 min en apnée ? Tout les acteurs ont réussi cette perfo ? Nan parce que 7 min quoi... Un Quadruple champion de la discipline à une moyenne de 7min40. Sinon 11min pour le record avec plongée. Et 24min sinon. Mais 7 min pour des acteurs,meme entraînés.

Jaimerais bien sinon que Cameron décolle de Pandora pour ces suites. Y a peut être moyen de faire un me grande saga sf sans rester le cucul sur la jolie planète.

Plus

votre commentaire