Netflix : toujours plus d'abonnés, toujours moins d'impôts

La Rédaction | 4 août 2020
La Rédaction | 4 août 2020

Netflix compte bien continuer de séduire les foyers français, afin d’aller au-delà des 6,7 millions d’abonnés hexagonaux qu’il revendique. En matière d’impôts, la plateforme est moins ambitieuse. 

Depuis quelques mois, la plateforme internationale de SVoD soigne son image de marque auprès de sa clientèle française. L’entreprise avait initialement montré patte blanche lors de son débarquement sous nos latitudes, avant de fermer ses bureaux parisiens... pour finalement s’installer à nouveau dans la capitale en janvier 2020. Le N rouge avait alors mis les bouchées doubles en termes de communication. 

Non content d'avoir mis en ligne récemment Vampires, The EddyBalle perdue ou encore La Terre et le Sang, la firme a annoncé le lancement de plus de 20 productions locales, partenariats annoncés avec les institutions créatives françaises, soutien affiché à l’industrie française... Le grand patron Reed Hastings avait même fait le déplacement en personne, espérant ainsi pérenniser son entreprise dans le paysage audiovisuel.

 

Photo Alban Lenoir"Aujourd'hui, je teste pour vous le Go Fast fiscal"

 

L’enjeu était d’autant plus important que la multinationale ne s’est pas toujours attaché les faveurs du secteur, peu amène avec son refus de jouer le jeu de la chronologie des médias, tandis qu’une fraction de la classe politique se demande encore pourquoi l’entreprise bénéficie toujours de l’incurie fiscale française.  Et c’est Capital qui vient d’exhumer la question (régulièrement mise en lumière quand il est question des GAFAM et de leurs stratégies d’optimisation), dévoilant le montant microscopique des impôts payés par la structure sur le territoire national. 

Netflix s’est acquitté en 2019 de 564 174 euros d’impôts sur les bénéfices, une somme maigrichonne pour une entreprise dont le cabinet Park Associates estime les revenus à environ 800 millions d'euros. Sauf que Netflix ne déclare que 26 millions de revenus dans l’Hexagone, le reste étant rapatrié aux États-Unis via les Pays-Bas, à la faveur d’une complexe et tout à fait légale politique d’optimisation fiscale s’appuyant sur le tronçonnage de son activité en filiale, lesquelles n’ont pas toutes à répondre aux institutions françaises.

 

photo, Sofia LesaffreNetflix fuyant les impôts

 

Toujours d’après Capital, le manque à gagner pour les Français serait notable, puisque le N rougeoyant devrait logiquement s’acquitter de l’impôt sur les bénéfices à hauteur de 25 millions d’euros. 

À en juger par le peu de velléités européennes de mettre fin à la concurrence fiscale entre les États, ou à l’absence de volontarisme français en la matière, le fisc hexagonal devra se gratter un moment avant de pouvoir réclamer de plus importantes sommes à Netflix. 

 

Photo Omar SyArsène Lupin avec Omar Sy, un des prochains gros projets de Netflix

commentaires

alulu
05/08/2020 à 20:48

@MK

J’espère que tu parles au nom de ta paroisse parce que l'on est pas loin du syndrome de Stockholm par moment. Entre Netflix et une personne, il y a de sacrés différences. Compare déjà ce qui est proche d’être comparable. Je ne pense pas qu'un petit patron à la banane quand il lit que Netflix (en proportion) paie moins d’impôts que lui. Là, on parle d'une société qui se fait des millions sur du dématérialisé. C'est à dire, pas de produits transformés, pas un nombre X de salariés, pas de recherche et développement...etc, et tout ça en profitant de la qualité de nos réseaux internet. Il y a un coût de fonctionnement pour cette boite mais rien de "monstrueux" par rapport à une industrie aéronautique par exemple.

Oui, ça fait mal de payer des impôts mais c'est une mutualisation. Ça permet à chacun, d'avoir des écoles, des hôpitaux, des routes sans nids de poules...la liste est très longue. Toi comme moi en profitons, même le boss de Netflix d'ailleurs, quand il séjourne en France. Je peux comprendre qu'un type qui ne roule pas sur l'or se démerde comme il peut surtout quand il a quelques bouches à nourrir mais le riche qui magouille pour l’être encore plus, y'a comme un truc qui cloche. À la limite et puisque tu généralise un peu, c'est aux riches de montrer l'exemple. Après, on sait tous qu'il n'y a rien d'illégal, les médias en écho sont là pour nous le rappeler. Les lois sont ainsi faites ou carrément, on laisse quelques zones grise pour permettre ces montages financiers. Une vraie manne tombé du ciel, des lois taillés sur mesures même la mafia en ne demandait pas tant :)

cepheide
05/08/2020 à 09:47

Il suffit de moins regarder, et pour vous de (beaucoup) moins en parler.

La majorité des prods Netflix sont quand-même pas terrible.
On m avait survendu Tyler râle, punaise c était vraiment pas génial...

Vous vomissez sur des aliens v predator, X-Men 3 mais vous portez aux nues des bouses.

Bref, l état ou l Europe finira par les rattraper...

MK
05/08/2020 à 07:48

Ne faisons nous pas tous un effort particulier pour payer moins d'impôts, échapper à quelques taxes, acheter dans des tax free ou par la bande des produits meilleurs marchés, voir du téléchargment pour ne pas payer des oeuvres (et beaucoup le font ici), ce dernier point étant illégal part rapport à l'optimisatoin fiscale. Je constate autour de moi que presque tout le monde pratique cela et ces mêmes gens s'offusquent lorsque plus riches qu'eux fait la même chose. Bien qu'encadrée, la concurence fiscale doit exister, elle permet à certains pays de se développer parce qu'ils n'ont pas d'autres ressources ou attraits. On ne s'installe pas en France pour les mêmes raisons que l'on s'installe en Irlande, les uns choisissent la France pour des raisons autres que la fiscalité et d'autres choisissent l'Irlande pour ses taux attrayant, c'est le jeu et les deux pays prospèrent, tant mieux pour eux.

minounet91
04/08/2020 à 21:48

@Simon Riaux

Il ne faut pas se tromper, Netflix et tous les autres ne font rien d'illégal, que se soit bien clair pour tous le monde
Darpopsoundz peux bien avoir fait des études d'économie ou autre chose, c'est peux être immoral et tout ce que l'on veut, tout est parfaitement légal
Lorsque APPLE et l'Irlande se sont mis d'accord sur un % ridiculement faible, ils ont ensuite été condamné par la commission Européenne , jugement cassé par la cours européenne de justice, Apple et l'Irlande étant dans le droit
Cela est injuste bien évidement mais comme vous le souligné très justement dans vôtre article, tant que les loi ne changeront pas, cela sera toujours pareil.

Pour l'abattement fiscal des journaliste, je vous invite a consulter le site suivant ( ce n'est pas un site de kéké, c'est juste le site des impôts
prendre la fiche n°2041-GP
https://www.impots.gouv.fr/portail/formulaire/2041-gp/allocations-pour-frais-demploi

Un extrait :
Là encore, la notice 2041-GP est claire : "Le bénéfice de ce dispositif est lié à l'exercice effectif de la profession de journaliste. Par conséquent, la simple possession de la carte d'identité professionnelle de journaliste ne permet pas à elle seule de bénéficier de ces dispositions. A l'inverse, l'exercice de la profession de journaliste de manière effective et continue sans détention de la carte ouvre droit au bénéfice de ces dispositions."

En d'autres termes, contrairement à ce que pensent souvent certains contrôleurs des impôts, l'abattement de 7 650 euros n'est pas conditionné à la possession de la carte de presse. Il suffit que l'activité journalistique exercée soit mentionnée sur le bulletin de paye et que l'employeur soit soumis à une convention collective de la presse.

djoik
04/08/2020 à 20:11

@simonriaux
c'est bien cette taxe (TST-E) sauf qu'elle a augmenté et qu'elle est de 5,15% et plus de 2%.
C'est devenu de mémoire depuis cette année un taux unique.

alulu
04/08/2020 à 19:17

Autant en emporte les moutons.

Simon Riaux - Rédaction
04/08/2020 à 18:27

@djoik

Je pense que vous parlez de la "taxe vidéo" (j'ai un doute sur son appellation exacte), dont doivent s'acquitter tous les diffuseurs étrangers, qui émettent sur le territoire national. Elle a été créé en 2004, pour acter le développement des différents standards de distribution et s'élève à 2% du chiffre d'affaire.

djoik
04/08/2020 à 18:21

Sachant qu'il donne aussi de mémoire 5% au CNC mais c'est clairement pas assez par rapport à la consommation de ce service par le nombre de personnes.
Aprés demandez au gens de consommer responsable c'est un autre débat tout comme attendre un gouvernement une vraie politique fiscale sur ce genre de montage financier et enfin faire quelque chose .....

Simon Riaux - Rédaction
04/08/2020 à 18:06

@minounet91

L'article précise d'ailleurs bien qu'il n'y a rien d'illégal là-dedans.

"On va demander aux journalistes, qui ont des avantages de déduction d'impôts supplémentaire" >>> Pas les journalistes. Les journalistes, demandant la carte de la presse, et demandant la déduction d'impôt en question. Une fraction donc. On en sait quelque chose, à EL , tout le monde est payé, personne ne bénéficie ce dispositif, et le média ne perçoit pas de subs de l'Etat.

Du reste, comparer une déduction fiscale à un plan d'optimisation, c'est curieux. Dans un cas, il s'agit d'un système mis en place par l'Etat, qui peut éventuellement soutenir un secteur économique (légitimement ou non, le débat est ouvert. Dans l'autre d'un système mis en place pour échapper à l'impôt. Impôt sur les bénéfices qui plus est.

darkpopsoundz
04/08/2020 à 17:48

Légal c'est sûr (bien que scandaleux) mais moral.......... Ah bah nan, j'suis con, le capitalisme n'a pas à être moral (avant de me tomber dessus: j'ai fait des études d'économie, les gars, mes profs comme tous les chefs d'entreprise répètent et assènent ce leitmotiv).


A tous ceux qui disent "c'est normal, c'est pas illégal, et si j'étais riche je ferais pareil", quelques remarques:

- déjà c'est là le résultat du fantasme de l'"american dream": tout le monde peut être riche. Une propagande savamment amenée depuis presque un siècle, qui n'a jamais que conduit les vrais riches (1%) à contenir les grognes des 99 autres % en leur faisant miroiter que eux aussi pourraient être comme eux. Sauf que bien sûr c'est du vent, dans la réalité c'est pas ça du tout, hein, 99% des gens ne peuvent tout simplement PAS être riche DU TOUT (car déjà mathématiquement si tout le monde était riche personne ne le serait. :P), quand bien même ils le voudraient (car oui, aussi étonnant que ça puisse paraître à notre époque: il y a des gens qui se foutent total d'être riches!!) La phrase inconsciente est donc plutôt tournée comme suit: "un jour je serai (sans s donc) riche, donc je ferai comme les riches, un gros doigts aux autres." Sauf que, encore une fois, ça n'arrivera JAMAIS. ;-)

- Tu sais ce que fait 600000€ d'impôts sur 800 millions? (Je schématise, hein, je sais que les 800m ne sont pas produits que en France, mais c'est pour la démonstration.) Ça fait 0,08%. Tu payes 0,08% d'impôts toi? Ça serait cool, non? Sauf que pas. 99% des gens payent bien bien bien plus d'impôts que 0,08%, tout en ayant bien bien bien moins que 800 millions. ;-)

- Tu connais le budget de ta commune? De ton département? De ta région? (etc. etc.) Tu imagines ce que ça ferait 25 millions d'€ par an? Tu vois pas le manque à gagner pour TOUS les citoyens français? Car il faut le rappeler, ici et toujours:; ce n'est pas l'impôt en soi qui est injuste, c'est sa manière d'être collectée et sa répartition. Toi comme moi on râle chaque année de tout ce qu'on file au FISC, en attendant c'est nous qui finançons les écoles, les hôpitaux, les routes, ton hospitalisation quand tu as l'appendicite, etc. Donc 25 millions d'euros PAR AN de manque à gagner juste pour Netflix (ne parlons pas des autres millions qui ne sont jamais redistribués ici par Google, Facebook, Toyota, Microsoft, Total, etc. etc.) est un trou ÉNORME que toi et moi devons combler. Hé oui. Les écoles et les hôpitaux qui ferment, ça t'emmerde dans ta vie courante, non? Ben vois le rapport, maintenant. ;-)



@EL: article étonnant car inédit dans le genre, mais extrêmement intéressant, merci. N'hésitez pas à creuser dans cette voie. ;-)

Plus

votre commentaire