Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

La Rédaction | 14 août 2020 - MAJ : 14/08/2020 19:15
La Rédaction | 14 août 2020 - MAJ : 14/08/2020 19:15

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

 

Logo Netflix 

 

LA TOUR SOMBRE

Ça parle de quoi ? Le dernier pistolero, Roland Deschain, mène une bataille éternelle contre Walter O'Dim, également connu comme l'Homme en noir. Il est déterminé à l'empêcher de détruire la Tour sombre qui protège l'univers.

Pourquoi il faut le regarder ? S'il y a une bonne raison de regarder La Tour Sombre, c'est bien sûr pour apprendre à vos enfants à l'imagination une série de bonnes leçons édifiantes, qui ne manqueront pas de leur servir abondamment au cours de leur existence. Tout d'abord, s'ils rêvent de types bizarres détruisant la galaxie et s'avèrent un peu télépathes, ne les emmenez pas chez le psy, déménagez, ce gosse finira par vous faire tuer. Tant que vous y êtes rappelez-lui que s'il croise un sosie teint en brun corbeau de Matthew McConaughey, il vaut mieux qu'il s'en tienne éloigné.

Enfin, ce film aux qualités... discutables, vaut au moins pour sa capacité à faire connaître le roman qu'il transpose, un des plus grands textes de Stephen King. Fresque entre western et fantasy, La Tour Sombre impressionne par son ambition, sa richesse et la puissance évocatrice de son univers, aux innombrables embranchements.

 

Photo Idris ElbaBon, au moins, y'a Idris Elba

 

PROJECT POWER

Ça parle de quoi ? Dans une ville où circule une nouvelle drogue qui donne des super-pouvoirs à tout le monde, un flic, un ancien soldat et une petite dealeuse font équipe contre l'entreprise qui sert de cartel.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce que le divertissement super-héroïque est un genre très, voire trop codifié, et que tomber sur une série B surgonflée, qui s'amuse à en détourner certains motifs pour proposer quelque chose de plus accrocheur et détonnant mérite le détour. Alors bien sûr, on sent la logique de production inhérente à beaucoup de produits Netflix dans le nouveau film du duo responsable de Nerve, mais ces deux compères possèdent indiscutablement un univers plus énervé que la moyenne.

En imaginant une sorte de loterie des super-pouvoirs, certes spectaculaire, mais plutôt cruelle et parfois monstrueuse, Project Power s'aventure sur des territoires inattendus, qui confèrent à l'expérience un certain charme. Et puis, avec des comédiens de la trempe de Jamie Foxx et Joseph Gordon-Levitt, on est assuré d'être en bonne compagnie pour botter des bouches et casser des rotules, fussent-elles enflammées. 

 

photo, Joseph Gordon-LevittUn film qui tire à balles réelles

 

TEENAGE BOUNTY HUNTERS - SAISON 1

Ça parle de quoi ? Élèves d'un lycée élitiste du Sud, les sœurs jumelles Sterling et Blair se lancent de front dans une improbable et secrète carrière de chasseuses de primes.

Pourquoi il faut le regarder ? Derrière ce titre hyper littéral (et un peu nul, disons-le !) se cache la nouvelle comédie de gangster estampillée Netflix, et elle ne ressemble pas du tout à ce qu'on pourrait imaginer. Les deux protagonistes sont deux jumelles lycéennes qui partagent leur vie entre les cours, les amourettes adolescentes et leur job de... chasseuses de primes. Au programme : des guns, de la baston à coup de Bible, et une obsession adolescente constante pour le sexe.

Les premières images montraient les deux lycéennes complètement barrées, adeptes de flingues en tout genre et chassant leurs proies dans les rues d'Atlanta. C'est coloré, c'est pop et faussement subversif. Sur le papier, la série à tout pour plaire, on espère vraiment voir quelques scènes d'action sympas et pas trop de mélo-ado-cucul. On compte sur les sœurs Wesley pour secouer leur communauté de gentils américains sudistes bien proprets.

 

photo, Kadeem Hardison, Maddie PhillipsGueules d'Anges

 

LE GRAND BRAQUAGE - SAISON 1

Ça parle de quoi ? En 1994, une équipe de voleurs se lance dans un ambitieux braquage : délester la banque centrale de Colombie de millions de dollars. Inspiré de faits réels.

Pourquoi il faut le regarder ? Dans la grande course de Netflix à la domination, il y a l'implantation dans des territoires à travers le monde, comme avec Ghoul en Inde (souvenirs de bons frissons), ou Marseille en France (rire incontrôlable). La série colombienne Le Grand Braquage (El Robo Del Siglo) en est une nouvelle preuve. Inspirée par l'histoire vraie d'un incroyable braquage, la création de Pablo González est d'ores et déjà en tête des possibles prochains phénomènes du géant du streaming.

L'histoire et les ficelles sont bien connues, mais avec six épisodes, c'est la promesse d'un spectacle très bien mené. Du recrutement des braqueurs aux détails du plan, en passant par une petite peinture sociale du pays, le divertissement est assuré, et nul doute qu'il sera bouffé par beaucoup en une soirée pizza.

 

photoOn aimerait bien avoir une idée de légende drôle, mais c'est vendredi, c'est août

 

3% - SAISON 4 

Ça parle de quoi ? Dans une société dystopique, de jeunes adultes se départagent dans une série d'épreuves pour accéder à la strate la plus riche de la population.

Pourquoi il faut le regarder ? La fin de la troisième saison de 3 % promettait enfin la guerre entre les membres de la Coquille et l'Autre rive, et c'est ce qu'on attend avec impatience de cette quatrième saison. Les premières images de cette ultime salve d'épisodes montrent déjà plusieurs face à face, des visages tendus et déchirés, quelques pistolets... La Guerre est arrivée, le système va-t-il tomber ?

Pour rappel, 3 % est une série brésilienne qui met en scène un monde dystopique divisé (un peu à la Hunger Games). Chaque personne doit passer une série d'épreuves l'année de ses 20 ans, pour déterminer si elle mérite d'être parmi les 3 % de la population les plus aisés... ou si elle devra rejoindre les autres. Les premières saisons suivaient un groupe de révolutionnaires avec plusieurs approches dissidentes (les infiltrés, les militants extérieurs), l'heure est venue de voir ce qu'il va advenir de ce nouveau monde et de son cruel Processus. On attend beaucoup de la fin de cette saison, le point final de cette série young adult dystopique.

 

photoUn casting 3 % de matière grasse

 

ATOMIC BLONDE

Ça parle de quoi ? L'agent Broughton est une des meilleures espionnes du Service de renseignement de Sa Majesté. Envoyée seule à Berlin dans le but de livrer un dossier de la plus haute importance, elle s'associe avec David Percival, le chef de station local.

Pourquoi il faut le regarder ? Après avoir épaulé le fou furieux Chad Stahelski à la réalisation de John Wick premier du nom, David Leitch a persisté dans l'action chorégraphiée avec ce Atomic Blonde sorti en 2017. En lieu et place de Keanu Reeves, une autre comédienne désireuse de se reconvertir en action star impliquée : Charlize Theron, très loin de son rôle dans Monster.

Pas aussi chiche mais tout autant démonstratif que John Wick, ce film d'espionnage très musclé comporte quand même des morceaux de bravoure qui méritent le coup d'oeil, notamment une baston dans un escalier en plan-séquence forçant le respect. L'expérience salle a pu dans sa globalité se montrer un peu décevante malgré une esthétique toute en néons verts et violets, mais le visionnage sur Netflix, bière bon marché dans la main droite, pizza au nutella dans la main gauche, vous fera sans conteste passer un bon après-midi.

Et si la performance enragée de Theron ne vous satisfait pas, la présence des trop rares Sofia BoutellaEddie Marsan et Toby Jones le fera. En attendant la suite... probablement sur Netflix.

Retrouvez notre critique du film.

 

Photo Charlize TheronThe Neon Demon

 

A CURE FOR LIFE

Ça parle de quoi ? Lockhart est lancé sur la trace de son patron disparu dans un mystérieux centre de bien-être en Suisse. Pris au piège de l’Institut et de son énigmatique corps médical, il découvre peu à peu la sinistre nature des soins proposés aux patients.

Pourquoi il faut le regarder ? Le film a beau avoir laissé les fans de Gore Verbinski de marbre, la faute à une longueur abusive et à un climax foiré, il faut reconnaitre à A Cure for Wellness (titre américain bien plus intéressant) une singularité acquise grâce à ses influences.

Joueurs et amateurs de l'univers Bioshock, n'hésitez pas : le réalisateur qui devait s'emparer de l'ambitieuse adaptation du jeu vidéo au début des années 2010 parsème son oeuvre des recherches esthétiques qu'il a effectuées pour lui rendre hommage. Bardé de visions cauchemardesques et interprété par un excellent duo d'acteurs (Dane DeHaan et Mia Goth), le long-métrage a pour lui de ne pas passer inaperçu, tant il fait figure d'OVNI dans le paysage mainstream américain. Le public ne s'y est pas trompé, lui infligeant un bide monumental (26,6 millions de dollars de recette pour 40 millions de budget). C'est l'occasion de lui donner une seconde chance.

Retrouvez notre critique du film.

 

trailer gore verbinskiIl suffit de se mettre dans le bain

 

ET AUSSI...

Fast & Furious 8Tout nous sépareRita Saison 5, It's Okay not to be Okay 

  

Photo Charlize TheronUn vrai week-end blonde atomique sur Netflix

commentaires

Jack bns
18/08/2020 à 21:06

Si vous avez lu "la tour sombre " de king
Surtout évitez le film
Un résumé de 3 tomes en 1h 30 absolument impossible

Killfrench05
18/08/2020 à 19:48

Très ou trop peu de séries TV on un doublage français. L'industrie du film français est consacrée à l'achat de vieux films diffusés les dimanches soirs à la tv

Ange
18/08/2020 à 13:05

Pourquoi trop de série en version sous-titrée dommage ????

Marjan
18/08/2020 à 07:06

Décidément aucune de vos séries ne m accroché. Pourquoi ??
Braquage violence drogue n y a, t il rien d, autre.
Quelques séries turques romantiques nous changeraient.
Changez de, registre pour les plus de 70 ans.

Gemini
15/08/2020 à 07:25

Et ben...

Kelso
15/08/2020 à 00:40

Bien vu Tom's, ecranlarge passe à côté de l'essentiel cette semaine en oubliant Dirty John saison 2. Sinon A cure for life est à voir mais c'est assez spécial comme film. Pour le reste rien de fameux cette semaine, Projet Power est un film décevant de plus pour Netflix.

Tom’s
14/08/2020 à 21:54

Et aussi une saison 2 pour Dirty John qui si vous ne l’avez pas vu mérite d’être vu, ça commence un peu cliché mais vu qu’il y’a Éric Bana et Connie Britton je me suis penché sur la question et pas de regrets encore + quand tu comprend que c’est à la base une histoire vraie je recommande, la saison 2 qui sort est Basé sur un autre fais divers avec cette fois dans les rôles principaux Christian Slater et Amanda Peet J’espère aussi bien.

votre commentaire