S.O.S. Fantômes, Le BGG, Ben-Hur, Les Tortues Ninja, Divergente : le classement des plus gros flops de 2016

Geoffrey Crété | 29 décembre 2016
Geoffrey Crété | 29 décembre 2016

The Hollywood Reporter a rendu son bilan des désastres financiers de l'année.

Avec chaque fin d'année arrivent les bilans. Comme les tops et les flops de la rédaction. Ou les coups de coeur et surprises passées inaperçues.

C'est aussi l'heure d'un bilan financier pour les compteurs du box-office, dans l'ombre du studio Disney qui a battu les records avec 7 milliards de recettes.

The Hollywood Reporter a ainsi publié une liste des plus gros échecs de l'année, avec l'aide d'experts en box-office pour prendre en compte différents critères, comme le coût marketing de plus en plus lourd des blockbusters. Et tout en citant quelques grosses déceptions financières comme Zoolander 2Grimsby - Agent trop spécial ou encore Free State of Jones, THR a élu les grands perdants de 2016.

 

Photo Johnny Depp

 

BEN-HUR

Ce remake très laid et dispensable du classique avec Charlton Heston a coûté environ 110 millions, sans compter les frais promo conséquents. Il a rapporté à peine plus de 94 millions dans le monde, dont 26,4 millions aux Etats-Unis. Pour THR, c'est une perte d'environ 120 millions de dollars.

 

Photo Jack Huston

 

LE BGG

La magie de Spielberg a ses limites. 140 millions de budget pour moins de 180 millions au box-office, dont à peine 56 aux USA. Une perte estimée à une centaine de millions de dollars pour Disney et ses partenaires financiers. Heureusement que Mickey a eu une année flamboyante ailleurs.

 

Steven Spielberg

 

GODS OF EGYPT

Incroyable : le nanar féroce d'Alex Proyas a coûté 140 millions. Il a terminé sa carrière aux alentours de 151 millions, dont une trentaine aux USA. THR estime que c'est une perte de 90 millions environ, mais note que Lionsgate a limité la casse grâce à des accords à l'international et un budget promo moindre comparé à la concurrence.

 

Photo

 

LE CHASSEUR ET LA REINE DES GLACES

La suite de Blanche Neige et le chasseur, sans Blanche Neige mais avec des noms prestigieux pour compenser (Emily Blunt et Jessica Chastain face à Charlize Theron et Chris Hemsworth), a coûté 115 millions. En partie à cause des salaires de ses stars (10 millions chacun pour Hemsworth et Theron). L'aventure à la Reine des neiges a amassé près de 165 millions dans le monde, loin des 396 du premier film. Une perte estimée à 75 millions pour Universal qui avait assuré une promo massive pour le blockbuster.

 

Photo Emily Blunt, Charlize Theron

 

ALLIES

Nouveau flop pour Robert Zemeckis un an après The Walk. Réunir Brad Pitt et Marion Cotillard dans une histoire d'amour romanesque sur fond d'espionnage et de guerre a coûté environ 85 millions, mais le public n'a pas suivi : environ 80 millions au box-office, dont à peine une quarantaine aux USA. La Paramount pourrait y perdre entre 75 et 90 millions.

 

Photo Marion Cotillard

 

THE FINEST HOURS

Discrètement sorti en février dernier en France, le film avec Chris Pine, Ben Foster, Eric Bana et Casey Affleck raconte le sauvetage périlleux de l'équipage de deux pétroliers, pris dans une terrible tempête survenue en 1952. Un budget de 80 millions et un box-office d'environ 52 millions, dont 25 aux Etats-Unis. Un échec qui là encore disparaîtra dans l'année à 7 milliards de Disney.

 

Photo Casey Affleck

 

DEEPWATER

Le public n'avait donc pas envie de catastrophe en pleine mer en 2016. Ce récit spectaculaire de l'explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon en 2010, filmée par Peter Berg avec Mark Wahlberg dans le premier rôle, a récolté près de 119 millions au box-office, dont une soixante aux USA. Mais le film a coûté entre 110 et 120 millions, après une réduction du budget initial estimé à 156 millions. Une perte de 60 millions, dont la moitié qui retombe sur Lionsgate.

 

Photo Mark Wahlberg

 

NINJA TURTLES 2

Qui a dit "bien fait" ? La suite du succès de 2014 (plus de 490 millions de recettes) n'a rapporté "que" 245 millions au box-office. La deuxième aventure a aussi coûté un peu plus cher, avec 135 millions de budget. Perte estimée pour la Paramount : 75 millions.

 

Les Tortues Ninja 2

 

SOS FANTOMES

L'un des cas les plus sulfureux de l'année. Le reboot de Paul Feig avec Kristen Wiig et Melissa McCarthy a coûté environ 144 millions, avec un budget promo certainement massif. Le box-office n'a pas atteint les 230 millions, alors que la barre des 300 était annoncée comme obligatoire pour éviter l'échec. Sony aurait perdu une cinquantaine de millions, en plus de ses plans évidents pour une franchise.

 

Photo Kristen Wiig, Leslie Jones

 

ALICE DE L'AUTRE COTE DU MIROIR

Encore une punition méritée pour une suite embarassante. Loin du milliard engrangé par le film de Tim Burton en 2010, la suite n'a pas atteint les 300 millions au box-office. Le budget était inférieur (170 contre 200 millions), mais le bilan n'en reste pas moins drôle. Là encore, Disney pourra dormir tranquille vu le succès de ses autres blockbusters.

 

Photo Helena Bonham Carter

 

DIVERGENTE 3

La fin du young adult au cinéma a t-elle sonné ? Le troisième opus de la saga avec Shailene Woodley a coûté 110 millions, sans compter une promo importante, et a rapporté à peine 180 millions dans le monde, dont 66 aux USA. Loin du premier volet qui avait engrangé près de 300 millions. Que Lionsgate, qui aurait perdu une cinquantaine de millions, ait annulé la suite pour envisager un téléfilm ou une série est certainement la meilleure boutade de 2016.

 

Allegiant

 

UN JOUR DANS LA VIE DE BILLY LYNN

Le film d'Ang Lee avec Kristen Stewart et Vin Diesel en seconds rôles sortira le 1er février en France, mais THR en a déjà fait un échec. La raison est simple : le film, qui a coûté environ 40 millions, n'a même pas rapporté 2 millions aux Etats-Unis. Sa carrière internationale est moins catastrophique (une trentaine de millions de recettes), mais c'est une surprise pour le réalisateur doublement oscarisé. C'est aussi un coup dur pour le pari technologique puisque cette histoire centrée sur un jeune soldat envoyé en Irak a été filmée en High Frame Rate, à 120 images par secondes (Peter Jackson a tourné Le Hobbit à 48 images par seconde).

 

Photo Joe Alwyn

 

ASSASSIN'S CREED

Là encore, THR spécule et se base sur le démarrage très tiède du film tiré des jeux vidéo. Après un premier week-end d'à peine 15 millions, le film d'aventures avec Michael Fassbender à 125 millions (avec là encore un budget promo non négligeable) est mal parti. THR, qui a conscience que la carrière d'un film est lisible dès son démarrage, estime que la superproduction sera un échec. Reste à savoir à combien il sera chiffré.

 

Photo Michael Fassbender

 

L'EXCEPTION A LA REGLE

Acteur et réalisateur de cette histoire d'amour entre une jeune actrice et le chauffeur de Howard Hughes, qu'il interprète, Warren Beatty essuie un échec sévère. Ce projet qu'il portait depuis plusieurs années a coûté 25 millions mais n'en a même pas rapporté 4 aux Etats-Unis. Et sa carrière internationale sera de toute évidence maigre. C'est un flop spectaculaire, notamment parce que le film est sorti sur de nombreux écrans aux USA.

 

Photo Lily Collins

 

 

commentaires

corleone
02/01/2017 à 08:40

Et à quand le classement des plus gros succès de l'année ?

reallu
31/12/2016 à 15:43

normal aussi. cest pas des films qui donne envie de ce deplacer au ciné et payer plus de 10 euros.....

King
31/12/2016 à 11:46

@Satan Lateube Je peux comprendre qu'on mise sur le Star-System pour des cas comme Le Chasseur et la reine des Glaces(Chris et Charlize) ou Assassin Creed(Michael Fassbender)... mais pour le cas de Ben-Hur, sur quoi se sont-ils basés bordel? Des acteurs principaux tous niais, un Morgan Freeman au plus bas de son art et pire un réal à la filmo aussi potable qu'un verre d'eau de mer. C'est effarant!

Satan Lateube
31/12/2016 à 10:20

Je comprendrai jamais qu'on puisse mettre plus de 100M pour des ratages annoncés comme BenHur, le Chasseur et la Reine des Glaces ou Assassin Creed.
Parfois ça marche, je me souviens de Matrix ou Gladiator, avec des budgets faramineux pour l'époque alors que l'échec était quasi prévisible, mais ça reste des exceptions.

Geoffrey Crété - Rédaction
30/12/2016 à 15:09

@King

Non. Ca ne veut pas dire qu'ils ne sont pas des échecs ou déceptions, seulement que c'est à un degré moindre.

Warcraft a été un flop aux USA avec moins de 50 millions de recettes pour 160 de budget officiel, mais avec la Chine, il a fini sa carrière à plus de 430 millions.
Tarzan a coûté dans les 180 millions, et a récolté plus de 350 millions. C'est certainement loin d'être un succès capable de lancer une suite, mais il y a eu "pire" en 2016.

King
30/12/2016 à 15:00

Warcraft et le dernier Tarzan sont pas sur cette liste ?

Y Boy
30/12/2016 à 13:57

D'une part, les démonstrations techniques (cinéma virtuel, HFR...) n'attirent décidément pas le grand-public... Seul James Cameron semble capable de synthétiser la technique révolutionnaire et l'attente du spectateur moyen, et en ce sens je suis très curieux de découvrir ce que les suites d'Avatar vont proposer.

D'autre part, si Disney doit récolter des milliards avec sa branche Marvel pour permettre à un BGG d'exister, je trouve ça malheureux mais pourvu que ça dure.

Colonet Stuart
30/12/2016 à 13:49

Vraiment dommage pour Deepwater et Finest Hour qui sont deux excellent films d'Aventure avec une réal haut de gamme!
Pour le reste, c'est largement mérité pour l'ensemble!

King
30/12/2016 à 13:43

En même temps je sais pas quel studio a été assez couillu pour s'aventurer dans ce remake de Ben Hur et de surcroît avec un budget aussi pharaonique.

Flash
30/12/2016 à 12:32

Dommage pour finest hours, bon petit film à l'ancienne.

Plus

votre commentaire