Vikings Saison 6 Episode 4 : des Vikings prisonniers de leur échec

Prescilia Correnti | 20 décembre 2019 - MAJ : 20/12/2019 12:33
38
affiche

Vikings Saison 6 remonte un peu la pente cette semaine. Après trois épisodes plutôt mous, l'épisode 4 pose de nouvelles bases pour de prochains drames.

On s’est dit avec The Witcher qui sort aujourd’hui, vous en auriez peut-être marre de lire sur tous les sites et sur tous les réseaux les nouvelles adaptations du boucher de Blakiven. Heureusement pour vous (et pour nous) ce quatrième épisode de l’ultime saison de Vikings peut, peut-être vous changer un peu les idées. Mais ne croyez pas voir Odin, il ne faut pas pousser.

Après une ouverte de saison clairement peu inspirée, vikings reprend avec All the prisoners, un format d’épisode peaufinant son intrigue avec de nombreux détails narratifs qui ont fait la grandeur de la série. Malgré l’accent mis sur l’intrigue politique, All The Prisoners ne passionne pas, excepté dans sa dernière séquence d’action. Entre bonnes idées et coup de mou, décryptage de ce quatrième épisode d'ultime saison. 

 

ATTENTION, CRITIQUE AVEC (UN PEU) DE SPOILERS

 

photo, Alex Høgh AndersenDe nouveau en route pour l'aventure

 

GAME OF KATTEGAT

Quelle déception ! Quelle injustice ! Quel dommage de commencer les premières minutes de All the Prisoners par une ellipse temporelle qui nous replace après l’assaut de Bjorn lors du dernier épisode. Alors qu’on le voyait désemparé et prêt à rendre les armes, Bjorn (Alexander Ludwig) apparaît subitement tout sourire et beau comme un pape dans son beau costume de guerrier au bord du rivage. L’effet de déception passé, l’heure est arrivée de se pencher plus sérieusement sur les intrigues politiques qui pourvurent cet épisode. 

Nous retrouvons Bjorn, l’air toujours aussi benêt, décidant enfin à se bouger activement pour sauver Harald (Peter Franzén) et l’aider à récupérer son royaume détenu par le roi Olaf. Alors qu’on pensait avoir affaire à une nouvelle guéguerre, voilà que subitement tout bascule. S’efforce de prédire les sautes d’humeur du roi Olef est peine perdue, tout comme son plan incongru pour sauver la Norvège.

 

photo, Alexander LudwigConquérir les mers ou les terres ?

 

"Parfois, la vraie vérité nous est cachée à tous, au-delà des accidents du temps et de l’espace" répond alors le roi face à un Harald de nouveau en pleine forme et un Bjorn visiblement dans son monde. Alors, Olef leur explique le plan qui lui a été dévoilé par les dieux, à savoir que les nobles et yarls vikings doivent se réunir pour élire un roi pour toute la Norvège. Évidemment vous savez sur qui cela va retomber n’est-ce pas ? 

Bien qu’il soit difficile de se faire une idée précise des véritables intentions du roi Olaf, on ne peut clairement pas se tromper sur l’aversion d’Harald pour cette proposition. Puisque, rappelons-le, le pauvre s’était allié à tout le monde pour réussir son rêve de devenir le roi de la Norvège. Triste vie. Reste à savoir désormais comment Bjorn réagira. Choisira-t-il le trône et ses responsabilités de roi puissant ou préfèrera-t-il repartir à l’aventure ? 

 

photo, Georgia HirstParfait pour ton maquillage du Nouvel An 

 

ENVERS ET CONTRE TOUT

Floki (Gustaf Skarsgård) c’était à une époque bien lointaine maintenant l’un des piliers de la série. Homme de main de Ragnar, personnage adoré des fans, il est évident de dire que nous aimons tous ce cher Floki d’amour. Cependant, s’il y a un fil conducteur que Michael Hirst, le créateur de la série, devrait abandonner, c’est celui de l’ancien constructeur de bateaux. Chaque fois, son histoire est abordée au travers du récit de Flatnose (Adam Copeland), le spectateur est totalement propulsé hors de l’intrigue (et déjà qu’elle a du mal à se révéler intéressante, il ne faudrait pas trop pousser non plus).

Déplacée et anecdotique, la mention de Floki se rattache simplement au fait que Michael Hirst souhait désespérément qu’on se rappelle de lui, qu’il est là, quelque part dans sa grotte. Mort ou vivant ? Personne ne le sait, et nous attendrons encore un développement de la fin du personnage qui ne semble jamais venir.

C’est épuisant. Pourtant, All the Prisoners a fait une petite avancée. Alors que Flanose est confronté par Floki concernant la vérité entourant la chute de sa communauté, Bjorn comprend bien que la vérité se cache ailleurs. "Tu ferais mieux de prier les dieux qu’un jour Floki revienne pour vérifier ton histoire" finit-il par lui confier, confirmant ainsi une bonne fois pour toutes que lui, comme nous, nous en avons par-dessus le chapeau d’entendre parler de lui sans jamais avoir ne serait-ce qu’une bribe de réponse à nos questions. L’heure tourne et l’étau se resserre. 

 

photo, Georgia HirstGeorgia Hirst, poignante durant ses quelques secondes d'apparition 

 

De son côté, et ça on s’en doutait bien, Lagertha finit par reprendre les armes. Dans l’épisode précédent, sa petite troupe de guerrières vikings s’était fait piller et violer par des barbares mis au port de la ville de Kattegat et anciens hommes de main d’Ivar. Toutefois, l’interconnexion entre la tentative de Lagertha de figer une nouvelle communauté avec l’échec de celle de Floki et le prochain départ d’Ubbe et Torvi (Georgia Hirst) d’aller explorer l’inconnu est assez intéressante dans son montage et sa mise en parallèle.

Après une séquence d’action comme il nous en manque précieusement dans le show et une mort assez déchirante pour ne pas dire terriblement triste et débile tant elle aurait pu être évitée, l’arc de Lagertha devient assez marquant et prometteur pour la suite. Reste désormais à Lagertha à affronter les conséquences de son acte et les possibles responsabilités auxquelles elle devra faire face dans le prochain épisode. Avec un discours fort en émotion et plein de conviction, Michael Hirst nous confirme ce dont on craignait tous à savoir que Katheryn Winnick n’est pas prête d’abandonner les lumières de projecteurs afin l’ultime épisode. 

 

photo, Katheryn WinnickUne mort dramatique et une Lagertha qui retrouve enfin une prestance 

 

ÉCHECS ET DRAME

Alors qu’une vie a été prise, Hvitserk quant à lui continue dans sa spirale abyssale de la dépression et du mal-être, conduisant tout droit à… Ubbe. Face au dégoût qu’Hvitserk malade lui inspire, Ubbe ressent une fois de plus de la trahison face aux échecs consécutifs de son jeune frère en tant qu’homme, mais surtout en tant que Viking et digne fils de Ragnar.

Dans All the prisonners, quelque chose s’est brisé, et ce malgré les meilleures intentions des personnes qui essaient de l’entourer et de l’aider. Le spectre de la mort continue de hanter ses nuits et ses jours et se reflète désormais dans les yeux brûlant de tristesse et de désespoir du jeune viking de Kattegat. Encore à ce stade, Marco Ilsø est celui qui arrive le plus à nous épater.

 

photo, Marco IlsøMais si, t'es vraiment bien dans cette saison, on te jure 

 

Enfin pour terminer Ivar (Alex Høgh Andersen) continue toujours de se relaxer dans son petit patelin russe. Ce qui est intéressant de noter dans ce quatrième épisode c’est comment (et pourquoi) Ivar décide de tout révéler au jeune prince kidnappé de force par Oleg. Un acte qui ne sera pas conséquence et piquera la curiosité du principal intéressé. On assiste alors à une confrontation silencieuse entre les deux hommes, se jugeant qui est le susceptible et à même de tuer l’autre.

Ivar, comme tous les fils de Ragnar, n’est pas tenté par les offres plantureuses d’Oleg et préfère prendre le temps d’établir sa stratégie afin de reperdre le trône du prince russe et reconquérir ce qui lui appartient. Ainsi, alors que Bjorn, Harald et Olaf envisagent les ramifications d'un roi qui régnerait sur toute la Norvège, Ivar se tourne vers quelque chose de bien plus grand. C'est certainement qu'on ne loupera pas de surveiller.

 

photo, Alex Høgh AndersenLa future remontée d'Alex Hogh Andersen ?  

 

À la fin de l’épisode 4, Ubbe explique à Torvi qu’il "est pigé ici par la responsabilité, ainsi que toi aussi". Cette déclaration qui n’a pour l’heure pas autant de puissance que la situation dangereusement mouvante d’Ivar en Russie ou de Hvitserk et ses démons parle clairement pour la suite. All the prisoners remet Vikings un peu d’aplomb et pose la base de quelques intrigues intéressantes qui piquent un petit peu notre curiosité. Enfin, à un moment donné on aimerait bien un peu d’action. 

Un nouvel épisode chaque mercredi soir sur History Channel. 

 

affiche

commentaires lecteurs votre commentaire !

AH !
22/12/2019 à 23:13

Avouez, vous avez traduit cet article dans 17 langues différentes avant de le retraduire en français.
Non parce que là, même en faisant exprès ou d'avoir été amputé d'un hémisphère, y a franchement un problème d'écriture !
C'est plus de la relecture là, ni des cours de français, faut absolument tout revoir, y a rien qui va.

Hésitez pas à supprimer l'article si jamais, la correction va demander six mois de travail là, comme ça on camoufle les preuves.

Ben...
22/12/2019 à 11:43

"d’établir sa stratégie afin de reperdre le trône du prince russe"

Et on corrige encore

Oh et puis
22/12/2019 à 10:24

" Un acte qui ne sera pas conséquence "

Là aussi faut corriger...

Oups
22/12/2019 à 10:23

"Katheryn Winnick n’est pas prête d’abandonner les lumières de projecteurs afin l’ultime épisode. "

Faut corriger.

votre commentaire