Vikings Saison 6 épisode 6 : enfin un tournant majeur et mortel pour la série

Prescilia Correnti | 10 janvier 2020 - MAJ : 10/01/2020 16:54
75
affiche

Les choses bougent enfin chez les Vikings de Kattegat. Alors que Lagertha livre son combat, Bjorn se confronte à son destin. 

Nous savions que ce moment allait arriver, mais ne savions pas quand. Comme nous l’attendions depuis le début de la saison, les Vikings entrent enfin dans une nouvelle ère. Alors que le fils unique de la guerrière la plus terrible de Norvège se livre amèrement à son destin, Lagertha fait elle aussi face à son destin incertain. Commencerait-elle, à son tour, son lent chemin vers le Valhalla ?

Alors que la série était sur une pente descendante depuis le début de sa dernière et ultime saison, le show mené par Michael Hirst atteint des sommets en nous présentant l’une des scènes de décès les plus chargées d’émotion et déchirantes. Rappelez-vous, une prophétie est une prophétie. Qui sommes-nous pour tenter de trafiquer le destin ? 

ATTENTION SPOILERS !

 

photo, Katheryn WinnickSkoll à ce bel épisode qui nous redonne le sourire

 

RENDEZ-VOUS AU VALHALLA

Depuis la mort de Ragnar au cours de la saison 4, le plus célèbre des Vikings de Kattegat nous a laissé un trou béant dans nos coeurs, mais aussi (et surtout) dans la vie de ceux qui l’aimaient et le respectaient au sein du pays. L’épisode 6 Death and the Serpent aborde l’un des sujets les plus émouvants de cette saison et tourne magnifiquement la page à une ancienne ère. 

Avant de revenir plus en détail sur les tenants et aboutissements du début de l’épisode 6 entre Bjorn (Alexander Ludwig) et Harald (Peter Franzén), focalisons-nous plutôt sur l’arc de Lagertha qui est, sans aucun doute, le meilleur que Michael Hirst ait pu nous livrer jusqu’à présent. Le montage visuel des vingt premières minutes nous offre une magnifique comparaison entre le royaume de Bjorn s’effritant entre ses doigts et le périlleux et hasardeux sauvetage du village tenu par Lagertha.

Dans cet épisode, les compétences au combat de la guerrière n’ont jamais été autant remises en question. Mais ce qui brille le plus n’est pas l’art et l’adresse avec laquelle elle se bat, mais le système de défense stratégique complexe qu’elle orchestre, met en place, puis exécute face aux bandits et qui nous rappelle une dernière fois son esprit indomptable doublé d’une intelligence sans faille.

 

photo, Katheryn WinnickOn retrouve enfin la mise en scène qui nous plaisait tant

 

Une fois que l’attaque est lancée dans le village, il est évident que Lagertha (Katheryn Winnick) a non seulement préparé ses combattantes à repousser les Vikings bannis, mais qu’elle a aussi mis à profit quelque chose qui devient immédiatement évident lorsque les uns se sacrifient pour les autres pour le bien commun de tous. Enfin, après avoir gagné le combat, Michael Hirst nous livre l’une des séquences de combat les plus satisfaisantes et les plus déchirantes de la série.

Bien qu’elle ait toujours été redoutable au combat, la guerrière montre qu’elle est épuisée, éreintée et fatiguée par les années. Elle est lasse. C’est alors que dans une séquence d’action merveilleusement exécutée, Lagertha se moquant de l’homme alors qu’elle s’affaiblit, une musique endiablée vient renforcer la puissance de la scène. Agenouillée et résignée, les bras tendus vers les Dieu, Lagertha se révèle dans toute sa beauté ravageuse.

Néanmoins pour le bien et la beauté de l’épisode on vous épargnera ce qui se passe ensuite pour la guerrière au bouclier. Nous terminerons juste sur ceci : rappelez-vous bien de la prédiction du vieillard divin de Kattegat qui avait un jour dit à Lagertha qu’elle périrait par la lame d’un des fils de Ragnar. Mais qui ? 

 

photo, Katheryn WinnickKatheryn Winnick nous livre une magnifique dernière prestation

 

AU NOUVEAU ROI, SKOLL

Au moment où Lagertha se bat pour sa vie, son honneur, sa mort pour rejoindre la table des Dieux et de son premier amour, Bjorn regarde lui aussi sa destinée s’envoler. La couronne qui, logiquement, aurait dû lui revenir de droit est en train de lentement et sûrement lui échapper pour finir sur la tête d’Harald Finehair. Hasard du destin, il est le seul et unique Viking qui, depuis le début de la série, n’a jamais caché ses rêves et aspirations de devenir le roi des rois de la Norvège.

On pourrait reprocher à Harald d’avoir manigancé contre Bjorn pour le vol de cette couronne, mais on ne pourrait jamais le lui reprocher, c'était bien trop logique. Lorsqu’on examine l’étendue de la vie dans, et autour de Kattegat, Bjorn n’a vraiment personne à blâmer à part lui-même pour le dernier jeu de pouvoir mené par Harald. Et tout comme la décision d’Harald d’assassiner la seule menace potentielle qui pèse sur son règne frais, on pourrait là aussi, bien le comprendre.

 

photo, Peter Franzén, Peter Franzén"après toutes ces années, j'ai enfin gagné"

 

De son côté, Harald n’a pas évidemment pas l’intention de tenir les promesses qu’il a faites aux rois et aux yarls qui l’ont mis sur le trône, mais le fait que Flatnose réalise soudainement (et très bêtement) qu’Harald ne respectera pas sa parole, nous pousse à nous demander ce qui a bien pu se passer sur l’île de glace et quel a été son rôle dans la disparition de Floki. Encore un mystère non résolu que Michael Hirst devra très vite nous livrer sous peine de voir notre curiosité retomber comme un soufflet. 

Bjorn, quant à lui, parvient à s’échapper grâce à l’introduction d’un nouveau personnage sorti tout droit du brouillard. Au vu de sa situation actuelle de roi déchu couplé à une bonne humiliation, Bjorn ne pourra trop faire la fine bouche sur l’aide qui lui est apportée. "J’espère qu’il y a un avenir pour nous deux, Bjorn Côte de Fer" lui dit-il avant que les deux s’échappent dans la brume. Désormais, le premier fils de Ragnar va-t-il comploter pour éliminer Harald immédiatement ou attendre son heure et rassembler ses forces ? Dans les deux cas, Bjorn retourne dans un monde radicalement changé et devra bientôt faire face à la mort de son fils et de sa mère.

 

photo, Alexander LudwigCe n’est toujours pas maintenant que tu vas te poser pour une vie de famille

 

DÉMONS ET TRAHISONS

Alors que Lagertha est sur ses derniers moments, le parallèle avec Hvitserk (Marco Ilsøet son obsession pour Ivar prend ici tout son sens et s’illustre de la plus belle des manières. Depuis le début de la saison 6, Hvitserk est le seul personnage qui nous présente un peu d’intérêt dans sa quête désespérée de rédemption. Pour autant, la folie dépressive dans laquelle il s’enlise petit à petit nous montre bien qu’elle le mènera à sa perte. 

Dans un torrent de haine et en pleine crise hallucinatoire, nous voyons Hvitserk sortir en catastrophe de sa petite cabane de détention et se ruer dehors, sous la pluie, prêt à tuer le spectre d’Ivar. Le rapprochement entre les visions cauchemardesques du jeune Viking et les derniers moments vécus par Lagertha sont brillamment mis en scène. 

Il est maintenant extrêmement intéressant de voir comment Hvitserk va supporter de vivre avec l’acte qu’il a commis à la toute fin de l’épisode. Est-ce que sa conscience déjà bien laminée par les drogues et l’alcool supportera encore un nouveau travers ? Est-ce que, au contraire, il réussira à se sortir de ce mauvais pas ? Seul le prochain épisode pourra répondre à nos questions. Mais au moins, il y a là un peu plus d’intérêt et d’enjeu à ce qu’on regarde la suite. 

 

photo, Marco IlsøMarco Ilso nous épate encore plus dans cet épisode

 

Cette dernière saison de Vikings a pour l’instant consacré un important capital narratif sur la suite des intrigues d’Ivar (Alex Høgh Andersen) en Russie et du désir de Bjorn de devenir le roi parmi les rois. Death and the Serpent marque la fin d’une époque très précieuse pour les derniers amoureux des premières heures de Vikings et fait avancer le récit d’une manière qu’il nous tarde de découvrir ! 

Un nouvel épisode de Vikings tous les mercredis soir sur History Channel. 

 

affiche

commentaires lecteurs votre commentaire !

Aucun commentaire.

votre commentaire