Vikings Saison 6 épisode 7 : une page se tourne, mais l’histoire continue

Prescilia Correnti | 17 janvier 2020 - MAJ : 17/01/2020 16:20
25
photo, Katheryn Winnick

Après les évènements survenus au cours du précédent épisode, l’émotion et les larmes étaient au rendez-vous. Pas loupé. 

Par avance, si vous n’avez pas vu ou que par miracle vous avez réussi à échapper aux spoilers de l’épisode 6 diffusé la semaine dernière, alors partez de l’article car celui-ci va forcément vous enlever le goût de la surprise. En revanche si vous savez ce qui advient dans l’épisode précédent, alors bienvenue dans ce nouveau chapitre de Vikings qui vient de tourner définitivement une page. Toute en finesse, en émotion et en surchargée de larmes, Vikings saison 6 vient de rendre le plus hommage à l’un de ses personnages depuis ses débuts. 

Cet épisode 7 intitulé The Ice Maiden met en exergue les liens profondément personnels entre les personnages qui se sont tissés tout au long de la série. Dorénavant, une pléthore de questions nous vient en tête, et il nous tarde de voir la suite pour découvrir les tenants et aboutissants de ce nouveau chapitre dans l’histoire de Vikings. 

ATTENTION SPOILERS !

 

photoVous êtes prévenus

 

LES OUBLIÉS

Si Harald (Peter Franzén) s’est désormais empêtré dans une situation bien compliquée en faisant de fausses promesses à tout va aux rois et yarls de Norvège, Ivar est lui aussi enlisé jusqu’au coup à Kiev. Sa précédente décision d’amener le jeune Prince Igor dans un complot pour renverser Oleg comporte certains risques, et il n’est pas impossible que ce dernier ait justement découvert ce que mijotait en secret Ivar.

Alors que l’hiver s’installe doucement et qu’une épaisse couche de glace vient recouvrir les lacs et rivière de Kiev, nous voyons toujours Ivar (Alex Høgh Andersenen proie aux manipulations de la belle et mystérieuse Katia se poursuivre, l'empêchant ainsi d’avancer dans son récit et l’enlisant un peu plus dans la cité russe. Fort heureusement pour notre moral, la fin de son récit au sein de l’épisode 7 pourrait enfin faire basculer sa routine mollassonne et nous permettre de revoir le grand stratège de la famille Lothbrock reprendre la main sur le cours de son destin.

 

photo"Quand est-ce que tout ça va finir ?"

 

Au cours de l'épisode, Ivar reçoit la nouvelle que Dir est en sécurité et a l'intention d'honorer sa parole de soutenir le jeune viking et Igor, ce qui incite le jeune prince à regarder les nouvelles avec un œil ironique pour le soutien divin. Malheureusement, dans cette maison du mensonge, il est difficile de savoir à qui faire confiance, et il est peu probable qu'Ivar et Oleg se sous-estiment.

Leur relation ambigüe entre prise de pouvoir et manipulation continue elle aussi de s’intensifier. Les deux hommes ne cessent de se tester. D’un côté, Oleg (Danila Kozlovsky) profite de la ressemblance flagrante de sa nouvelle aimée avec Freydis (Alicia Agneson), l’ancienne épouse d’Ivar, pour le déstabiliser, tandis que le plus jeune des frères Lothbrock n’hésite pas à se moquer ouvertement de ses croyances.

Pour l’heure, nul ne sait encore où pourrait mener ce jeu entre les deux individus, mais on ne devrait pas tarder à l’apprendre. Sûrement au cours du prochain épisode (du moins on l’espère).

 

photo, Alex Høgh AndersenQui gagnera la partie ?

 

LA FIN D'UNE ÉPOQUE

Quand bien même nous mourrons d’envie d’en apprendre plus du côté d’Harald et d’Ivar, aujourd’hui l’histoire est centrée autour de Lagertha (Katheryn Winnick) et de l’impact de sa vie, de ses alliances, de ses réussites et échecs ainsi que de sa mort sur ceux qui habitent dans et autour de Kattegat. 

Le premier plan de l’épisode nous montre le corps inerte de Lagertha, étendu paisiblement dans la neige, comme un précurseur ironique du chaos incontrôlable que cela va entraîner par la suite. On notera que le parallèle entre Lagertha et son fils, alors perdu en plein milieu de l’eau avec des personnes qu’il connait à peine (mais qui lui ont sauvé la vie), est aussi beau qu’émouvant à voir. 

Alors que tout le monde cherche à savoir qui a pu commettre l’irréparable, Michael Hirst n’oublie pas de nous présenter le côté irréel et énigmatique qui se colle à la série. En mettant l’accent sur les illusions visuelles de Hvitserk (Marco Ilsø), le showrunner fait comprendre au spectateur ainsi qu’à Ubbe que le surnaturel finit toujours par prendre une place prépondérante dans l’histoire.

 

photo, Katheryn WinnickUn visage qu'on regrettera de voir finalement

 

La série nous avait prédit que la mort de Ragnar (Travis Fimmel) était destinée à apporter le malheur (c’est le cas puisqu’on s’ennuie quand même énormément) et qu’un de ses fils allait tuer Lagertha. Ubbe qui cherche de son côté à comprendre ce qui a pu se passer se fait apporter une réponse par le voyant du village lui disant que le tueur de Lagertha "était Hivtserk et pourtant, ce n’était pas Hvitserk". Si Ubbe (Jordan Patrick Smith) pourrait le comprendre, pas sûr que Bjorn puisse tendre l’oreille aussi facilement. 

Par la force d’Odin, Bjorn (Alexander Ludwig) retourne pile à Kattegat à la toute fin de l’épisode. En plus des séparations tragiques et bouleversantes et du dernier hommage lancé à sa mère, Bjorn Côte-de-Fer et Ubbe devront (très) rapidement faire face à la perspective de la détérioration rapide de l’état mental de leur jeune frère, tout comme ils devront décider comment gérer la « participation » de Hvitserk au meurtre de Lagertha. 

Les quatre fils de Ragnar et Aslaug (Alyssa Sutherland) ont toujours eu une relation difficile avec Lagertha, et que ce soit par peur de Bjorn ou par respect pour son statut de guerrière au bouclier, Hvitserk et Ubbe se retirent généralement chaque fois qu'elle est impliquée. Ce dernier reconnaît d’ailleurs dans une petite tirade qu’elle a tué sa mère, mais que cela ne l’empêchera pas de veiller à ce qu’elle mérite un enterrement à la hauteur de sa réputation.

 

photo, Katheryn WinnickUne belle fin pour une mort pas (très) glorieuse

 

LES VALKYRIES AU VALHALLA

Qui dit mort d’un personnage, dit forcément cérémonie d’enterrement et hommage flambant. De toute l’histoire de la série, la célébration de la mort de Lagertha pour l’emmener au Valhalla est l’une des plus belles et des plus touchantes. Naturellement, Ubbe regrette d’avoir empêché Torvi (Georgia Hirst) d’avoir pu aider Lagertha au moment où elle en avait besoin, mais donne le ton en annonçant que "les funérailles de Lagertha doivent être les plus importantes de toutes dans la mémoire de notre peuple."  

Si le décès de Ragnar a modifié le paysage politique et spirituel de Vikings, la mort de Lagertha portera un coup sévère à une communauté nordique qui peine encore sévèrement à se remettre de la tyrannie d’Ivar qui a duré toute une saison. 

Ainsi que pour la cérémonie de Lagertha, Michael Hirst met les plats dans les grands et ne lésine pas sur les moyens. L'émotion évoquée dans la scène au cours de laquelle chaque femme de la pièce lève la main en tant que volontaire pour le sacrifice en dit long sur la reine de Kattegat et sur son importance en tant que modèle et figure héroïque.

 

photo, Georgia HirstSublime dans sa douleur

 

On ne sait pas vraiment s'il s'agit simplement de Torvi qui se laisse emporter par l'émotion du moment, mais lorsque la mère enceinte informe la foule qu’elle "souhaite se porter volontaire pour le sacrifice" c’est un petit haut-le-coeur qui nous prend avant de laisser place au soulagement. 

Les détails des funérailles de la belle guerrière au bouclier incarnent tout ce qui est, et tout ce qui fait Vikings. Tandis que la grande foule solennelle exhale son respect approprié que la mort de Lagertha mérite, les prêtres en robe et peinture faciale couplés avec les têtes de chevaux coupées nous rappellent que ce sont bien ces éléments surnaturels et mystiques qui rendent la religion nordique si irrésistible.

Alors que nous voyons lentement le corps sombrer lentement dans les profondeurs, flottant au milieu des Walkyries prêtes à l’accompagner au Valhalla, l’émouvant plan final aura réussi à nous faire verser une larme et à nous rappeler qu’à ses bonnes heures, Vikings est tout de même une excellente série.

 

photo, Alexander LudwigOn se rapproche doucement (mais sûrement) de la fin

 

Désormais une chose est sûre, et c’est bien Bjorn qui pour une fois dit une chose intelligente : "rien ne sera plus jamais pareil". Ragner et Lagertha sont enfin réunis parmi les dieux, et nous, spectateurs, sommes définitivement arrivés à la fin d’une époque. The Ice Maiden laisse l’entière place aux frères Lothbrok et à leurs épouses qui devront se charger de porter l’histoire à bout de bras. Michael Hirst doit encore nous livrer bon nombre de secrets au cours de ses prochains épisodes. 

Un épisode de Vikings chaque mercredi soir sur History Channel. 

 

affiche

commentaires lecteurs votre commentaire !

Maya
09/04/2020 à 19:35

CT trop bien !

Sia
20/01/2020 à 16:57

Très bel hommage à Lagherta.
J'ai chialé tout le long...

Petiteagitémilie
19/01/2020 à 03:04

Bien vu dAYO en voit les fans ????trop hâte de la suite faut sa saigne????

dAYO
17/01/2020 à 18:50

Erreur "était Hivtserk et pourtant, ce n’était pas Hvitserk"
Le voyant du village dit que c'est Ivar et pourtant pas Ivar

votre commentaire