Gravity Falls : pourquoi il faut (re)voir le Stranger Things de Disney+

Elliot Amor | 14 mai 2020 - MAJ : 22/05/2020 06:53
Elliot Amor | 14 mai 2020 - MAJ : 22/05/2020 06:53

Ça y est, Gravity Falls est enfin disponible sur une plateforme de streaming. La série de Alex Hirsch, diffusée entre 2012 et 2016 sur Disney Channel et Disney XD, peut être visionnée sur Disney+ pour notre plus grand plaisir. Entre conte horrifique et teen movie d'aventure, Souvenirs de Gravity Falls est une des meilleures séries de son temps, on vous dit pourquoi.

 photoBienvenue dans la Mystery Shack

 

SOUVIENS-TOI... L'ÉTÉ 2012

Tout commence par un jour comme un autre à Gravity Falls, Dipper Pines et sa sœur Mabel sont à bord d'un caddie de golf poursuivis par un gnome géant dans la forêt. Et cela n'a rien de si étrange, comparé aux aventures quotidiennes des jumeaux Pines durant l'été 2012. Leurs parents les ont envoyés passer trois mois chez leur oncle Stanford en Oregon, dans sa boutique appelée la "Cabane aux Mystères". Et au début, ils sont pas hyper chauds, imaginez que vos parents vous imposent de passer les grandes vacances chez votre oncle à Pouilly-en-Auxois. 

Mais peu à peu, les Mystery Twins vont finir par créer des liens avec les habitants de Gravity Falls et y trouver leur place. Ils vont surtout déterrer de nombreux secrets enfouis dans la ville et ses alentours. Car oui, Gravity Falls est comme qui dirait un nid à phénomènes paranormaux. Dipper est fasciné par ce qu'il découvre et Mabel, personnage incroyable, est heureuse de vivre des aventures avec son frère. Mais Luke & Leia Dipper et Mabel ne sont pas seuls, ils sont souvent accompagnés par Wendy et Soos, les chers employés de la Mystery Shack, Grenda et Candy, les amies de Mabel aussi tarées qu'elle.

 

photo"Vous êtes encore sortis sans vos masques ?"

 

À première vue, les épisodes de Gravity Falls semblent être indépendants les uns des autres, comme une sitcom. Et ce n'est bel et bien qu'une impression car tout ce que raconte la série va finir par se regrouper dans un final apocalyptique de quatre épisodes. Mais avant tout ça, Dipper tombe amoureux de Wendy et leur relation va devenir une des plus intéressantes, Mabel va rencontrer Waddles, un cochon, qui s'avère être son âme sœur. Les exemples sont nombreux, mais il est impossible de passer à côté de celui de l'oncle Stan qui, dès le premier épisode, révèle au spectateur qu'il cache quelque chose de très étrange sous la Mystery Shack.

En plus de nous présenter un bestiaire cryptozoologique très riche, la série va chercher ses références dans la littérature et le cinéma d'épouvante. Et on le rappelle, il s'agit d'une série Disney, c'est donc plutôt agréable de voir des références à des films d'horreur et à des œuvres de H.P. Lovecraft plutôt qu'à des comics Marvel. Bien sûr, la série sait cacher ça aux yeux des enfants tout en laissant les adultes profiter des allusions sexuelles et macabres. Ainsi, Gravity Falls ressemble plutôt à des séries de Cartoon Network comme Le Laboratoire de DexterAdventure TimeLe Monde incroyable de GumballOver the Garden Wall, etc ; et aussi aux travaux de Matt Groening (Les SimpsonFuturama) et Seth MacFarlane (Les Griffin).

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

commentaires

hinanonyme
16/05/2020 à 12:29

Pour ceux qui ont ailé Gravity Falls, je vous conseille Steven Universe du même genre

Kelso
15/05/2020 à 01:33

Elle était sur Netflix (en Belgique en tout cas) pas vérifié si elle y est encore.

Ness pas
14/05/2020 à 16:09

Ouuuuuuuii, trop bien.
Merci

lambdazero
14/05/2020 à 15:44

Re-re-regardée durant le confinement, quel bonheur, cette série ! C'est vous qui me l'aviez fait découvrir, encore merci !
Si vous avez des trucs à conseiller dans le même genre, je prends !

votre commentaire