Stranger Things : l'acteur qui incarne Will donne son avis sur l'homosexualité supposée de son personnage

La Rédaction | 13 juillet 2019 - MAJ : 13/07/2019 17:50
La Rédaction | 13 juillet 2019 - MAJ : 13/07/2019 17:50

À cause d'une réplique ambigüe, une des théories qui agite la toile ces derniers temps à propos de Stranger Things veut que Will soit homosexuel. Mais son interprète n'est pas aussi catégorique. Attention, (mini) spoilers droit devant.

C'est un moment clé de la saison 3 de Stranger Things (enfin, ça l'aurait été si ça avait été vraiment exploité, comme on l'explique dans notre critique de la saison) : lors de l'épisode 3, Will essaie désespérément de monter une partie de Donjons & Dragons avec Mike et Lucas. Sauf que cela capote complètement, car ses deux amis ne sont absolument pas dans l'ambiance, et ne pensent qu'à leurs petites amies Eleven et Maxine. Une dispute s'ensuit, au cours de laquelle Mike jette au visage de Will : "ce n'est pas de ma faute si tu n'aimes pas les filles".

 

photoLike tears... in the rain. Ah non mince.

 

Il faudrait vraiment être de mauvaise foi pour ne pas voir une grosse ambigüité dans cette réplique concernant la sexualité de Will, et si la saison 3 ne livre pas plus d'éléments que cela à ce sujet, il est vrai qu'il y a de quoi se poser des questions. Est-ce que Will est homosexuel ? C'est une question qui agite les fans en ce moment, et à laquelle l'acteur Noah Schnapp, qui incarne Will, apporte une belle réponse tout en finesse :

"C'est vraiment ouvert à interprétation. Pendant que tous les autres personnages grandissaient et avançaient, Will était dans le monde à l'envers, seul et sans intéraction avec ses amis ou avec le reste du monde. Il s'attendait à son retour à ce que tout redevienne comme avant, quand il était gosse, il voulait juste retourner dans le sous-sol jouer à Donjons & Dragons. Tous ses amis sortent et ont des copines, alors que lui veut traîner avec ses amis. Lorsque Mike dit cette réplique, c'est vraiment au public de l'interpréter. Pour ma part je vois simplement qu'il n'est pas prêt à grandir, et il ne veut pas passer à l'étape des romances et des rendez-vous. Il veut rester un gamin et jouer dans le sous-sol, comme avant."

Notre critique de la saison 3 de Stranger Things est disponible ici.

 

photo, Noah Schnapp

commentaires

labestDiva3
07/08/2019 à 17:17

cc moi je joue a msp et aussi je kiffe grave stranger things mais serieux laisser Will tranquille moi je le trouve grave beau et si il veut pas etre en couple pour l'instant c'est pas votre probleme en tout cas j'ai hate de la saison 4 askip elle sera tourner en automne alors d'ici la byyyyye les potos vener parler de stranger things sur msp!!!!

Joko
23/07/2019 à 11:01

@souleater34

Si on arrête de "tout sexualiser", alors faudra se plaindre de la romance entre Eleven et Mike, Joyce et Jim, Nancy et Jonathan, Lucas et Max, Dustin et sa copine lointaine, ou toutes ces scènes où maman Karen a envie de se taper le jeune Billy. La sexualité est là, c'est un moteur basique des scénarios, et si ça gêne ok, j'entends. Mais faut être gêné par la version hétéro et voir que la sexualité est PARTOUT

souleater34
23/07/2019 à 10:33

Ok, le sexe c'est la Vie, mais bon, à un moment, il faut arrêter de tout sexualiser. Marre de voir des LGBT partout dans les médias. Tout le monde s'en fout des coming-out!Qu'un(e) ami(e) soit gay ou lesbienne, qu'elle différence cela fait? N'est-il(elle) pas moins humain(e) pour cela?

Sébastien
16/07/2019 à 01:08

Oh non, pitié, ça recommence!

Lorian
15/07/2019 à 12:32

Je pense que l'acteur qui interpréte Will a tout dit dans son explication, le fait d'avoir subi le traumatisme de sa "possession" par l'entité de l'Upside Down et le fait d'y avoir été carrément piegé et tenter de revenir à une vie normale, à une enfance normale amène le personnage à vouloir revivre tout simplement les bons moments qu'il passait avec ses amis, qui sont désormais passé à autre chose... Ce qui est quand même assez vicieux, c'est d'avoir balancé sa supposé homosexualité (qui n'a rien à foutre là à mon sens) à travers une ligne de dialogue de Mike "It's no my fault if don't like girls...", voilà de quoi titiller les esprits de pas mal de monde en 2019 où tout est sujet à l'affirmation de la sexualité, alors que dans la contexte pur de la série, il s'agit simplement d'un passage de l'enfance à l'adolescence, mais certains vont quand même chercher à lire entre les lignes, y voir un double sens ... alors que ben non... et les scénaristes vont se servir de ça, pour éventuellement définir la sexualité du personnage...

alexor
14/07/2019 à 18:39

Effectivement on s'en contrefout ça devient super pénible de mettre en avant les préférences de chacun c'est privé et pas un coup de pub . Société de débile

docsavage
14/07/2019 à 15:27

c'est ça l'intrige de saison ????

M1pats
14/07/2019 à 09:43

Euhh... on s'en fout ?

Hank Hulé
14/07/2019 à 09:26

Comment dire : on s'en bat les steaks !

Ten
14/07/2019 à 03:41

Je ne sais pas comment l'interpréter mais de toute façon ça nous intéresse pas vraiment de savoir s'il est lgbt ou hetero.
Pour moi il a pas eu d'enfence et veut tout simplement rattraper le temps perdu avec ses amis.

Plus

votre commentaire