Why Women Kill : face à Profilage de TF1, la série M6 démarre très fort

Camille Vignes | 27 mars 2020
Camille Vignes | 27 mars 2020

Côté audiences, Why Women Kill sur M6 et Profilage sur TF1 ont fait une très belle soirée.

Après un début d'année plus ou moins compliqué pour les séries françaises TF1, la chaîne s'est finalement issée sur la première marche du podium des audiences de ce jeudi 26 mars grâce à sa série policière Profilage. Porté par Philippe Bas depuis sa troisième saison (2011), la série a ajouté un nouveau membre à son casting principal pour sa dixième (celle de cette année) : la chanteuse Shy'm

Même si la saison s'en sort très bien côté audiences depuis son lancement le 12 mars dernier, voguant toujours avec plus 5,5 millions de téléspectateurs à son bord pour les épisodes inédits (5,5 millions pour le 12 mars, 5,87 le 19 et 5,62 ce jeudi 26, soit 23,8, 21,9 et 20,4% des parts d'audiences), la série va malheureusement être mise en pause pour un bon bout de temps. En conséquence de la crise sanitaire et de ses répercussions sur les productions cinématographiques et télévisuelles, Profilage sera remplacée par les films de La 7e Compagnie les jeudis soir (jusqu'à nouvel ordre).

 

photo, Shy'm, Philippe BasQuand profilage s'arrête

 

Face à ce gros carton signé TF1, M6 a tout de même réussi à tirer son épingle du jeu avec la distribution d'une nouvelle série américaine : Why Women Kill. Huit ans après avoir dit au revoir à la banlieue faussement proprette de Fairview et aux Desperate Housewives, il faut croire que le public n'a toujours pas fini de se délecter de l'ennui de femmes au foyer puisque, sur ce thème, la nouvelle série de Marc Cherry (il a fait Devious Maids entre temps) a rassemblé près de 4,5 millions de téléspectateurs pour sa soirée de lancement. 

Le premier épisode a convaincu 4,52 millions de curieux tandis que le second en décompte 4,47 millions - soit 17,2 % de l'ensemble du public et 32,4 % des ménagères de moins de cinquante ans (le coeur de cible de la série). 

 

photo, Lucy LiuUne petite valse du succès ? 

 

Pour se faire une place (et se maintenir) dans le coeur du public, Why Women Kill peut évidemment compter sur sa très grande ressemblance avec Desperate Housewives (décrépitude de couples dans des banlieues chic, secrets, histoires de tromperies et d'adultères, criminalité latente...), mais la série ne se contente pas de rejouer les drames de Wisteria Lane. 

Tinté d'un humour grinçant et d'une mise en scène colorée, le rythme de la série, différent de la création culte de Marc Cherry, a également dû peser dans la balance. Exit l'époque unique et les saisons multiples ; pensée comme une anthologie, l'histoire de ces trois femmes se déroulant à trois époques différentes se terminera avec son dixième épisode. 

Le confinement et l'arrêt de Profilage aidant, à voir si la série réussira à se maintenir aussi dans les semaines à venir. 

 

photo, Lucy LiuLucy Liu porte bien le crime 

commentaires

Hank Hulé
27/03/2020 à 17:13

"Mémé, sors pas dehors, j'ai retrouvé ton télé Z !"

votre commentaire