Après Le Bureau des légendes, Mathieu Kassovitz veut réaliser une série sur le sexe

Mathieu Jaborska | 6 avril 2020
Mathieu Jaborska | 6 avril 2020

Mathieu Kassovitz est connu pour son franc parler, alors quand il annonce une série très ambitieuse, il ne le fait pas à moitié.

Le comédien ou réalisateur est souvent cité dans la presse, et ce n'est pas toujours pour les bonnes raisons. Alors que son commentaire sur l'affaire Polanski vient à peine de finir de remuer un couteau dans une plaie commencant à s'infecter, il est pourtant au coeur de l'actualité cinématographique française.

Le Chant du loup vient de prouver que les films à suspense mainstream avait encore de sacrés restes, et Le Bureau des légendes revient en ce moment pour une saison 5 déjà très attendue. Dans les deux cas, Kassovitz a un rôle capital.

 

photo, Mathieu KassovitzMirroir, ô miroir...

 

Heureusement, la promotion de cette dernière série très appréciée bat son plein, et l'acteur est surtout occupé à parler de ses projets à venir. Dans un entretien au JDD, il est par exemple revenu concrètement sur sa participation. Plus que simple membre du casting, il aurait également donné un coup de main à la réalisation.

« Je n'ai pas réalisé d'épisodes en entier, mais j'ai donné des coups de main sur certains. Comme je m'ennuie très vite entre les plans et que je maudis les metteurs en scène qui mettent des plombes à préparer la scène à venir, j'ai dit à la production : "Laissez-moi gérer les choses sur place, ça ira beaucoup plus vite. Et profitez-en pour envoyer vos réalisateurs sur d'autres trucs !". On m'a écouté et ça a facilité la vie à tout le monde. L'avantage, dans une série, c'est que, contrairement au cinéma, on n'a pas le temps de pleurer sur son sort : il faut être efficace tout de suite, et j'aime ça. »

 

Photo Mathieu Kassovitz"On fait un brainstorming, puis je te call asap ?"

 

Il sait de quoi il parle : son expérience hollywoodienne cauchemardesque, ayant accouché du douloureux Babylon A.D., lui a appris qu'un tournage pouvait très vite déraper s'il était mal encadré. Fort d'une carrière mine de rien très riche, le comédien n'a donc pas hésité à mettre la main à la pâte. Kassovitz n'aime pas être inactif, et il l'a prouvé une deuxième fois en évoquant une série qui lui tient à coeur, une série ayant pour sujet le sexe, sans tabou.

"Comme on n'est jamais mieux servi que par soi-même, je me suis attelé à mon propre projet de série. Je tiens un truc très fort, qui donnera un coup de pied, salutaire en ce moment, dans les couilles de beaucoup de monde : une série ethnologique sur le sexe.

 

photo, François Civil, Mathieu Kassovitz, Omar SyDream team

 

Vous avez déjà vu des obèses ou des handicapés faire vraiment l’amour au cinéma ? C’est la chose la plus naturelle du monde, mais c’est celle qu’on cache le plus aux autres par peur d’être jugé. Je veux montrer comment les gens s’habillent le jour et jouissent la nuit. Vu le sujet, j’ai de quoi tenir 30 saisons !

Le projet, presenté tel quel, est assurément ambitieux. Reste à voir quelle chaîne osera se lancer dans la production d'une oeuvre aussi sulfureuse. Le succès d'estime du Love de Gaspar Noé, ayant également constitué un beau - pour reprendre sa verve élégante - coup de pied dans les couilles à une industrie forcément très gênée par ce genre de sujets, a peut-être un peu changé les choses. Le culte naissant autour de séries américaines qui s'emparent frontalement des problématiques de sexe chez les jeunes, comme Euphoria ou Sex Education, pourraient également aider.

En attendant, Le Bureau des légendes revient dès ce 6 avril sur Canal+ avec sa saison 5.

 

Affiche

commentaires

The Moon
08/04/2020 à 02:23

Kassovitz écrit généralement des films pour dénoncer quelque chose sauf quand il s'agit d'une commande.
J'adore La Haine mais son meilleur film reste l'Ordre et la Moral.
C'est d'une intensité rare surtout en France.
Une série sur le sexe?! Mouai je suis pas convaincu attendons le pitch final ca peut-être original par contre si c'est plat avec une histoire de cul, je vais être obligé de sortir mon nez rouge et de dire "une série sur le sexe? Je m'en branle..."

Babar77
07/04/2020 à 10:48

Je me suis gouré de news.
J'ai donc rectifié et posté dans la bonne news
Désolé

Babar77
07/04/2020 à 10:39

Réalisateur inutile et films creux qui tournent en rond. Franchement, hormis sa recherche artificielle de coolitude,de réplique culte, de bande originale tendance bar lounge intello branché parisien et d'esthétique pastiche vintage il a quoi à proposer ce type?
Ses films sont-ils intéressants niveau histoire? Scénario?
Ce qui m'a gêné dans son dernier film par ailleurs c'est le traitement de Polanski.
Présenté comme un perso cool et fêtard avec virée en bagnole de luxe sur genre sex, drugs and rock'n roll.
Et la gamine qu'il a droguée pour abuser d'elle sexuellement on en parle de la gamine???
On nous présente des gens soit disant cools en les mettant en scène dans des scènes avantageuses (la virée en bagnole sur une chanson de Deep Purple) en omettant d'évoquer leur pédophilie.
Certains me traiteront de puritain ou je ne sais quoi mais si le type s'était appelé René, qu'il avait été vendeur dans une épicerie locale est-ce qu'ils l'auraient défendu avec le même zèle qu'ils témoignent à Polanski.
Comme si le succès donnait tous les droits!!!
N'oublions pas non plus que dans l'affaire Weinstein il est apparu que Tarantino était au courant. ça ne l'a pas empêché de rester silencieux... Sans doutes concentré à rechercher des répliques cultes pour alimenter les spéculations pseudo artistiques de certains qui le tiennent pour une idole...

Caroline
07/04/2020 à 08:30

Faire la petite ou la grosse commission, c'est naturel aussi. Et donc il faut aussi en faire une série parce que d'habitude on ne nous le montre pas ??? Pathétiques les "artistes" français...

John
06/04/2020 à 22:52

Cette idée , il l'a eu avant ou après avoir fumé?

Babar77
06/04/2020 à 18:15

Nullissime et propagandiste. Encore une série au service du prêt à penser.

Kassos, vite
06/04/2020 à 18:05

Pourquoi pas avec une bonne histoire à la clé... Et "donner des coups de main" s'appelle du travail au noir Mathieu.

McCoy
06/04/2020 à 17:38

Magnifique... la raison de sa serie est juste du voyeurisme ????

votre commentaire