Star Wars : Underworld - la série avortée de George Lucas était pharaonique, d'après un scénariste

Marion Barlet | 25 mai 2020
Marion Barlet | 25 mai 2020

Star Wars : Underworld appartient aux limbes des projets avortés par Lucasfilm/Disney mais le scénariste Ronald D. Moore revient sur l'expérience folle de sa création.

L'univers Star Wars bat son plein et n'a pas fini de s'étendre. Malgré la déception de beaucoup de fans après L'Ascension de Skywalker (et de Disney niveau business), les sabres lasers et la galaxie Jedi sont loin d'être morts, notamment sur le petit écran. La série The Mandalorian se positionne en tête de proue de l'imaginaire étoilé, avec un succès monstre sur la plateforme Mickey. La série sur Obi-Wan s'est remise au boulot après quelques problèmes et l'avenir de la franchise se dessine surtout chez Disney+ - même si un film a été officialisé avec Taika Waititi à la réalisation.

Beaucoup d'œuvres fleurissent chez Lucasfilm/Disney, mais plusieurs projets ont rejoint le cimetière ces dernières années. La vision de Phil Lord et Chris Miller sur Solo : A Star Wars Story est finalement passée à la trappe au profit de Ron Howard, le spin-off sur Boba Fett a été mis au placard, des jeux vidéos comme Star Wars 1313 ont été stoppés. Et bien sûr, couteau dans le cœur des fans de George Lucas : la série Star Wars : Underworld n'a jamais vu le jour.

 

photoThe Mandalorian : c'est le feu chez Disney+

 

Le papa de Star Wars était aux manettes de ce projet pharaonique, qu'il présentait comme une grande aventure drôle, trépidante, avec un côté soap opera assumé, et centrée sur de nouveaux personnages. Le projet devait se situer dans l'univers des films et se dérouler entre les épisodes III (La Revanche des Sith) et IV (Un nouvel espoir), notamment dans les bas-fonds de Coruscant.

Une vidéo de Star Wars : Underworld a fait saliver les amateurs de l'univers, avec par exemple une grosse influence de Blade Runner. Malheureusement, Rick McCallum et Lucas ont dû renoncer à ce petit bijou, annoncé à la Star Wars Celebration de 2005, teasé pendant des années, puis finalement repoussé et enterré. Le rachat par Disney en 2012 n'a pas aidé à l'émergence de cette série, qui aurait dû coûter un bras (et possiblement deux reins).

En plus d'une ambition esthétique immense, George Lucas avait embauché des scénaristes à la pelle dès 2004 pour construire cet univers inédit, imbriqué dans la saga mais pensé comme révolutionnaire. Ronald D. Moore (Battlestar Galactica) est l'un d'eux et il s'est confié sur le projet lors d'une interview pour Collider Connected.

 

SW UnderworldPetit aperçu de Star Wars : Underworld

 

« J'étais l'un des nombreux scénaristes internationaux qu'ils avaient réunis... nous nous réunissions au ranch Skywalker une fois toutes les six à huit semaines, quelque chose comme ça. (...) Nous avons écrit, je dirais, une quarantaine de scénarios... 48 scénarios, quelque chose comme ça... En théorie, George voulait écrire tous les scénarios, les travailler, puis se lancer et trouver comment les produire. Il voulait que ce soit à la pointe de la technologie avec des images de synthèse et des décors virtuels, etc.

C'était un tout nouveau projet qu'il voulait accomplir. Et ce qui s'est passé, c'est que nous avons écrit les scénarios et George a dit : 'OK, ça suffit pour l'instant, je vous rappellerai. Il faut que j'examine tout ce qui concerne la production'. Et puis le temps a passé et un an après, il a vendu Lucasfilm à Disney. »

 

photo George LucasGeorge Lucas fait de la place entre La Revanche des Sith et Un nouvel espoir

 

Moore parle de la carte blanche laissée à toutes les plumes, ce qui laissait rêver d'une série aux dimensions extraordinaires :

« Je ne connais personne d'autre que Lucas qui pourrait vraiment s'en charger... À l'époque, George a juste dit, 'Écrivez des scénarios aussi denses que vous voulez, et on verra plus tard pour les reprendre'. Donc, nous n'avions pas vraiment de contraintes [budgétaires]. Nous étions tous des scénaristes expérimentés (...), et on a tous un peu fait ce qui était théoriquement possible avec un budget de production. Mais on se disait aussi : 'Pour ce passage, ok, prenons-le au mot, et faisons juste en sorte que ce soit dingue et énorme'. Il y avait beaucoup d'action, beaucoup de décors, des décors colossaux. C'était bien plus énorme que ce qu'on ferait normalement dans une série TV. »

 

Présentée par George Lucas comme une série sous forte inspiration de film noir, Star Wars : Underworld était un projet toutefois un peu flou pour les scénaristes, qui n'avaient pas toujours la vision globale de l'histoire :

« Je pense qu'il y avait un grand fil rouge narratif. C'était une longue histoire avec des événements épisodiques. Des événements se produisaient dans un épisode ou un autre, et il y avait en partie ce côté épisodique. Mais il s'agissait de raconter une intrigue plus vaste, par rapport à l'histoire de ces personnages dans ce contexte. »

 

photo, Anthony Daniels, Mark HamillLa série : un vrai nouvel espoir pour les fans de la saga

 

Ronald D. Moore a été choisi par Lucas pour ses compétences en tant que scénariste habitué à la science-fiction et au space opera, sur des œuvres comme Star Trek : La Nouvelle Génération, Deep Space Nine, Voyager et bien sûr la version moderne de Battlestar Galactica qu'il a chapeautée. Actuellement, il mène les séries Outlander, et For All Mankind pour Apple TV+. Bref, un CV bien charnu comme on les aime.

Ce retour des souvenirs attachés au projet d'Underworld pourrait éveiller des ambitions chez Disney. Vu la force de la nostalgie et le recyclage des idées de l'univers étendu, rien n'est impossible.

En attendant, vous pouvez retrouver notre classement Star Wars de toute la saga, du pire au meilleur.

 

SW Underworld

commentaires

Jonthebe
25/05/2020 à 21:44

"drôle, trépidante, avec un côté soap opéra assumé" On l'a peut-être échappé belle !

Numberz
25/05/2020 à 21:41

Du coup la version Tremorrow semblait, par certains aspects notamment sur corruscent, rentrer en résonance avec feu la série.

votre commentaire