The Shield : racisme, sexisme... retour sur une série en avance sur son temps

Marion Barlet | 8 juin 2020 - MAJ : 08/06/2020 11:36
Marion Barlet | 8 juin 2020 - MAJ : 08/06/2020 11:36

The Shield est considérée comme l'une des meilleures séries de tous les temps, et s'est payée le luxe d'être en avance sur les questions sociétales.

Les Etats-Unis sont dans l'oeil du cyclone depuis la mort de George Floyd, qui a ébranlé un pays aux prises avec la violence et les injustices policières. Le traitement des individus noirs soulève de nombreuses questions, sur leur mise à l'écart de la société et leur représentation dans les médias et les arts, dont le cinéma et les séries.

Près de deux décennies après son lancement, The Shield semble plus pertinente que jamais, avec son histoire de flics ripoux et corrompus qui interviennent dans le quartier fictif et malfamé de Farmington, à Los Angeles. L'inspecteur de police Vic Mackey, incarné par Michael Chiklis, utilise des méthodes peu conventionnelles pour combattre le crime, méthodes d'une efficacité redoutable, qui poussent à s'interroger sur l'ordre et la loi.

Son approche du genre policier, ses scénarios à rebrousse-poil, ses personnages iconiques ont participé à donner un statut culte à cette série. Créée par Shawn Ryan, elle a été diffusée sur la chaîne FX, qui n'avait pas d'énormes moyens à l'époque. Liant pragmatisme et volonté esthétique, les épisodes ont été filmés sur le mode documentaire (16 mm, caméra à l'épaule, décors réels...).

 

photo, Michael Chiklis, Walton GogginsRéalisme 1.0

 

Le chef opérateur Rohn Schmidt est revenu sur les conditions de tournage avec Le Point Pop, afin de raconter quelques moments clefs de la série. L'équipe a réalisé de nombreuses scènes dans les quartiers difficiles de Los Angeles, ce revers du miroir qu'on ne montre pas aux touristes. Obligée de collaborer avec les gangs, provoquant des situations fictives si réalistes que la population croyait parfois qu'elles étaient vraies, la production n'a pas été de tout repos.

Mais une chose est sûre : les sept saisons ont montré le vrai visage de cette Amérique, sans concession.

"L'équipe de la série penchait en majorité à gauche, mais nous voulions avant tout exposer de la façon la plus neutre possible comment la loi est appliquée en Amérique. Plus que visionnaire, je dirais que The Shield était surtout une série ancrée dans le début des années 2000, dans la mesure où elle montre tout ce que les flics pouvaient faire à l'époque sans être vus."

 

photo, Michael ChiklisMichael Chiklis fait le deuil de la morale

 

Le principe réaliste impliquait de se rendre au coeur des zones sensibles de la ville, où règne la violence, les différents trafics et où le vivre-ensemble possède ses propres règles. Le journaliste a demandé si l'équipe a pu se sentir en danger dans les quartiers où elle filmait.

"Sur les sept saisons, on ne s'est senti vraiment menacé que très peu de fois, désolé de vous décevoir ! On n'allait pas au boulot en portant un gilet pare-balles en tout cas ! Mais nous étions clairement la première série à tourner plusieurs scènes dans des quartiers comme Boyle Heights ou Highland Park, où les résidents n'avaient jamais vu passer d'équipe de tournage.

On a filmé qu'une seule fois à Compton, en saison 3 ou 4, et nous n'y sommes pas retournés. Nos repéreurs n'avaient probablement pas assez bien négocié avec les gangs, ce jour-là. On était pourtant en équipe vraiment réduite, c'était pour filmer une scène où Vic et ses gars descendent une allée avant d'interpeller un suspect.

 

photo, Catherine Dent, Jay Karnes, Michael JaceLa jolie plage de L.A. c'est par où svp ?

 

Je les suivais avec l'opérateur caméra et à travers la vitre d'une maison qu'on longeait, j'ai pu voir deux fillettes qui, en voyant passer les acteurs avec leurs flingues, ont cru à une vraie descente de police. J'ai vu la grande sœur se jeter sur sa petite sœur pour la protéger en faisant écran : elle a vraiment cru qu'une fusillade allait éclater, parce que c'est ce que vivent ces gosses au quotidien. Ça m'a brisé le cœur."

Dans ces quartiers, on le sait, la guerre des gangs fait parfois rage. La production a dû se plier aux règles et négocier avec les chefs de ces gangs pour tourner sans encombre.

"Il fallait effectivement parlementer plusieurs jours à l'avance avec les gangs pour qu'ils nous laissent tranquilles, mais la vraie contrepartie était d'accepter que certains d'entre eux fassent de la figuration dans la série. Dans tous les plans où vous voyez des gangs, les plus tatoués à l'arrière-plan sont de vrais membres, mais vous savez, dans le réel, ils sont presque des gens comme vous et moi.

 

photoTous égaux 6 pieds sous terre

 

Je ne crois pas [qu'une telle série serait possible aujourd'hui]. Dans The Shield, on a montré le racisme, la violence contre les femmes, le sexisme, les comportements déplacés, les mots racistes dans la bouche de certains flics… Mais sans en faire un agenda politique. Tout cela était justifié parce que nos personnages étaient ainsi, il n'était pas question pour Shawn Ryan d'édulcorer la réalité."

Vous pouvez retrouver The Shield dans notre dossier des 10 séries cultes disponibles sur Amazon Prime.

 

photo, Michael Chiklis, Catherine DentLa fine équipe

commentaires

RobinDesBois
09/06/2020 à 23:19

La meilleure série de tous les temps à mon sens. Et effectivement on est pas près de revoir quelque chose d'aussi bien écrit, réalisé et joué (mention spéciale à Walton Goggins).

Yobiwan
08/06/2020 à 23:23

d’ailleurs on aura les bluray quand en france :/

flow 45
08/06/2020 à 23:21

Une série génial un vrai chef d'oeuvre qui me donne envie de la regarder a nouveau !

Geoffrey Crété - Rédaction
08/06/2020 à 20:19

@Olivier637

Tout à fait, on a bien mis le lien pour que chacun y aille, c'est passionnant !

Olivier637
08/06/2020 à 19:56

L’interview sur le point est vraiment à lire en entier

Flash
08/06/2020 à 18:20

Sans doute la série que je préfère, une vraie claque.

Luludo22
08/06/2020 à 17:20

Chef d oeuvre tout simplement... pas vu une série aussi marquante et pourtant j en ai vu.... pour moi la plus grande

real
08/06/2020 à 15:17

Série opératique. Et parfaitement complémentaire à The Wire, plus documentaire. Chef d'oeuvre.

Yop
08/06/2020 à 14:20

The série avec Breaking Bad.

Jojo
08/06/2020 à 13:53

L'une des meilleures séries policières de tous les temps à côté de The Wire !!!

Les thèmes abordés dans la série étaient d'actualité et donnaient beaucoup d'authenticité !

Et c'est aussi l'une des meilleures conclusions de série que j'ai vu !

Plus

votre commentaire