Matrix sur Netflix : Lilly Wachowski confirme l'une des grandes théories sur la trilogie

Mathias Penguilly | 5 août 2020 - MAJ : 06/08/2020 09:28
Mathias Penguilly | 5 août 2020 - MAJ : 06/08/2020 09:28

Difficile de détacher le film culte de ses réalisatrices et de leur incroyable parcours de vie. L'une d'elles pense justement que Matrix est éminemment queer.

Alors que Lana Wachowski travaille sur la suite de la légendaire saga, sa sœur, Lilly a choisi de prendre ses distances avec l'industrie hollywoodienne qu'elle accuse d'oppression, d'exploitation et de détournement du processus créatif. À la place, elle s'est tournée vers un cinéma plus indépendant, en produisant notamment la série LGBT+ Work in Progress avec Abby McEnany. Presque disparue des radars, elle est une voix importante pour la communauté transgenre, et maintient que Matrix est un film queer et trans tout particulièrement.

L'intrigue du célèbre film a eu une influence culte, aussi bien sur le cinéma de science-fiction que la pop culture en général. Pour un film vieux de 20 ans, les effets spéciaux ne sont pas trop démodés et la pilule rouge est une référence culturelle partagée dans le monde entier. Pour Lilly Wachowski, c'est plus que ça encore : c'est le fruit d'une identité longtemps refoulée et broyée par la machine hollywoodienne.

 

Keanu ReevesComme Neo, Lilly Wacho refuse d'être muselée

 

Au cours d'un entretien avec Netflix, la cinéaste est revenue sur la manière dont son film est aujourd'hui considéré comme un film queer, une allégorie du combat trans :

"Je suis reconnaissante de pouvoir jeter une corde [aux personnes trans] dans leur parcours... Je suis heureuse qu'il ait été révélé que [cette allégorie trans] était l'intention originelle. A l'époque, le monde n'était pas encore prêt pour cela, enfin du moins, le monde de l'entreprise n'était pas prêt.

Quand on fait des films, cette forme d'art public, peu importe l'art que vous libérez dans l'univers, je pense qu'il y a un processus de lâcher-prise, parce qu'il entre dans un débat public. J'aime l'idée que nous, en tant que public, on peut interagir avec une forme artistique de manière évolutive, non linéaire, qu'on peut toujours parler de certaines choses d'une nouvelle manière, à la lumière [de nouveaux événements]."

 

photo, Hugo WeavingDysphorie

 

Elle a ensuite raconté une anecdote qui aurait pu rendre le film plus objectivement queer si le scénario original avait été adapté directement :

"Tout le truc de la Matrice, c'était mené par un désir de transformation, mais ça venait d'un point de vue de personne refoulée. On avait le personnage de Switch (Belinda McClory) qui était un homme dans le vrai monde et une femme dans la Matrice, et vous savez, ces deux versions reflètent le stade de notre esprit à ce moment-là."

 

photo, Keanu ReevesLe miracle de l'Art selon Lilly Wachowski : chacun peut se réapproprier l'histoire.

 

Ce n'est pas la première fois que Lilly Wachowski et sa sœur évoquent la façon dont certains perçoivent aujourd'hui le film comme une allégorie de la dysphorie de genre, mais c'est la première fois que l'une d'elles le présente comme l'intention originelle du film. Certains estimaient depuis longtemps que la phrase culte selon laquelle "le monde est une prison pour l'esprit" de Neo était fortement symbolique de la dysphorie, de même que la double-vie que mène Neo, informaticien honnête le jour et pirate informatique la nuit.

Pour l'instant, Lilly Wachowski ne semble pas avoir de projet cinématographique dans les tuyaux (ou du moins rien d'officiel). Sa sœur en revanche, travaille déjà sur The Matrix 4, dont la sortie française est pour l'instant fixée à mars 2022 - il devait sortir en mai 2021 mais a été décalé.

 

Affiche

commentaires

Flo
09/08/2020 à 17:30

Namor blond dans les comics... Où ça ? Par contre, avec de faux airs Asiatiques, plutôt oui.
Voilà ce que c'est d'écrire sans connaître...

Propagande
09/08/2020 à 08:45

Les films des Wachowski sont excellents et la seule chose qui était gênante à chaque fois dans leurs scénarios étaient le fait d'inclure des homosexuels ou autre figures malsaines... essayez de faire de la propagande dans des films pour changer la mentalité des gens cela ne marchera pas avec tout le monde, le malsain restera toujours malsain, on prut mentir zux gens, à nous même mais pas à notre créateur

ph11
08/08/2020 à 07:21

Etant donné que l'idéologie trans/queer possède quelques similarités avec les principes de la gnose, (d'être prisonnier de son corps, de la matière, d'un monde qui n'est pas le notre) il n'est pas étonnant que la gnose ait quelques sens pour eux.

2020
08/08/2020 à 05:43

2020. Et ça blablatte toujours sur la taille et la couleur du tiche. Il faut des grands discours, il faut sauver le soldats Ryan, les politiques devraient ceci, la société devrait cela, les droitiers, les gauchers, les marcheurs debout, et blah et blah....Alors qu’il suffit d’être un peu moins con.
D’ailleurs un con c’est un sexe. Le haut le bas ça n’a pas de sens tout dépend de quel galaxie tu arrives. le haut des bas, bas des hauts. Juste être un peu moins stupide. La couleur n’est que melatonine et partir du principe que chacun fait ce qu’il ou qu’elle - en étant elle, il, ou pas -veux de sa bite, de son con. Abordez autrui autrement que par le prisme de sa sexualité ou de son origine c’est le ba-ba ! Commencez par vous même et le reste suivra

Rorov94
07/08/2020 à 01:49

Et bien moi,je pense que ce qui fait la beauté de ce monde c'est qu'il y a plusieurs races justement!
Et la génétique,j'm'en br....!

Henry C.
06/08/2020 à 23:42

@ Rorov94
Tu confonds « vieille école » et racisme !!!
Les mots ont un sens, il faut les employer à bon escient car il n’y a pas plusieurs race mais UNE seule.
A bon entendeur...

Rorov94
06/08/2020 à 23:26

Et je suis de la vieille école,venez pas me faire ch... avec le mot «race» et sa définition!

Rorov94
06/08/2020 à 23:24

@flo
NAMOR Métisse!?
Alors oui,le métissage est un mélange de 2 races(autrichien/suédois;japonais/ivoirien...)no problèmo,bien au contraire.
Mais si l'on fait un NAMOR copié collé avec le comics:
Blanc,yeux bleus,blond,extrémiste,nationaliste..adepte de la préférence nationale(océanographique). je vous cache pas qu'il faudra un/une réal avec une grosse paires de corones pour mettre ça en image et le rendre glamour!
En même temps,pourquoi pas,ça changerai du politiquement correct gaucho qui pollue nos intellects...

Flo
06/08/2020 à 17:06

Raté, Namor est déjà métissé, hybride d'humain et d'atlante comme Arthur... Sauf que les atlantes de Marvel, eux, sont bleus - mais Namor a de toute manière des traits peu caucasiens. Un des rares personnages de Comics qui ne soit pas complétement façonné selon le même modèle neutre de héros blanc aux traits réguliers... dans un Monde qui est tout sauf "neutre".
Putasserie principalement chez les pleurnicheurs autistes du Net, qui ont soifs de combats idéologiques pour trouver un sens à leur vie.
Ce qui est tout de même mieux que d'aller castagner des innocents dans la rue.
Un peu de moqueries et ça passe. :-)

Rorov94
06/08/2020 à 15:57

Je ne pense pas que cela fait avancer les choses si un trans passe son message trans,les blm fassent des films blm...
Depuis un moment,chacun se revendique dans son gros blockbuster:WONDER WOMAN,BLACK PANTHER,MATRIX...bref,ça va durer qu'un temps!n'importe quel pilier de comptoir ou sociologue vous le dira:
Tout cela va nous séparer,faire du clivage durable.
La réel avancé sera quand un réal afro-américain fera un biopic élogieux sur Elvis ou les Beatles,quand une réal trans fera un film sur une personne vertueuse,catho,hétéro...bref quand le sujet primera sur les considérations perso.
Je pense que le cas de NAMOR pour Marvel sera intéressant:
Qui pour le réaliser?on fait comme AQUAMAN et on métisse le personnage?on garde le perso tel quel,caucasien,blond,blanc au yeux bleus soutenant la préférence océanographique?
On fait de lui un héro réac mais glamour(ce qu'il est),sans être badass comme son comparse de chez DC?
Quel metteur en scène couillu pour ce futur blockbuster:BIGELOW,EASTWOOD,...Vous l'avez compris,de nos jours les choix artistiques ne prédominent plus,c'est juste une équation de putasserie.

Plus

votre commentaire