Titans : que vaut vraiment la série super-héroïque de DC comics qui débarque sur Netflix ?

Prescilia Correnti | 11 janvier 2019
Prescilia Correnti | 11 janvier 2019
photo, Brenton Thwaites
500

Titans c’est le nouveau pari de DC. Une série 100% DC diffusée aux Etats-Unis sur la chaîne exclusive DC Comics et par Netflix à l'international. Verdict. 

Après des échecs chaotiques au cinéma (Suicide Squad), DC s’est récemment tourné vers une nouvelle plateforme d’avenir : le streaming. Lancé en mode Netflix, le studio a donc décidé il y a peu de créer sa propre plateforme de SVoD. Laquelle contient des séries exclusives comme Titans, prochainement la Doom Patrol, Harley Queen ou encore Swamp Thing, des comics et bien d’autres trucs.

Sauf que nous on se demandait bien comment on pouvait la visionner cette série ? C’était sans compter sur le géant du marché, Netflix qui s’est approprié les droits de diffusion. La troupe de Titans débarque donc sur Netflix, pour le meilleur et le pour le pire. Est-ce qu’il faut pour autant succomber ? 

ATTENTION MINI-SPOILERS !

 

 

LES (NOUVEAUX) TITANS

Avant de devenir une série, Titans c’est bien évidemment une série de comics. Composé originellement de Robin, Kid Flash et Aqualad, le groupe a peu à peu évolué et agrandi sa troupe au fil des aventures. En passant par l’apparition de Wonder Girl, Lilith, Hawk et Dove ou encore le départ temporaire de Robin, les jeunes Titans ont connu de nombreuses réécritures. 

Sous la plume de Marv Wolfman et George Pérez, les New Teen Titans introduisent une nouvelle équipe d’adolescents super-héros, légitimée par la présence des anciens membres tels que Robin, Wonder Girl et Kid Flash. L'équipe est ensuite complétée par Changelin (l’ancien Beast Boy, désormais membre de la Doom Patrol), Cyborg, Starfire, et la sombre Raven. Laquelle incite le groupe à se réunir afin de combattre son père démoniaque, Trigon. 

Afin de toucher un public plus large mais tout en restant plus sérieux et mature qu’une série CW, DC a donc décidé d’entamer une petite réécriture autour de sa série Titans. Mise en scène par Greg Berlanti, Akiva Goldsman et surtout Geoff Johns, Titans regroupe le destin des perdus et isolés Robin (Brenton Thwaites), Raven (Teagan Croft), Starfire (Anna Diop) et Beast Boy (Ryan Potter).

 

photo, Anna DiopLes Titans, une famille d'adoption avant tout

 

CRISES IDENTITAIRES

Titans c’est la réunion de quatre acteurs talentueux, campant quatre personnes toutes aussi perdues et seules les unes que les autres. Elles sont en quête de réponses, en quête de leur identité. En premier lieu, il y a Rachel. Une jeune adolescente terrifiée par "la force obscure" qui se niche à l’intérieur d’elle et contre laquelle elle tente de lutter au quotidien. Oscillant entre le bien et le mal, Raven est une adolescente toujours tourmentée et sans attache. A ce jeu-là, Teagan Croft offre une prestation assez époustouflante, épousant à merveille la dualité Raven/Rachel. 

Ensuite, il y a Dick Grayson (Brenton Thwaites) plus connu sous le nom de Robin, l’ancien sideckick de Batman qui a décidé de quitter la ville de Gotham afin de réprimer ses pulsions brutales et meurtrières. Trop impulsif, trop violent, trop loin du Robin que l’on connaît habituellement. A la manière de Christopher Nolan et autres contes macabres, DC a choisi d’opter pour un Robin bien sombre voire trop par moment, mais qui offre une vraie bouffée de fraîcheur. D’autant plus lors de l’épisode final du show qui se révèle être une pépite d’écriture et de mise en scène qui ravira tous les fans de Batman.

 

photo"The Flying Grayson"

 

De son côté, Anna Diop n’est pas en reste non plus. Longtemps critiquée pour sa coupe de cheveux trop flashy et son look beaucoup trop… provocateur, l'interprète de Starfire se prenait déjà des revers de manches alors qu'on ne l'avait même pas vu à l'oeuvre. Pourtant comme dirait le célèbre dicton : "l’habit ne fait pas le moine" et derrière ses yeux enjôleurs vert fluo se cache une personnalité mystérieuse et terriblement badass, couplé au jeu diaboliquement efficace de son actrice.

Si Starfire fait pâle figure lors des premiers épisodes, elle trouve (très) rapidement sa place dans la troupe et s’impose sans mal comme la figure féminine puissante et musclée de Titans. Au final ne la jugez pas trop vite car Anna Diop se révèle très vite être l'atout majeur de la série et du groupe.

 

photo, Anna DiopIl faut savoir regarder au-délà de sa crinière de lionne rose

 

Enfin le dernier de la troupe et qui ne bénéficie que de très peu de temps de présence n’est autre que Beast Boy. Aperçu en coup de vent lors de l’épisode pilote, ce dernier n’a finalement que peu d’utilité exception faite de l’épisode qui lui est consacré intitulé La Doom Patrol. Efficace et sans prise de tête, Beast Boy est le joli personnage-passerelle de DC qui fera office d’amorce à la série Doom Patrol, laquelle devrait en toute logique débarquer bientôt sur la chaîne DC streaming. 

Quoi qu’il en soit, si l’adolescent mutant est l’une des figures les moins impressionnantes, compte tenu de l’ombre qu’imposent les trois autres personnages, le jeu d’acteur de Ryan Potter permet de sauver le héros dans ses dernières heures d’apparition. Un peu tard à notre goût mais peut-être que la saison permettra d’élever un peu plus le protagoniste. En tout cas une chose est sûre, s'il ne brille pas par son charisme, il brille au moins grâce à sa chevelure étincelante.

 

photo, Teagan Croft, Ryan PotterLe seul moment de joie dans Titans

 

UNE OCCASION MANQUÉE ?

Originellement, l'ambiance est plutôt familiale au sein du groupe des jeunes Titans. Cependant, ici, ce n’est clairement pas le cas. Enchevêtrement de situations tristes et de conspirations diaboliques, Titans n’est articulée qu’autour d’un discours sur l’ultra-violence et la mauvaise humeur. Un choix qui aurait clairement pu être une bonne chose si ces deux thématiques avaient été utilisées à bon escient.

Ici, la violence n’est dépeinte que pour accentuer un show faussement mature et montrer que oui, les jeunes Titans ne sont pas là pour faire dans la dentelle et sont des gros durs qui castagnent fort ! 

 

photo, Curran WaltersUn Robin qu'on adore

 

Dans notre review de l’épisode 2 intitulé Hawk et Dove, on regrettait même une surenchère de sang et de séquences brutales. Pourtant le message caché derrière mérite le coup d’oeil. Entre l’abandon, la perte de l’être cher, la différence ou encore l’impossibilité de vivre en société, Titans se permet lors d’un épisode terriblement émouvant d’aborder l’épineux sujet de la pédophilie et de ses conséquences sur la vie future et le développement. Malheureusement cet épisode est rapidement noyé au milieu de la série. 

Visuellement, Titans passe d'épisodes peu attrayants et à d'autres au prix incroyablement bon marché (vous penserez à nous lors du deuxième épisode de Hawk et Dove). Sauf que les effets spéciaux ne sont pas les seuls à pâtir du manque de budget.

 

photo, Alan Ritchson, Minka KellyUn épisode poignant

 

Outre des costumes parfois limites, notamment ceux de Hawk et Dove, tous deux vêtus de costumes qui semblent provenir d’un univers hors du temps et de la série, c’est l’image qui prend elle aussi un coup. L'un des réalisateurs de la série, Brad Anderson a semble-t-il décidé de filmer quelques épisodes à travers un filtre à charpie qui confère à l’ensemble une photographie grise, terne et morne.

Au final ce que font vraiment les Titans c’est gérer l’histoire de Dick Grayson à Gotham en nous montrant comment Bruce Wayne a influencé son éducation. Le Chevalier Noir plane comme une ombre tout le long de la série sans jamais se montrer réellement et Dick (Brenton Thwaites) nous laisse entrevoir tout du long de la série son envie d'émancipation. De toute façon, le doute n'est pas permis puisque Dick Grayson deviendra prochainement Nightwing.

 

photo, Brenton Thwaites, Curran WaltersDeux Robin, un Batman 

 

Si vous espériez passer un bon moment, rempli de joie et de tranquillité autour d’une bonne fiction familiale un dimanche soir sur TF1, il va falloir passer votre chemin. Il n’y a pas de temps pour la joie dans Titans. Il y a des crânes à écraser, des mandibules à exploser, des parents à assassiner et des membres à sectionner.

Avec une série extrêmement sanguinaire, sombre et violente, DC semble clairement opter pour une allure plus mature que familiale et rigolote pour ses prochaines productions télévisées. Titans ne ravira peut-être pas les gens des comics ou des adeptes des séries Teen Titans Go! mais pourra plaire à un nouveau public néophyte.

La saison 1 de Titans est disponible en intégralité sur Netflix depuis le 11 janvier.

 

affiche officielle

commentaires

(The) Aurelio
20/02/2019 à 14:55

Très bonne surprise que l'on ne voyait pas trop venir : on redoute une énième série pour ado à la Arrow et finalement, c'est bien plus adulte, fin (dark aussi). On se dit qu'on va avoir droit aux habituels clichés inhérents aux programmes de la CW et là encore, on se fait surprendre par les choix narratifs, le jeu des acteurs et la mythologie globale (qui rappelle pas mal l'univers des Batman de Nolan en effet). Toujours sur la réserve, on critique les costumes, quelques SFX mal foutus et une direction photo parfois bizarre en effet, mais vu le budget et à côté des purges made in DC au cinéma, franchement, on peut encaisser ça et dévorer la série.

Alexiaaucarré
26/01/2019 à 00:52

@M1pats
Oh mon dieu.
Un commentaire de ouf.
Merci!!

M1Pats
25/01/2019 à 02:31

Wooow c est adulte c est violent c est sombre, une série qui ne rigole pas...

Nulle et déprimante, je me demande si c est pas Zach Sneyder le conseiller du show

Ronnie
21/01/2019 à 15:53

vu les 3 premiers épisodes et je suis agréablement surprit ! les CGI ne sont pas si dégueulasse qu'on le dit, l'histoire autour de raven et du rassemblement de l'équipe est plutôt bien amené, ils cassent des bouches, il y a du sang, c'est pour adulte. Bref que du bonheur quand on a apprécié les MARVEL de Netflix.
Seul bémol : j'ai toujours du mal avec starfire, sont look de prostitué du bois de boubou ne va pas du tout même si l'actrice est pas mal et est assez charismatique malgré tout :)

Saiyuk
17/01/2019 à 17:41

Je respecte l'analyse et la critique de la série, mais même si je regarde Flash et Arrow les deux ce font ridiculiser par TITANS, que ce soit au niveau acteur, violence, realisation, costume, sfx...on aime ou pas c'est subjectif, mais parlé de la réalisation et des costumes comme argument c'est une peu léger je trouve, mais aprés chacun son avis.

Geoffrey Crété - Rédaction
16/01/2019 à 10:56

@mikegyver

Comme d'hab : relax.

Un avis est un avis : il est "parasité" par la subjectivité, donc si vous cherchez la neutralité, faudra éviter de lire une critique. Votre avis n'est pas plus "neutre" que le nôtre, et tant mieux.
On a une opinion, on l'exprime et l'assume, et libre à vous de ne pas être d'accord. Bien heureusement.

Les procès d'intention sur les budgets, les reshoots : là encore, faudra repasser. On va résumer la réponse à un dossier spécial sur le sujet, où on dit que les reshoots n'ont rien de problématique ou exceptionnel en soit.

https://www.ecranlarge.com/films/dossier/969472-rogue-one-le-13eme-guerrier-world-war-z-les-4-fantastiques-les-reshoots-grand-mal-hollywoodien-ou-simple-outil-des-studios

Bref, si vous avez dévoré la série et que notre rédactrice a moins aimé que vous, ça ne veut pas dire qu'il y a un souci et que l'un de vous a tort : ça signifie simplement qu'on parle d'une série, et qu'on a des avis différents. Chose la plus normale et saine qui soit.

mikegyver
16/01/2019 à 10:48

je confirme, les premiers episodes donnent le ton et tu devores le reste rapidement.

j'ai pas vu de probleme de budget, encore EL qui confonds tout et n'importe quoi.

Comme d'habitude, les mecs ne savent pas faire une analyse neutre, c'est a dire que si y'a des reshoots, ca sera forcement mauvais, si y'a que 100.000€ de budget, ca sera mauvais, leurs avis est parasité par des infos externes qui ne concerne absolument pas le spectateur, qui ne les connait d'ailleurs pas et s'en fout !!!

Sur l'episode 2 , a aucun moment j'ai trouvé des costumes ou decors cheaps, tout est raccord avec l'esthetique choisie par la serie, qui passe creme ( qui l'eut cru a la vision de l'affiche, mais voila starfire, robin, rien de choquant)

et pour le budget, vu que je le connais pas,je m'en fous, d'ailleurs on voit des bouzins a 1 million de dollar, donc si t'as des mecs doués derriere, aucun probleme.

Chanoir75
14/01/2019 à 23:08

Avant de rédiger une critique il faut lire les comics originels et oser sortir son nez des Marvel. New teen titans n'a jamais été un comics bon enfant ni simpliste. Les principaux personnages sont ici présents a l'exception de cyborg. Le choix du trash et des musiques ainsi que le centrage sur l'histoire des personnages est parfaitement réussi et immersif. Il serait temps que les critiques ciné de comics films aient une culture de lecteurs pointus. Excellente série DC et la meilleure de loin jamais produite

Garamante
14/01/2019 à 22:52

La vache, les trois derniers épisodes cassent le rythme au point que j'ai failli m'endormir... Pas de saison 2 pour moi, c'est clair.

Garamante
14/01/2019 à 19:10

Bon, mon avis est purement subjectif et ne regarde que moi :)

Bon il me reste trois épisodes mais je la trouve un peu light quand même... l'intrigue principale est parasitée par des intrigues secondaires sans aucun intérêt. Ex: c'est quoi cette série de meurtres à l'acide et la gueule flasque qui les perpètre (pouet)? Elle sert à quoi toute cette séquence sinon à détourner l'attention de l'action principale qui, de fait, prend un coup de mou...

D'ailleurs elle mène où cette intrigue principale ? Je veux dire, si l'objectif de cette dernière est d'empêcher les méchants de mettre la main sur la Rachel-aux-cheveux-bleus, ce n'est jamais explicite; on a plus l'impression que les scénaristes n'en sont pas sûr eux-mêmes et tentent de tirer à droite et à gauche. Daredevil veut détruire la Main, c'est clair. The Punisher veut tuer tous les salauds responsables de l'assassinat de sa famille, c'est limpide. Des objectifs simples et explicites qui donnent de la puissance à l'intrigue principale et la propulse comme un missile balistique. Dans Titans ben... non. L'intrigue est un peu molle du genoux.

En vrac: les effets spéciaux sont un peu grades des fois aussi: le tigre vert fait un peu tâche et la transformation qui va avec aussi; les cabrioles de Robin dans les airs se font en mode accéléré, un peu trop dessin animé (bon j'avoue je chipote); Le double Maléfique de Rachel est complètement raté (faut croire que du fond de teint blanc avec des traits sombres sous les yeux ça suffit pas à faire peur ou s'exclamer "whaou trop cool" comme les effets sur le personnage joué par Cara delevingne dans Suicide Squad ( l'Enchanteresse ). Poi je l'aurais bien vu façon The Grudge mais bon...

Plus

votre commentaire