Lovecraft Country : les premières critiques sur la série horrifique de Jordan Peele sont tombées

Mathias Penguilly | 7 août 2020 - MAJ : 07/08/2020 15:19
Mathias Penguilly | 7 août 2020 - MAJ : 07/08/2020 15:19

Une dizaine de jours avant sa sortie, la nouvelle série HBO fait des émules : la presse américaine est dithyrambique.

Nommée d'après H.P. Lovecraft, un des maîtres de la littérature d'épouvante américaine, Lovecraft Country est l'adaptation d'un roman de Matt Ruff (Bad Monkeys). Son personnage principal est un jeune afro-américain des années 50, fan absolu des livres de Lovecraft, qui doit faire face à deux fléaux : des monstres horribles qui semblent tout droit sortis de l'imagination du romancier ainsi que le racisme ambiant dans l'Amérique rurale des lois Jim Crow.

La série est développée par la showrunneuse Misha Green (créatrice de Underground, et membre de l'équipe scénaristique de Heroes et Sons of Anarchy) et produite par J.J. Abrams et Jordan Peele, le réalisateur acclamé de Us et Get Out. Le réalisateur Yann Demange ('71Undercover - Une histoire vraie) a également participé en réalisant l'épisode pilote.

Moins d'une dizaine de jours avant que la série ne soit diffusée sur HBO, les critiques américaines semblent unanimes : Lovecraft Country est une excellente série. Revue de presse.

 

Photo Courtney B. Vance, Jonathan Majors, Jurnee Smollett-BellDes personnages anti-lovecraftiens...

 

"Lovecraft Country est une série à voir absolument - une série qui creuse profondément pour se poser des questions complexes tout en sachant que la plus grande menace qu'il nous faudra toujours combattre, c'est le racisme et notre combat pour l'équité." - Collider

"Habituez-vous à voir un mix ultra-rapide qui fonctionne spectaculairement bien. Chaque heure semble pleine à craquer d'idées et d'incidents, comme si Green voulait y mettre le plus de choses possible tant qu'elle en a la chance [...]. Depuis qu'il y a des hommes, il y a des monstres. Lovecraft Country est situé dans une période très spécifique, mais d'une manière qui semble tellement universelle que ça en est effrayant. C'est l'une des meilleures séries que HBO a faite depuis très, très longtemps." - Rolling Stone

 

photo...face à des monstres très lovecraftiens !

 

"C'est une série qui vous accroche rapidement, une série à propos de laquelle il est presque impossible d'être ambivalent [...]. La série fait un bien meilleur travail que le livre [qui fonctionne comme une anthologie] dans la manière de relier les genres et les histoires disparates." - The Hollywood Reporter

"Lovecraft Country éclipse même le matériau original dans la manière de décrire l'horreur globale de la fiction lovecraftienne tout en confrontant directement les aspects les plus problématiques de ses écrits." - Slant

"Il y a beaucoup d'intérêt pour Lovecraft Country. Les décors sont bien faits : du temps et de l'attention ont été accordés à la mise en scène, pas seulement en termes d'effets spéciaux effrayants mais aussi sur des pièces historiques typiques, recréant par exemple un Chicago des années 50 qui a l'air d'être habité et habitable. Les scènes de bar et de fête sont bien habitées et chorégraphiées." - Los Angeles Times

 

Photo Courtney B. Vance, Jurnee Smollett-Bell, Jonathan MajorsL'Amérique a du sang sur les mains

 

La série met en scène Atticus incarné par Jonathan Majors (récemment vu dans Da 5 Bloods : Frères de sang de Spike Lee), Letitia jouée par Jurnee Smollett-Bell (l'interprète de Black Canary dans Birds of Prey) ainsi que l'acteur Courtney B. Vance dans le rôle de George (New York, section criminelle), un trio parti à la recherche du père d'Atticus (Michael Kenneth Williams). En chemin, ils vont affronter des monstres horribles ainsi que d'étranges suprémacistes blancs... qui maîtrisent une certaine forme de magie.

La série débutera aux États-Unis sur HBO à partir du 16 août 2020, et en France dès le 17 août sur OCS.

 

Affiche US

commentaires

Damn
21/08/2020 à 01:10

J'ai vu le première épisode. Franchement selon moi c'est une réussite. Le mise en scène est impeccable, il y a du goût et beaucoup de plans font penser à des peintures de Hooper. Le jeux d'acteur, notamment de l'oncle ou du personnage principale sont bon. Les effets spéciaux sont très très bien fait ce qui n'est pas forcément gagné avec une série. L'intrigue est immersive, intelligente et ambitieuse. En résumé j'adore et attend vivement l'épisode 2

RobinDesBois
08/08/2020 à 18:55

J'ai envie d'essayer mais le côté mise en abime avec le fan de Lovecraft qui voie les monstres de ses romans se matérialiser me chauffe pas trop. Je préférerais que ça se déroule directement dans un univers Lovecraftien avec son bestiaire (que je connais très peu j'ai juste lu "l'appel de Cthulhu") sans approche méta qui est devenu une mode surexploitée et un peu agaçante.

Lecteur
08/08/2020 à 14:07

@Ali Mac-Bile

Cette série est une adaptation d'un livre appelé Lovecraft Country, en référence à la zone géographique américaine qui porte ce nom.
Qui est le regroupement des régions dans lesquelles base ses récits.
Comme on parlerait de Stephen King Country pour parler du Maine.

Dans le livre, l'un des héros est un lecteur de Lovecraft qui dès sa jeunesse a été mis face au racisme de l'auteur.
Mais qui ne l'apprécie pas moins pour autant.
Dans le récit, il tombera sur toute la mythologie Lovecraftienne.
Comme dans les histoires de Clark Ashton Smith. Lovecraft sert de base, d'inspiration. Des monstres tentaculaires, de sociétés secrètes. Des riches homes blancs dans une Amérique ségrégationniste et une communauté noire qui se trouve mêlée à leurs jeux de pouvoirs (magiques).
L'auteur prend ses distances avec son inspiration, par exemplel écrit que le necronomicon n'est qu'une invention, mais en créera d'autres au fil de l'histoire.
Bref, Lovecraft est évoqué.
Son univers utilisé.
C'est une sorte d'hommage. Comme les centaines de nouvelles écrites par les amis de Lovecraft avant et après sa mort.

doc savage
08/08/2020 à 13:01

vivement la série traoré !!

Adam
08/08/2020 à 11:45

@Ali mac-bile: lovecraft était un homme de son époque avec ses préjugés qui étaient partagés et répandu.
Je ne pense pas que la série rendra hommage à l homme mais plutôt à ses enfants, les grands anciens.

Ali Mac-Bile
08/08/2020 à 00:40

Des afro-americains jouant dans une serie qui rend hommage à Lovecraft???

Bizarre surtout quand on sait que Lovecraft avait des idees racistes pour ne pas dire supremacistes envers les noirs et les juifs . Il avait meme un dedain profond pour tout ce qui n'etait pas anglo-saxon. J'aime beaucoup l'univers de l'auteur ,mais l'ideologie de ses ecrits depassait le domaine de la rhetorique.

Sans tomber dans le politiquement correct, je pense que l'idee de cette serie reste ambigue. toutefois ,je suis curieux de savoir s'ils vont evoquer son racisme avéré dans la serie. Et si c'est le cas, j'espere que cette serie ne va pas tomber dans un Black live Matterisme .Je souhaite qu'elle soit transgressive et qu'elle apporte quelque chose de plus profond et pas conventionnelle. Avec HBO tout est possible enfin esperons le.

Murata
07/08/2020 à 20:16

On va pas se mentir, une série avec des noirs en rôles principaux et qui traite du racisme dans cette période BLM, les critiques dithyrambiques sont assurées. C'est peut-être réellement très bien - HBO tout de même - mais je m'enflamme pas.

Numberz
07/08/2020 à 17:31

Y a HBO puis y a les autres... Hâte.

Parcontre, je le dis à chaque fois, mais bon sang, le Nic cage lovecraftien, il sortira jamais chez nous...

Thierry
07/08/2020 à 16:20

Lovecraft est très brillamment traduit en français. Nous avons de la chance.

Kyle Reese
07/08/2020 à 15:55

Je n'aime pas l'affiche qui fait très cheap.
Je n'ai pas tenu 3 épisodes du remake de la 4 ème dimension.
Je n'ai jamais lu du Lovecraft, mais connait un peu son imaginaire.
Mais j'ai bcq aimé Get out.

Résultat, je reste très intrigué par cette nouvelle série et attend votre prochaine critique à son sujet.

votre commentaire