L'épisode culte : Au-delà du réel, ou le confinement qui tourne à l'horreur

Geoffrey Crété | 5 avril 2020 - MAJ : 05/04/2020 16:09
Geoffrey Crété | 5 avril 2020 - MAJ : 05/04/2020 16:09

Parce qu'il n'y a pas que le cinéma dans la vie d'un cinéphile, nouveau rendez-vous nostalgique sur Ecran Large : l'épisode culte, qui reviendra sur un morceau de choix d'une série remarquable. Ici, c'est l'anthologie géniale Au-delà du réel : L'aventure continue, avec un épisode spécial confinement particulièrement terrifiant.

ATTENTION SPOILERS

 

GénériqueGénérique inoubliable

 

THE TWILIGHT LIMITS

A l'origine, il y a Au-delà du réel, série de 49 épisodes diffusée entre 1963 et 1965 sur ABC aux Etats-Unis. Largement inspirée par La Quatrième Dimension (The Twilight Zone), qui passionne le public dès 1959, la série est une anthologie de science-fiction à tendance horrifique, qui présente chaque semaine un cauchemar indépendant.

Le succès des X-Files et des Contes de la crypte prouvant qu'il existe encore un public friand de monstres et aliens, une nouvelle version d'Au-delà du réel est lancée en 1995, avec le sous-titre L'Aventure continue. Cette suite durera sept saisons, bien plus que l'originale.

Avec environ 200 épisodes, les séries Au-delà du réel ne manquent donc pas de pépites. Nombreux sont les épisodes à avoir marqué l'esprit des spectateurs et marqué l'imaginaire de plusieurs générations. Parmi eux : Le Bouton de la mort, diffusé en 1997.

 

Le Bouton de la mortEngagez-vous qu'ils disaient

 

"Les jeunes idéalistes rêvent souvent d'avoir le pouvoir de sauver le monde. Mais ce rêve deviendrait-il un cauchemar si sauver le monde signifiait aussi, le détruire ?"

 

Episode 13 de la saison 3, Le Bouton de la mort (Dead Man's Switch) raconte l'histoire d'un soldat américain (James LeGros, vu par la suite dans Ally McBeal ou Justified), choisi in extremis pour une mission extraordinaire. Alors que des vaisseaux aliens s'apprêtent à arriver sur Terre, les gouvernements ont mis au point une arme surpuissante qui, en cas d'invasion et de guerre, permettrait de détruire la planète plutôt que la laisser aux mains des extraterrestres.

Comme quatre autres personnes à travers le monde, avec lesquels il communique via des écrans, le soldat américain est ainsi enfermé dans un bunker top secret à plus de 3000 mètres sous terre, avec un an de provisions.

 

Le Bouton de la mortIdentification... confirmation : vous êtes bien dans la merde

 

Ces cinq personnes sont chacune responsables d'un fameux bouton, qui permet d'empêcher l'activation du Doomsday Device. Une mission à deux facettes : une sécurité en cas de défaillance à la surface, où l'armée contrôle l'arme fatale, mais également un jugement dernier si leur général ne leur donne plus signe de vie.

Au cours de l'année, alors que les aliens sont arrivés et que les communications avec le général sont de plus en plus rares, les cinq personnes vont peu à peu nouer des liens et s'interroger : les aliens ont-ils détruit la planète et exterminé l'humanité ?

 

Le Bouton de la mortSkynet ?

   

BUTTON BUTTON

Au-delà du réel repose généralement sur une mécanique de série B, avec notamment un scénario à chute qui glace le sang. L'odeur des bons stéréotypes des années 90 plane donc sur cet épisode, qui a pour héros un prêtre d'Afrique du sud sorti de prison, un asiatique fan d'informatique qui ne se sépare pas de sa Gameboy, ou encore une russe blonde et sexy (interprétée par Kristin Lehman, vue dans The Killing).

Marque de fabrique d'une certaine production TV délicieusement kitsch, l'épisode trouve le temps de dessiner une romance à l'eau de rose entre l'Américain et la Russe, entre les parties d'échecs en hommage à la Guerre froide (grande thématique de La Quatrième Dimension et la science-fiction américaine des années 70) et un dîner romantique pixellisé. Sans oublier cette mise en scène désuette, avec notamment les caméras de surveillance qui diffusent une image improbable des autres bunkers.

 

Le Bouton de la mort Vous avez un message

 

Malgré un premier degré utilisé pour l'intrigue principale, l'aspect série B est assumé, avec un humour parfois irrésistible : un général qui prend la pose dans son bureau et s'excuse de son retard parce qu'il était "à un sommet international", une partie de Space Invaders, ou encore un Africain qui meurt gelé dans son bunker. Avec cette fameuse voix off teintée de cynisme, qui ouvre et referme l'épisode avec une diabolique morale parfois terrifiante.

 

Le Bouton de la mortSolitude, tristesse et paquet de mouchoir

 

LA GUERRE DES MONDES

Le Bouton de la mort repose heureusement sur cette chute, délicieusement perverse et terrible. Après avoir assisté à la mort de tous ses compagnons de bunker, dans des circonstances plus ou moins explicables, le soldat américain s'apprête à abandonner l'humanité : lors d'une énième alerte, il décide de ne pas appuyer sur le bouton pour laisser le Doomsday Device détruire une planète vraisemblablement perdue.

Mais le général réapparaît soudainement sur l'écran, et le somme de poursuivre sa mission : l'humanité a vaincu les aliens, et il doit absolument appuyer sur ce bouton jusqu'à ce qu'ils puissent venir à lui. Sitôt la communication coupée, la vérité est révélée : un parasite alien est accroché au dos du général, un tentacule planté dans la nuque. Les extraterrestres ont envahi la Terre, comme l'illustre une vision apocalyptique de Washington derrière la fenêtre.

Le soldat américain est ainsi laissé seul dans son bunker, persuadé qu'il oeuvre pour sauver l'humanité.

Ainsi, Au-delà du réel : L'aventure continue aura offert l'un de ses nombreux traumatismes, avec une version de l'invasion extraterrestre particulièrement délicieuse. Une petite touche qui fait toute la valeur de l'épisode, et rappelle que cette anthologie mérite amplement son statut d'objet culte pour les amateurs du genre.

Et pour un autre épisode culte, c'est par ici avec Au Royaume des sables.

 

Le Bouton de la mortFin

 

commentaires

Numberz
09/04/2020 à 07:14

@ virtuellement votre saison 2.

Purée, quel regret de pas les avoir en France... Quand d'autres pays l'ont.

Baebelou
08/04/2020 à 16:04

merci numberz

Dr.ik
07/04/2020 à 21:59

L épisode qui m à bien marqué et qui fait un peu penser à un film à l eau de rose, c est celui avec mark hamill, ou il crée une realité virtuelle pour reparler à son amoureuse dans le coma. Ça vous dit rien? La fin m'a glacé le sang

Numberz
07/04/2020 à 07:42

@ baebelou

Si cela peut aider, les épisodes que tu sites sont dans la première saison. Le premier est sans pitié avec Robert T1000 Patrick et Nicole Dead Zone de boer.
L'autre est les yeux de la peur. Tout deux sont sortis dans le coffret saison 1. Le seul. Snif.

Baebelou
07/04/2020 à 01:59

Ouai c'est tout le charme des séries anthologiques : la liberté créative qui donne quelques pépites... 2 épisodes m'avaient marqué à vie (du genre tu les racontes aux copains plus tard au coin du feu) : celui qui a déjà été mentionné plusieurs fois dans les commentaire, ou deux personnes sont prisonniers dans un vaisseau alien, et l'un des deux fini par révéler l'emplacement des derniers résistants humains. ET celui où un gars atteint d'une maladie incurable se fait implanter des nanorobots dans le corps, qui vont d'abord le guérir, puis "l'optimiser" : entre autres sa peau devient piquante comme une méduse, et des yeux lui poussent derrière le crâne...

Numberz
06/04/2020 à 20:47

@ robin

Malheureusement non. Pas de diffusion. J'aimais bien à l époque également la série Poltergeist. Que je préfère au film d'ailleurs.

Il y avait une série également où dans un épisode, une fille rentre dans un labyrinthe et a la sortie se retrouve dans un monde quasi identique, si ce n'est qu'une météorite fonce sur la terre.
Un autre épisode montrerait une petite ville qui a disparu et dont les habitants ne peuvent sortir. Pour cause, en lieu et place de celle ci se trouve un trou béant. Deux épisodes qui m'ont marqué. Ce n'est pas du au delà du réel.
Je ne sais plus si ça a appertenu à la 13e dimension ou bien une série avec le mot nuit...

La redac, si vous avez des infos

RobinDesbois
06/04/2020 à 17:48

@Numberz Et sais-tu si chaines de télé françaises rediffusent encore la série ?

Zapan
06/04/2020 à 13:56

Mais ouii !!! Je me souviens être tombé sur cette épisode sur M6 juste avant les années 2000 alors que je ne regardais pas du tout la série (je pensais que c'était un sous X-files épisodiques (déjà que je m'en foutais de xfiles).

Et pourtant il l'est toujours resté en tête, surtout avec cette fin complètement pessimiste.
Un des meilleurs histoire sur un confinement (pas comme certains "cough *the divide* cough")...

Et cette voix off à la fin qui te hante jusque dans ton lit pour y faire des cauchemars.
Très très bon !

Numberz
05/04/2020 à 23:02

@ robin.

Franchement pas bête ta question. Le problème, c'est que la saison 1 est sortie en DVD, mais pas les autres car cela n'a pas marché. Du coup, en France je ne sais pas qui pourrait le reprendre.

RobinDesBois
05/04/2020 à 19:13

Un espoir de retrouver la série sur une plateforme de streaming ?

Plus

votre commentaire