Westworld saison 3 : les audiences de la série HBO remontent grâce au coronavirus

Marion Barlet | 1 avril 2020 - MAJ : 01/04/2020 17:56
Marion Barlet | 1 avril 2020 - MAJ : 01/04/2020 17:56

Après un démarrage claudiquant pour HBO, Westworld saison 3 voit enfin ses audiences augmenter au troisième épisode.

C'était mal engagé pour la série de Lisa Joy et Jonathan Nolan après deux saisons plutôt aimées des fans et de la critique. Diffusée à partir du 15 mars dernier sur HBO aux Etats-Unis et 24h plus tard en France sur OCS, la troisième saison des androïdes s'est prise une gifle en terme d'audiences, au premier épisode.

Variety a donné des chiffres peu reluisants en comparaison de l'enthousiasme public pour la saison précédente : 901 000 spectateurs étaient devant leur poste de télévision contre 2,1 millions lors du premier épisode de la saison 2. Le résultat était meilleur au niveau des diffusions numériques sur les différentes plateformes, qui ont enregistré 1,7 million de visionnages, soit un peu plus que pour le dernier épisode de la saison 2 (1,6 million).

 

photo, Tessa ThompsonQu'est-ce qui va pas dans la saison 3 ?

 

Les chutes d'audiences TV ont pu s'expliquer par la concurrence du débat démocrate sur CNN le même soir, avec pour sujet clef le coronavirus. Néanmoins, d'autres facteurs doivent être pris en compte. Les premiers avis critiques ont été positifs mais pas dithyrambiques, de quoi faire reculer des spectateurs, pas rassurés par l'intrigue se déroulant dans le monde réel et plus dans le parc.

Le confinement a fait mentir les pronostics et Warner Media a communiqué ses derniers chiffres, où les audiences sont globalement en hausse. La saison 3 du drame de science-fiction a attiré plus de 7 millions de spectateurs depuis le début sa diffusion, tous médias confondus, ce qui positionne toujours la série en tête devant The Outsider l'autre produit d'appel tendance de HBO, lancé en janvier 2020. L'épisode 3 The Absence of Field, sorti le dimanche 29 a ainsi enregistré 1,7 million de spectateurs TV et plateformes confondues le soir même, dont 800 000 lors de sa première diffusion. Un chiffre voué à grossir donc avec le replay, les jours suivants et plutôt réconfortant pour la série.

 

photo, Vincent CasselNotre national Vincent Cassel au casting

 

Le premier épisode a donc perdu quelques fans pour sa diffusion directe au troisième épisode, mais a enregistré une légère hausse par rapport à l'épisode 2 de la semaine précédente, vu par 780 000 personnes à la télévision pour sa première diffusion et en hausse de 11% sur toutes les plateformes. La quarantaine joue par ailleurs un rôle clef dans l'augmentation de la clientèle plateforme, et HBO a annoncé 40% d'augmentation d'activité depuis que la pandémie cloue les gens chez eux. Toutes les plateformes ont par ailleurs vu leur nombre d'abonnés exploser, mais peut-être pour une courte durée.

Notre critique de l'épisode 3 est en ligne. Et si vous voulez un débat sur la série, c'est dans la vidéo juste en dessous !

 

 

commentaires

Pandabricot
10/05/2020 à 14:40

Ah ça va, je me sens moins seul à la lecture des commentaires ☺️
J’ai personnellement adoré les deux premières saisons justement pour la complexité de leurs différentes dimensions et couches de lectures, et j’ai eu du mal à rentrer dans cette saison 3 beaucoup plus simple et classique, qui laisse le sentiment que l’on a voulu simplifier pour accrocher un auditoire plus large.
On attendait l'épisode ou le détail qui allait donner un peu plus de sens à cette saison 3, et qui donnerait un peu plus de complexité a l’ensemble, un retournement de cerveau que l’on aurait pas vu venir... mais non. Juste du grand spectacle. Un arrière goût de déception ici donc, même si la saison est esthétiquement sympathique à regarder, on regrette un peu la dimension philosophique et le côté « puzzle » qui avait fait le charme des deux premières, et le côté trop simpliste de la narration sans surprise

JeyJey
07/04/2020 à 22:36

Dans la saison 2, la narration suit les souvenirs de Bernard qui sont désindexées et provoque un va et vient désordonné dans les différentes temporalités. Je trouve cela poétique et plein de sens.
Cette série possède une dimension scientifique, poétique et philosophique. Ne comprendre qu'un aspect parmi tant d'autres fait qu'on devient mitigé sur l'oeuvre. Et pourtant elle est riche cette série. Master Piece

comics-analyst
05/04/2020 à 05:50

¨Marc

Rappelons aussi que la plupart de ces films représentent la saga jurassic parc ou plus exactement jurassic world. Seulement n'ayant jamais lu les romans je ne puis savoir qui de Michael Crichton ou de Spilberg a eu l’idée de la genetique au lieu de la robotique;

OlivierB

Avengers Endgame pose aussi le probleme des doubles tournages en simultanés (Retour vers le futur 2 et 3, Matrix 2 et 3, Kill Bill 1 et 2, Split et Glass etc).En fait il est souvent dificile pour le second car le premier film leve souvent la barre très haut et pas forcement en terme de box office les attentes étaient très hautes après Avengers Infinity. Certe Pete Jackson a termine en apothéose au box office et aux Oscars avec son triple tournage du Seigneur des anneaux mais non pas sans essuyer de vive critique sur le trop plein de situations dans sa trilogie.
Tony Stark n' avait peut etre plus grand chose a faire en se basant sur ses connaissances en ingénierie mécanique et thermo dynamique etc. mais l’essentiel du travail avait déjà été fait par le docteur Henry Hank Pym à qui il avait déjà chourer la paternité d'Ultron car pour moi ancien lecteur de comics c'est toujours Pym le vrai père de l’androïde évolutif avec lequel il avait une plus dramatique relation parricide.

Marc
03/04/2020 à 13:59

@Attlas

Merci de rectifier mes erreurs ! J'ai accroché à Westworld depuis la saison 2 et j'ai revu la saison 1 en replay , forcément j'ai du passez à côté d'info primordiale pour comprendre tout le enjeux de cette série géniale. @++

olivierB
03/04/2020 à 03:23

ce que j'aimais c"est la combinaison western et SF. une fois disparue, mon intérêt s'évapore. il y a trop d'invraisemblances : la nullité des agents de sécurité armés de fusils d'assault et qui ne font jamais mouche ( scène de l'attaque du fort ) est ridicule ; ils ne savent même pas se protéger...le coup de la balle écrasée placée par dolores dans le flingue de william ne tiens pas debout ; ces ficelles gigantesques m'horripile et discréditent la crédibilité de l'histoire et des auteurs : le scénario est ambitieux et prenant et tout est gaché en 2 secondes.; s'en est risible mais surtout triste a chialer. c'est pareil pour le shogun qui détruit l'ouie de ses soldats; comment fait il pour donner ses ordres désormais ???? On peut aussi se demander le but de nous montrer des sexes masculins aussi souvent et qui n'apporte absolument rien a l'intrigue: c'est du racolage de la part des auteurs pour des téléspectateurs sensés être des voyeurs pervers ?? on en voit un dès le premier épisode de la saison 3 ( le toxico a poil ). c'est confirmé : les acteurs et actrices sont des prosti..tués payés a coup de centaines de milliers voire de millions de $$$. j'ose a peine imaginer le cinéma d'ici 20 ans: il faudra être une pornostar qui a fait l'actor studio ??? Bref ce qui se faisait en un film autrefois se trouve tiré, étiré, écartelé pour le profit au détriment de la qualité; le meilleur exemple: avengers ENDGAME une daube monumentale de 182 min ou tony stark invente leGPS temporel en 20 secondes!!!?? pour permettre à la bien-pensance de s'imposer. c'est surement dur à entendre mais la solution de thanos pour sauver notre monde décadent me semble froidement logique et implacablement sensée.

Attlas
02/04/2020 à 19:38

Bonjour @Marc

Je me permets de vous corriger sur 2 choses mais c'est pas méchant :

- Dans la saison 3 nous sommes en 2058, et non pas 2052.
- On apprend que William est l'homme en noir dans la Saison 1, et non pas à partir de la 2.

D'accord avec vous, je trouve cette série tout à fait passionnante. Ce qui m'inquiète en revanche c'est qu'ils décident de volontairement simplifier la Saison 3 pour la rendre plus accessible... et que cela lui fasse perdre toutes sa force de frappe scénaristique, qui fonctionnait tant dans les 2 saisons précédentes.

Marc
02/04/2020 à 14:06

@Ben

C'est la complicité de Westworld qui fait que cette histoire est passionnante ! Entre la saison 1 la création du premier Hôte DOLORES W et 2 La saison 2 la révolte des hôte et la fuite de DOLORES il se passe 35 ans et les scénaristes géniaux nous perdent dans le présent le passé... le jeune william entre pour la première fois Westworld dans la 1 saison et on découvre dans la saison 2 que william est cette crapule de L'homme en noir. A la fin de la saison 2 DOLORES sous les trait de Charlotte sort du parc Westworld avec 5 sphères qui sont les données d'un hôte de prendre le contrôle de Delos de détruire l'humanité et les créateurs de ce parc. Dans la saison 3 nous somme en 2052 dans le présent dans le vrai monde. Je conclue Westworld est la série la plus ambitieuse et qui dépasse tout les films sortie depuis des années.

Ben
02/04/2020 à 11:42

Ce qui ne va pas dans cette saison 3 c'est qu'on nous perd encore dans un récit inutilement complexifié. Alors qu'on a du mal à se rappeler précisément ce qui s'est passé dans une saison précédente lointaine et assez confuse à cause, déjà d'une construction narrative difficile à suivre, là on est déjà paumé au bout du deuxième épisode. Et puis franchement, Vicent Cassel en antagoniste principal ? Ca ne fonctionne pas. Son accent à couper au couteau, sa présence à l'écran, l'importance supposée de son personnage dans le récit. Ca ne colle pas.

Thierry
02/04/2020 à 08:37

Star Traveler on Facebook man.

votre commentaire