Une scène coupée de Justice League dévoile enfin le costume noir de Superman

Mise à jour : 19/02/2018 22:28 - Créé : 10 février 2018 - Christophe Foltzer
Photo Superman photo-montage
250 réactions

A l'approche de sa sortie en vidéo, Justice League s'invite à nouveau dans l'actualité, comme si on n'avait pas suffisamment parlé de lui ces derniers mois, voire ces dernières années. Mais là, c'est quand même important....

Si vous vous rappelez bien, au tout début du tournage, Henry Cavill avait posté une image sur son compte Instagram qui représentait un détail du costume de Superman mais de couleur noir. Un élément important pour les fans puisque le costume noir, c'est le costume que porte l'homme d'acier dans la seconde partie de La Mort de Superman, lorsqu'il est ressuscité et qu'il décide de prendre les guns contre ses clones. 

 

Photo

 

Sans aller jusque là, Justice League devait néanmoins traiter cette partie de l'histoire et l'apparition du costume noir était ultra attendu. Pour au final, ne pas être présent du tout dans le film. Pourtant, selon diverses sources, dont le directeur de la photographie, le fameux costume était bien présent au moment du tournage. Nul doute qu'il a été sacrifié lorsque le film est parti dans ses nombreux reshoots.

 

 

A quelques jours de la sortie du film en VOD aux Etats-Unis, le 13 février, une scène coupée de Justice League vient donc de faire son apparition sur le net, confirmant la présence du costume et mieux, nous le montrant carrément. Bon après, il ne faut pas s'attendre à quelque chose de fou, on a juste Superman qui marche dans la Forteresse de Solitude avec différents costumes qui apparaissent dont le fameux costume noir.

C'est peu certes, mais c'est mieux que rien et lorsque l'on parle de Justice League, on grapille tout ce que l'on nous donne, comme si on avait l'espoir de pouvoir, au final, reconstituer le film tel qu'il devait être à l'origine.

 

Photo , Justice League

Une scène 100% Zack Snyder, garantie sans moustache

commentaires

colloc 2 10/02/2018 à 20:26

C'est vrai qu'il a l'air moins con avec !

corleone 10/02/2018 à 19:25

Nan nan Riffraff ce qui fait la force de ces 2 personnages(Batman et Superman) est justement leurs differences et non leurs points communs autant dans leurs personnalités que dans leurs univers respectifs! Sérieux, Superman et Batman sont tous les 2 extremement sombres dans l'univers de Snyder, alors que le premier est sensé représenter le contraire(l'espoir). Clark Kent n'évolue pas dans un univers pessimiste et même de temps en temps il vit des drames(death of Superman et autres), son essence(lumière) reste intacte. C'est ce qui a principalement foiré le DCEU dès le départ, la dénaturation d'une icone comme Superman.

RiffRaff 10/02/2018 à 18:34

@corleone: c'est une version qui se tient quand on la replace dans le contexte du lancement du DCEU, Warner voulait un superman plus sombre pour rester dans la thématique de la trilogie Nolan et voulait le connecter à celle-ci(on parle d'une offre de 50M à Bale pour qu'il soit le Batman de BvS et Nolan était à l'écriture pour Mos). Mais suite au refus de Bale et au désengagement progressif de Nolan tout est parti en vrille...

corleone 10/02/2018 à 16:16

Non mais c'est quoi ça? D'accord pour le costume mais pourquoi la forteresse de la solitude est-elle sombre pourtant un lieu très lumineux dans les comics? Là on croirait voir Bruce Wayne en train de trainer dans sa bat-cave… le superman que Cavill et Snyder ont pondu est complètement à côté de la plaque, raté ou au mieux complètement dénaturé depuis le début(Man of Steel) on dirait que l'un(Cavill) a toujours rêvé incarner Batman et que l'autre(Snyder) voulait à tout prix faire sa trilogie Batman à lui, comme un grand! Du coup, dans leurs têtes à eux ils étaient dans un délire commun où ils ont voulu adapter le personnage qu'ils voulaient faire au personnage qu'ils étaient censés faire!!! D'où ce gloubiboulga qu'est ce DCEU depuis le début.

Pseudo 10/02/2018 à 10:06

Avec surtout le score original de Zimmer pour MoS et non cette bouse infâme que nous a pondue Elfman.

votre commentaire