Silent Hill : Revelation 3D - le réalisateur Michael J. Bassett explique pourquoi le film est raté

Mise à jour : 19/02/2018 22:19 - Créé : 13 février 2018 - Christophe Foltzer
Image 618082
35 réactions

Visiblement, aujourd'hui c'est une journée très jeux vidéo sur EcranLarge, alors pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Et comme en plus on nous explique pourquoi Silent Hill : Revelation 3D est une telle foirade on ne va pas se plaindre...

Pour beaucoup, le Silent Hill de Christophe Gans est la meilleure adaptation d'un jeu vidéo au cinéma. Si nous avons quelques réserves sur ce jugement, il faut lui reconnaitre énormément de qualités et un talent certain pour bien restranscrire l'univers de la première partie de la saga. On ne pourra malheureusement pas en dire autant de sa suite, Silent Hill : Revelation 3D, réalisée par Michael J. Bassett (devenu depuis M.J. Bassett, changement de sexe, tout ça), sortie en 2012 et qui était plus ou moins un gros glaviot lancé aux fans et à tout ce qui faisait les qualités du premier film.

 

Photo Radha Mitchell

Silent Hill

 

6 ans après les faits, la réalisatrice s'est donc enfin exprimée au micro de The Movie Crypt pour expliquer dans quelles conditions catastrophiques avait été monté le projet :

"Pour moi, c'est Silent Hill n'est-ce pas ? Je sais que je m'étais engagé à faire un certain type de film et ça n'a pas fonctionné. Les pièces ne se sont pas rassemblées comme il fallait, parce que j'étais toujours en train d'essayer de comprendre ce que les producteurs attendaient de moi. On avait fait Solomon Kane ensemble, j'aimais ce personnage et je voulais en faire un film qu'il aurait pu aimer. Avec Kane, c'était vraiment mon film, je disais que je savais comment faire un film et que j'allais me battre pour faire celui que je veux.

 

Image 621702

Revelation 3D

 

Avec Silent Hill, c'était plus une collaboration. Comme je l'ai écrit et réalisé, ses échecs sont mes échecs. Mais j'aurais dû me battre pour imposer une vision bien plus personnelle. Mais je ne pouvais pas satisfaire les joueurs et je ne pouvais pas satisfaire le public en même temps, c'était l'un ou l'autre. Et puis on m'a demandé de le filmer en 3D, ce qui est un format horrible que je déteste ! Vous ne pouvez pas bouger les caméras, vous ne pouvez pas les mettre dans des endroits intéressants."

Et effectivement, Revelation 3D ne fonctionne pas et ses choix tant scénaristiques que de mise en scène lui ont été fatal. Le budget ne représentant que 40% de celui de l'original, on se dit que le projet sentait le sapin dès le départ. Pourtant, Bassett semble l'assumer jusqu'au bout en dépit de ses erreurs :

 

Image 621701

Voilà, voilà...

 

"Je peux parler de toutes ces choses maintenant, mais à l'époque vous deviez dire à la presse que c'est un film génial. Il y a un moment où vous avez l'impression que votre coeur se noie un peu. Vous savez que vous vous êtes trompés, que ça remonte au tout début du projet, quand justement j'aurais dû parler de ces choses, me battre pour elles, rendre le film plus personnel, plus tendu et sexuel, moins accessible.

Ma grande erreur a été d'avoir voulu être fidèle au scénario du jeu. C'est un bon scénario, les joueurs se le sont approprié et si vous commencez à déconner avec, ils débarquent et s'occupent de vous. J'aime les jeux, donc je voulais traiter l'histoire du jeu mais c'est là mon erreur. J'aurai dû comprendre que les jeux sont les jeux et les films sont les films.

 

Image 616826

Comment dire...

 

Donc j'ai dû faire un film Silent Hill, la suite du premier, j'ai dû prendre tout ce qu'avait installé Christophe Gans, alors qu'il déviait de l'histoire des jeux et revenir à la source pour la rendre accessible pour le grand public. C'était un vrai cauchemar et je n'y suis pas arrivée. Donc je m'excuse vraiment auprès de tous ceux qui n'ont pas aimé le film."

Si cela ne nous rendra pas le film plus sympathique pour autant, on peut remercier à notre tour la réalisatrice pour ce témoignage rempli d'honnêteté et qui prouve bien ce que nous pension déjà : Bassett n'était pas le meilleur choix pour retranscrire cet univers à l'écran. 

 

Image 621700

Ça va, vous, sinon ?

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire