Black Lives Matter : John Boyega (Star Wars) s'engage avec rage... aux dépens de sa carrière ?

Marion Barlet | 4 juin 2020
Marion Barlet | 4 juin 2020

Black Lives Matter est au centre de l'actualité et John Boyega, l'acteur de Finn dans la postlogie Star Wars, s'est engagé corps et âme pour le mouvement.

Alors que le monde est à peine sorti du trauma pandémique, un autre drame a émergé aux Etats-Unis. La mort de George Floyd a ébranlé les citoyens américains et la vague contestataire s'est répandue, ne laissant pas Hollywood indifférent - malgré son temps de retard. Le milieu du cinéma n'est pas étranger aux polémiques racistes, la sous-représentation d'individus noirs en son sein étant dénoncé chaque année, notamment lors des Oscars.

L'acteur de Finn dans Star Wars n'a pas voulu rester silencieux et s'est exprimé sur la place publique, devant des centaines de personnes. Tenant un haut-parleur, John Boyega a alpagué la foule, enragé contre l'injustice qui continue de sévir envers les Noirs dans le pays. Loin du jeune homme calme et pondéré, presque fleur bleue avec Rey, qu'il incarne dans la postlogie depuis Le Réveil de la Force, l'acteur a livré un discours vibrant, émouvant et passionné contre le racisme, au point de mettre en danger sa carrière selon lui.

 

photo, John Boyega, Daisy RidleyJohn Boyega (à droite) et sa Rey chérie

 

"Ecoutez, je ne sais pas où en sera ma carrière après ça, mais p***ain tant pis."

Cette phrase, relayée par une internaute sur Twitter, est audible à 3'20 du discours du jeune comédien. Pendant presque cinq minutes, l'acteur a rappelé : "nos vies ont toujours compté, nous avons toujours été importants", tout en appelant à ne pas céder à la violence, parce que "c'est qu'ils attendent". Pacifique dans le contenu, sa tribune a été remarquée par la virulence de son engagement et la violence émotionnelle qui l'entraînait. Pour cette raison, Boyega a avoué craindre des conséquences pour sa vie professionnelle - Hollywood adore les vagues, mais seulement sur la plage.

En tout cas, le boycott ne viendra pas de chez Star Wars. La société a assuré son soutien inconditionnel à l'acteur dans un tweet, et de nombreuses personnalités du monde filmique ont suivi le mouvement, qu'il s'agisse de Mark Hamill, de Jordan Peele, d'Edgar Wright, de Cathy Yan, de Duncan Jones, de Matthew A. Cherry...

 

Star WarsHollywood a pourri ton personnage mais ne pourrira pas ta vie

 

"On est à tes côtés et on te soutient, John Boyega. Regardez son discours en entier."

 

"J'ai jamais été aussi fier de toi, John."

Hollywood semble rallier complètement le mouvement Black Lives Matter et avoir pris la tangente, après un démarrage timide. Dans ce contexte, mais sous un autre prisme, un des scénaristes engagés sur le spin-off de New York, unité spéciale s'est fait virer pour avoir menacé les émeutiers sur les réseaux sociaux.

L'acteur britannico-nigérian sera à l'affiche de Rebel Ridge, un thriller de Jeremy Saulnier qui s'intéresse aux injustices américaines, ce qui tombe à pic. Le film a été annoncé sur Netflix en 2020 mais n'a pas encore de date de diffusion.

 

photo, John Boyega

commentaires

Rorov94
06/06/2020 à 10:33

«vous,les politiciens,vous êtes vraiment...très,très méchannnnnts!»
FLORENT BRUNEL(artiste engagé).
Tout ce petit monde s'en bas les c...de son prochain!
Il n'y a que des opportunités financières pour des privilégiés issus des ces dites minorités:sportifs,artistes,politicards,féministes...
Bref ça crache au bassinet et ça boit le pot.
Comme disait ce grand humaniste de Clint Eastwood:«make my day!».

Pseudonaze
06/06/2020 à 10:01

Pfffiiuuuu !!!! Vous me faites toutes et tous peur avec votre cynisme décontracté... c'est très triste d'en être arrivé à un point tel que, quand quelqu'un essaye de défendre des valeurs et d'exprimer des convictions auxquelles il croit, certains n'y voient qu'une opération marketing !

Bravo
05/06/2020 à 13:08

Bravo John

RevenonsauxréalitésFR
05/06/2020 à 10:21

A quoi ça sert de faire votre pseudo humanisme de gauche, le public qui commente est majoritairement E-D, en plus de ça c'est totalement hypocrite, bon écran est pas tout seul à surfer sur le buzz mais bon, y'a surtout france inter qui confondent représentation minoritaire avec recruter n'importe qui en dehors du territoire (au lieu d'embaucher dans les banlieux ou les dom-tom ça embauche en afrique lol), qu'il faudrait pointer du doigt ...

Je vous rappellerais, qu'on voit pas les dom-tom dans les médias, ni dans les critiques incluant écran, et surtout vous ne faites strictement rien pour les dom-tom au jour le jour, si on prend la question des diplômes, les diplômes passés dans les dom-tom ne valent rien, vous pouvez divisez par 2 le nb d'années d'étude pour avoir une vague idée de l'équivalent en métropole. Pour vous en assurez vous pouvez regarder les exams blancs, bac blanc, bts blanc, etc... Vous aurez toujours entre 16-20 sans efforts, alors qu'un truc en métropole, si vous avez été un élève moyen, vous tournerez qu'entre 8-12. Donc bon si vous voulez être "utile" vous pourriez parler de ça plutôt que des states et des violences policières qui ne touchent en france qu'essentiellement des délinquants que tout le monde ne supportent plus avec leurs rodéos et leurs feux d'artifices. Et si quelqu'un cherche à savoir pourquoi c'est comme ça, ils en parlent dans une question au gouvernement, c'est à cause du mot interdit en i et qui se fini par ion, plutôt que de faire des classes spéciales ils regroupent tout le monde et nivellent le niveau vers le bas, d'ailleurs pour ça qu'à mayotte ils sont autant dans le mot interdit en r contre la grande île au-dessus d'eux. Donc c'est franchement pas la peine de faire une veille d'actu sur l'étranger, vous devriez jouer aux chevaliers blancs à domiciles les journalistes, peut être que ça permettrait d'améliorer la formation là-bas et leur donner des perspectives de dev éco où le chômage de masse est encore pire qu'ici ...

Florent
05/06/2020 à 08:04

Des fois à 5 heures du matin en rentrant chez, je pense aux pauvres... et je n'arrive pas à dormir, pendant au moins 5 minutes...

Dutch
05/06/2020 à 00:56

Je trouve que son personnage est à chier dans Star Wars, suis-je raciste ? C'est l'équivalent de Brie Larson avec son féminisme.

Pseudo
04/06/2020 à 22:40

Si vraiment ça met un frein à sa carrière, ça prouvera juste que l'industrie est raciste, car il n'y a aucun rapport.
Le mec ne peut pas penser ce qu'il veut? Il faut être muet ou raciste pour réussir?

TofVW
04/06/2020 à 20:55

John Boyega qui milite contre le racisme, c'est quand même le comble de l'ironie ; c'est comme si José Bové manifestait pour empêcher la destruction d'un McDo.

Rorov94
04/06/2020 à 20:36

Le FLORENT BRUNEL d'Hollywood!

Chris11
04/06/2020 à 19:44

"au point de mettre en danger sa carrière selon lui."
HAHAHA quelle blague. Le fameux "je vais me faire des ennemis, mais c'est pas grave, je vais tout balancer, peur de rien moi!" en sachant très bien qu'il ne risque absolument RIEN.

Plus

votre commentaire